World Intellectual Property Organization

Dessins et modèles en Pologne – transition vers la modernité

Décembre 2011

L’industrie polonaise des dessins et modèles est pleine de vitalité. C’est ce qui est ressorti de manière évidente d’une exposition récente présentant les œuvres d’une trentaine de créateurs polonais, allant d’appareils électroménagers à du matériel médical en passant par des véhicules, des meubles et des jouets. Cette manifestation, organisée en marge des assemblées des États membres de l’OMPI, a donné aux délégués un aperçu de la créativité polonaise présentée sous son meilleur jour. Intitulée “Dessins et modèles en Pologne – transition vers la modernité”, l’exposition était organisée par l’Office des brevets de la République de Pologne et la Mission permanente de la Pologne auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, en coopération avec l’OMPI.

L’importance des dessins et modèles

L’exposition a été ouverte par Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Henczel de la Mission permanente de la Pologne auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, Mme Alicja Adamczak, présidente de l’Office des brevets de la République de Pologne, et M. Francis Gurry, Directeur général de l’OMPI.

M. Henczel a souligné “l’importance capitale” des dessins et modèles industriels “pour l’économie et la culture, ainsi que leur influence dans tous les domaines de notre vie”. Il a ajouté que les dessins et modèles polonais étaient synonymes de “modernité et de croissance” et que “l’originalité”, “l’ingéniosité” et le “sens des formes” des créateurs polonais en faisaient les “défenseurs de la culture et de la création artistique polonaises”, contribuant à une “nouvelle perception du pays”.

Mme Adamczak a mis en avant l’importance des dessins et modèles dans les économies fondées sur le savoir et a indiqué qu’ils “constituent incontestablement l’un des facteurs de la croissance économique”. Elle a souligné l’influence des dessins et modèles sur les choix des consommateurs et expliqué dans la préface de la brochure de l’exposition que “la protection juridique des dessins et modèles devrait être un élément indispensable de la stratégie de commercialisation de toute entreprise”. Cette protection […] stimulera et protégera l’innovation et la créativité en garantissant des avantages économiques ainsi que l’exclusivité et la spécificité des résultats de la pensée et de l’activité créatrices”. Mme Adamczak a déclaré que l’investissement dans une marque nationale” était une priorité pour le Gouvernement polonais, faisant observer que l’exposition illustrait “non seulement les immenses progrès accomplis dans notre pays pendant la période de transformation qui a débuté il y a 20 ans, mais aussi le rôle extraordinaire que les dessins et modèles ont joué dans cette transformation, influençant l’image des projets et de l’économie de la Pologne”.

Saluant la “richesse et la diversité des dessins et modèles polonais présentés”, le Directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry, a déclaré que l’exposition “montre pourquoi l’appellation ‘Fabriqué en Pologne’ a acquis une telle renommée et un tel respect au niveau international”. Il a souligné l’importance des dessins et modèles industriels, faisant observer que, “lorsque les aspects fonctionnels d’un objet ne diffèrent guère d’un produit à l’autre, leur esthétique ou leur apparence est vraisemblablement l’un des principaux facteurs du succès sur le marché”. Chaque année, quelque 700 000 demandes d’enregistrement de dessins ou modèles de diverses branches de l’industrie et du commerce sont déposées dans le monde entier. Le système de La Haye concernant l’enregistrement international des dessins et modèles industriels administré par l’OMPI offre aux créateurs et aux entreprises un moyen rapide et économique de protéger leurs dessins et modèles contre la copie et l’imitation non autorisées sur les marchés internationaux.

De découverte en découverte

L’une des pièces maîtresses de l’exposition était le spectaculaire piano Whaletone présenté par son créateur, le concepteur d’avant-garde Robert Majkut.

Inspirée par un rêve, l’élégante forme du Whaletone évoque la silhouette cambrée d’une baleine jaillissant de l’eau. Piano numérique évolué, le Whaletone représente “une interprétation du piano à queue classique dans le style du design moderne”.

About Whaletone

Le Whaletone offre un large éventail de possibilités musicales en termes de paramètres musicaux, de sélection individuelle de l’équipement acoustique et de contrôle acoustique. Il utilise des technologies disponibles dans le commerce, comme la technologie Super Natural Piano qui permet de créer de vraies tonalités de piano, un clavier PHA III Ivory Feel offrant la même sensation qu’un clavier de piano à queue classique et des haut-parleurs B&W haut de gamme. Des options supplémentaires sont aussi disponibles, notamment un lecteur de disques compacts, des versions améliorées de la carte piano, des modules son complémentaires, un affichage à diodes électroluminescentes et un processeur interne avec égaliseur.


(Photos: Robert Majkut)

“J’ai vu cette forme étrange et magnifique en rêve : une baleine s’élevant au-dessus de la mer dans une forme ressemblant à un piano”, a déclaré M. Majkut dans un entretien pour le Magazine de l’OMPI, établissant un parallèle entre les sons mélodieux et la beauté majestueuse des mammifères marins et ceux d’un piano à queue classique dont la forme a peu changé au fil des années. “Lorsque j’ai vu cette forme en rêve, j’ai su que je devais la réaliser”, a ajouté M. Majkut.

