World Intellectual Property Organization

L’actualité en bref

Décembre 2008

Une chaîne satellitaire dédiée à la propriété intellectuelle

Talal Abu-Ghazaleh, première chaîne satellitaire spécialisée dans les droits de propriété intellectuelle, a été lancée en Égypte l’été dernier, avec le double objectif d’augmenter la sensibilisation aux questions de propriété intellectuelle et de donner une image plus claire sur la situation en matière de propriété intellectuelle dans le monde arabe. Talal Abu Ghazaleh, qui sera basée au Caire et aura des bureaux dans la plupart des grandes villes, traitera de questions de propriété intellectuelle d’intérêt régional et international afin de mieux faire comprendre les dimensions juridique, économique, technique et sociale de la protection des droits de propriété intellectuelle en ce qui concerne les enjeux d’importance pour le monde arabe, comme la préservation de la diversité biologique et la protection des savoirs traditionnels et des expressions du folklore.

La chaîne Talal Abu-Ghazaleh émet en arabe et en anglais sur NileSat.

Source: IP Watch

_________________

Fort accroissement du nombre d’affaires de propriété intellectuelle en Chine

Selon le Tribunal des droits de la propriété intellectuelle de la Chine, le nombre d’affaires relatives à des litiges en cette matière a connu une augmentation constante au cours des 30 dernières années, et plus particulièrement depuis l’accession de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce, en 2001. Les tribunaux locaux de propriété intellectuelle ont réglé 74 200 de ces affaires entre 2001 et 2007, avec une augmentation annuelle de 22,92%. Au cours des 10 premiers mois de l’année 2008, cependant, ces mêmes tribunaux ont eu à connaître plus de 20 000 affaires, ce qui représente une augmentation de 40% par rapport à 2007.

De plus en plus de Chinois se sentent concernés par les questions de propriété intellectuelle. Selon M. Xi Siaming, vice-président de la Cour suprême du peuple de la République de Chine, les affaires de propriété intellectuelle attirent une plus grande attention et les différends qu’elles concernent portent sur des droits plus variés : brevets, franchises, noms de domaines, marques, etc. La Cour suprême a désigné un certain nombre de tribunaux spécialisés pour entendre les divers types de litiges. Par exemple, sur 71 tribunaux spécialisés dans les atteintes au droit des brevets, 38 traitent exclusivement des dossiers relatifs aux variétés végétales et 43, des affaires de configurations de circuits intégrés. En octobre, le nombre des demandes de brevet reçues en Chine s’élevait à 4,66 millions, et celui des demandes d’enregistrement de marque, à 6,25 millions.

Selon l’Administration nationale du droit d’auteur, la Chine réprime aussi de plus en plus sévèrement les atteintes aux droits de propriété intellectuelle et le piratage. Entre 2002 et 2007, les bureaux locaux de cet organe ont traité 66 000 affaires de contrefaçon et confisqué 478 millions d’articles piratés.

 ____________________

*
Une cellule souche embryonnaire humaine illuminée par la protéine fluorescente verte. (Photo: AFP)

Le Nobel pour une méduse

Le prix Nobel de chimie a été décerné cette année à Osamu Shimomura, Martin Chalfie et Roger Tsien pour leurs recherches sur la luminescence verte d’une méduse, qui ont conduit à l’isolation et à l’utilisation de la protéine fluorescente verte (GFP), l’un des outils les plus importants de la bioscience contemporaine.

La protéine GFP a été observée pour la première fois en 1962, dans la méduse Aequorea victoria dérivant dans les eaux de la côte ouest des États-Unis d’Amérique. Osamu Shimomura a été le premier à l’isoler et à révéler sa fluorescence verte en la soumettant à une lumière ultraviolette. Martin Chalfie a ensuite démontré son importance en tant que révélateur lumineux génétique. Roger Tsien a quant à lui élargi la palette de ses couleurs au-delà du vert, permettant ainsi aux chercheurs de suivre en même temps plusieurs processus biologiques différents en affectant une couleur particulière à chacune des protéines et cellules étudiées.

La GFP peut être attachée aux protéines des cellules, et permettre ainsi aux chercheurs d’observer des mouvements et des interactions autrefois invisibles, comme le développement des cellules nerveuses ou la croissance des tumeurs cancéreuses.