Après trois ans d’efforts intenses, le rêve de Robert Majkut est devenu réalité. Le Whaletone est un instrument de musique personnalisable qui associe des “composants musicaux haut de gamme” à une “forme d’une beauté exquise”. Dévoilé pour la première fois lors de la Semaine du design de Milan (Italie) en avril 2001, il a attiré tous les regards et il est en train de devenir rapidement “la nouvelle icône du design polonais”. “Nous ne nous attendions pas à rencontrer un accueil aussi chaleureux” a reconnu le créateur, “mais je pense que les gens aiment ce produit parce qu’il est fondé sur une histoire romantique et poétique. Je pense que c’est de là qu’il tire sa force”.


Présentation du Whaletone par le concepteur
d’avant-garde Robert Majkut.

M. Majkut a indiqué que la conception du Whaletone avait été l’une de ces rares occasions où “c’est l’idée qui m’a trouvé, ce n’est pas moi qui ai trouvé l’idée”. Le travail typique d’un créateur consiste à analyser attentivement toute une série d’éléments tels que la fonction, la forme, la technologie et les aspects économiques et à les “organiser au mieux pour faire le meilleur choix possible en vue d’atteindre le but recherché”, a-t-il ajouté.

Le créateur est pleinement conscient de l’importance du système de la propriété intellectuelle pour protéger son œuvre. “Si vous créez quelque chose d’original, vous devez le protéger […] pour préserver vos intérêts économiques”, a-t-il indiqué. En tant que concepteur industriel et décorateur expérimenté, M. Majkut a personnellement été victime de la copie de ses œuvres par des tiers. “Si je vois une bonne copie, une copie inspirée, je ressens un peu de fierté parce que j’ai été le premier. Cela signifie que mon travail a été important pour quelqu’un d’autre et l’a influencé”, avoue-t-il. Mais, “lorsque je vois une mauvaise copie, je suis absolument furieux. C’est inadmissible – la copie est un gaspillage de la créativité. Tout le monde a la capacité de trouver ses propres solutions créatives”, explique-t-il. Soulignant l’importance de l’honnêteté dans la conception, le créateur a reconnu que, dans certains cas, “des idées et des formes apparaissent simultanément en différents endroits du monde”, faisant toutefois observer qu’“une œuvre créée dans un but d’originalité est toujours un peu différente”.

Pour Robert Majkut, le design consiste à mettre au point des solutions innovantes qui vont dans le sens du progrès afin de “modifier notre réalité dans un but précis, utile et positif”. Il s’agit d’une “mission consistant à façonner le monde qui nous entoure pour le rendre plus confortable, plus esthétique et à même d’influencer nos émotions de manière positive”. Il a fait observer que “les dessins et modèles influent énormément sur la vie des gens. Ils l’enrichissent et la rendent plus intéressante, plus sûre et de meilleure qualité”.

 

Les œuvres des créateurs suivants étaient également présentées à l'exposition:

Noti est une entreprise familiale née d’une passion pour le design moderne. Noti crée des meubles conviviaux et respectueux de l’environnement qui sont “simples et élégants, multifonctionnels, confortables et durables”.

Grzegorz Sowinski du studio Otus pense que le design va bien au-delà de la forme. Il s’efforce de lutter contre les stéréotypes dans ce domaine et d’“inciter à concevoir le design comme un domaine interdisciplinaire qui va bien plus loin que le simple fait de styliser le produit”. Il a pour but d’“améliorer l’environnement en créant des produits innovants”. Le “Stairwalker” est un type d’exosquelette qui réduit la charge pesant sur les articulations et les jambes grâce à des vérins pneumatiques qui créent une dynamique similaire à celle des muscles de l’homme.

La marque Puff-Buff, créée par Anna Siedlecka et Radek Achramowicz en 2005, est notamment connue pour ses lampes remplies d’air et ses lustres composés d’éléments gonflables et de diodes électroluminescentes qui “apportent une touche d’humour et de poésie”. Le poids plume des lampes Puff-Buff et leur consommation d’énergie minimale représentent un avantage tout à fait particulier.

Pour Joanna Rusin, le design est un mode de vie. L’entreprise s’efforce de faire des tapis “un élément utile de toute décoration” qui fasse travailler l’imagination des utilisateurs.

Le “Blow sofa” de l’entreprise Malafor, composé à 100% de sacs en papier recyclables, est peu coûteux et facilement transportable. “Il suffit de gonfler les sacs pour l’utiliser et, lorsque les coussins sont sales, on les remplace”.

Trzy Myszy pense qu’un dessin ou modèle de qualité “doit s’inspirer de la beauté des choses simples et banales”. L’entreprise s’efforce de créer des jouets qui incitent les enfants à découvrir le monde de façon créative. Pour eux, “un bon dessin ou modèle regroupe plusieurs éléments : une apparence attrayante, une utilisation facile et une qualité irréprochable”.

 

Explorez l'OMPI