Source: cnn.com

_________________

Septième Prix de l’innovation du journal The Economist

*
Photo: © Economist

L’hebdomadaire The Economist a créé, voici sept ans, afin de souligner l’importance de l’innovation pour l’économie, un Prix de l’innovation qui est décerné à des individus ayant exercé leur créativité et leur talent dans des domaines divers. Les noms des lauréats de cette année ont été annoncés en octobre. Ce sont:

  • Bioscience : Sir Martin Evans, directeur de l’école de bioscience et professeur de génétique des mammifères à l’université de Cardiff, pour ses travaux sur les cellules souche, les souris “knockout” et le ciblage génétique;
  • Processus d'entreprise : Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, pour avoir fait de la collaboration du public un instrument de développement de produit et de contenus;
  • Informatique et télécommunications : Matti Makkonen, ancien vice président exécutif de la société Senora, pour ses travaux sur la messagerie texte SMS (Short Message Service);
  • Produits et services de consommation : Steve Chen et Chad Hurley, cofondateurs de YouTube, pour le travail fourni en matière de partage des contenus multimédias;
  • Énergie et environnement : Arthur Rosenfeld, directeur de la Commission de l’énergie de la Californie, pour son travail de pionnier dans le domaine de l’efficacité énergétique;
  • “Hors catégorie”* : Sumio Iijima, professeur à l’université Meijo, chargé de recherche principal chez NEC, pour la découverte des nanotubes de carbone;
  • Économie et société : Bill et Melinda Gates, co-présidents et administrateurs de la fondation Bill & Melinda Gates, pour l’établissement d’une plate-forme d’aide philanthropique se consacrant entre autres à des projets d’immunisation et d’alphabétisation;
  • Utilisation de l’innovation par une entreprise : Nokia, pour sa culture innovatrice et sa rapidité d’adaptation aux nouvelles tendances en matière de consommation.

*Le prix “Hors catégorie” est réservé aux produits ou services qui ne peuvent pas être classés facilement dans l’une des autres catégories (cela comprend notamment la science des matériaux, la nanotechnologie et d’autres domaines émergents tels que le laser bleu-violet.

_________________

Lancement d’un projet de modernisation du système de propriété intellectuelle du Bangladesh

L’OMPI et la Commission européenne ont lancé, en novembre, un projet visant à moderniser le système de propriété intellectuelle du Bangladesh et à aider ce pays à tirer le meilleur profit de la protection de la propriété intellectuelle. Ce projet est destiné à promouvoir, à l’aide de diverses mesures de renforcement des capacités, une gestion efficace et une utilisation stratégique du système de propriété intellectuelle afin de soutenir la création de richesses ainsi que le développement social et culturel. Il répondra aux défis auxquels fait face le Bangladesh pour se conformer à ses obligations internationales et fera en sorte que le système national de propriété intellectuelle évolue conformément aux objectifs de développement du pays.

Le projet comporte deux groupes d’activités principaux. Le premier a pour objectif de contribuer à la modernisation de la législation du Bangladesh en matière de propriété intellectuelle et au renforcement des systèmes d’administration de la propriété intellectuelle afin d’améliorer la prestation des services par la rationalisation, la simplification et, le cas échéant, l’automatisation des fonctions administratives. Le second vise à maximiser l’utilisation de la propriété intellectuelle en tant que moteur de développement économique, social et culturel. Le projet inclura un programme de sensibilisation du public en vue de faire mieux connaître la propriété intellectuelle dans des secteurs-clés, notamment les universités, les instituts de recherche-développement, les petites et moyennes entreprises (PME), les industries créatives et les milieux d’affaires. Il encouragera également l’enseignement de la propriété intellectuelle et l’éducation en la matière en créant des bourses de recherche, en mettant au point des cours et en établissant des liens avec les cours d’enseignement à distance de l’OMPI.

Le projet a pour objectifs primordiaux de développer et de renforcer le système de propriété intellectuelle afin de garantir son fonctionnement efficient et efficace, et de promouvoir une culture de l’innovation et de la créativité. Il doit également favoriser la mise en place d’un environnement attractif pour les investissements étrangers et propice au transfert de technologie, et contribuer ainsi à la réalisation des objectifs que s’est fixés le Bangladesh en matière d’économie et de développement.

Le succès de ce projet permettra aux utilisateurs du système de propriété intellectuelle du Bangladesh – notamment les milieux d’affaires, les chercheurs, les inventeurs, les auteurs, les artistes et les musiciens – d’acquérir et de protéger plus facilement et plus efficacement leurs droits.

______________

Explorez l'OMPI