Une couleur pour toutes les saisons

Nom:Ashiro Rindo
Pays / Territoire:Japon
Droit(s) de P.I.:Droits des obtenteurs de variétés végétales, Marques
Date de publication:20 août 2013
Dernière mise à jour:22 janvier 2015

Ashiro Rindo, Japon

Donnant sur l’océan Pacifique vers l’est, Iwate – la deuxième préfecture du Japon en superficie – se caractérise par des forêts luxuriantes, des rivières aux eaux limpides et des onsen (source chaude) parmi les plus réputés du pays. À l’ombre des montagnes Ōu, dans la partie nord-ouest d’Iwate en bordure de la préfecture d’Akita voisine, se trouve Ashiro, une communauté comptant approximativement 6000 habitants, qui n’est pas seulement célèbre pour la détente qu’offrent ses onsen. Au milieu des années 50, est apparue dans cette paisible communauté une nouvelle variété végétale : Ashiro Rindo. Tirant son nom de la communauté d’Ashiro et de Rindo, le nom japonais désignant la gentiane (variété de plantes alpines rustiques), cette fleur à la beauté saisissante est devenue l’un des produits d’exportation les plus renommés et les plus prisés d’Ashiro.

La région d’Ashiro dans la préfecture d’Iwate au Japon (Photo : Flickr/jasohill)

Les produits ayant une origine géographique particulière

Les gentianes sont des plantes rustiques qui poussent sur tous les continents excepté l’Antarctique, et qui s’accommodent bien d’une grande variété de climats, allant du désert à la savane, et de la forêt tropicale à la toundra. L’environnement dans lequel pousse la plante joue un rôle déterminant quant à son apparence et à son cycle de vie. À titre d’exemple, les gentianes peuvent devenir de petites herbes saisonnières dans les climats secs, ou de grandes plantes s’apparentant à des arbustes dans les forêts tropicales. Les fleurs changent également d’apparence selon le climat, et peuvent être bleues ou blanches pour les plantes poussant dans des climats froids, et roses ou rouges pour celles poussant dans des climats plus doux. La gentiane est étroitement liée à d’autres plantes telles que le caféier, l’asclépiade et la pervenche, et il existe 87 genres et plus de 1600 espèces de gentianes à travers le monde. Ashiro Rindo (“Gentiana triflora”) est une espèce parmi plus de 400 de la famille des gentianes appartenant au genre “Gentiana”. La majeure partie des espèces de Gentiana se trouve dans les forêts et plaines bénéficiant d’un climat alpin tempéré en Asie, et pousse à une altitude comprise entre 600 et 1000 mètres.

L’Ashiro Rindo est un type unique de Gentiana triflora présente sous forme de fleur alpine sauvage au Japon, et dont les caractéristiques sont déterminées par les conditions environnementales propres à la région. Avec des montagnes s’élevant à plus de 2000 mètres d’altitude, les températures fraîches (la moyenne annuelle étant de 8,7 °C) offrent des conditions alpines parfaites. La Gentiana prolifère dans les sols au pH variant entre neutre et acide, bénéficiant d’un excellent drainage et qui sont riches en humus (matière organique que l’on trouve dans le sol), caractéristiques qui sont toutes propres au sol d’Ashiro. En outre, les plantes du genre Gentiana nécessitent de la pluie et du soleil en abondance, et avec plus de 1200 millimètres de précipitations et presque 2000 heures d’ensoleillement annuels (approximativement 5,5 heures par jour), Ashiro satisfait largement aux exigences.

L’ensemble de ces caractéristiques environnementales offre les conditions idéales pour la pousse des gentianes, dont les variétés sauvages dans la région d’Ashiro donnent des fleurs d’un bleu profond ou d’un azur soutenu.

La recherche-développement

À la fin des années 60, Hideo Kudo, riziculteur à Ashiro, rencontrait des difficultés pour subvenir aux besoins de sa famille uniquement au moyen de sa récolte annuelle. Afin de compléter ses revenus, il quittait chaque hiver sa famille et se rendait à Tokyo pour travailler dans l’industrie du bâtiment. Toutefois, M. Kudo et sa famille trouvaient que cette séparation était difficile à supporter sur le plan émotionnel. “C’était vraiment très dur de laisser mon épouse seule”, a-t-il expliqué. En 1971, choisissant de rester auprès de sa famille à Ashiro durant la froide saison hivernale, M. Kudo et quelques autres agriculteurs d’Ashiro ont mis leurs ressources en commun pour créer une coopérative – Ashiro Gentian Growers (AGG) – et ont pris la décision risquée de cultiver des fleurs. Dans les montagnes et les collines d’Ashiro, poussent librement des gentianes sauvages d’un bleu profond particulièrement appréciées au Japon pour leur signification dans les cérémonies bouddhistes (tels que les rituels et les services commémoratifs). Au vu de l’abondance de gentianes bleues, vivaces et sauvages, poussant librement autour d’eux, M. Kudo et ses associés décidèrent qu’il s’agissait de la plante idéale pour commencer leurs activités.

Séparé de sa famille en raison de voyages annuels à Tokyo pour travailler dans l’industrie du bâtiment, Hideo Kudo décida de se lancer dans la culture des gentianes afin de ne plus être obligé de partir (Photo : Flickr/tokyoform)

La culture à grande échelle de la gentiane sauvage dans la préfecture d’Iwate a débuté aux alentours de 1955, et l’initiative de M. Kudo 10 ans plus tard arriva au moment opportun, alors que la demande en gentianes au Japon augmentait et que l’industrie commençait à prendre de l’ampleur. Comparée à celle de la gentiane, la culture du riz occupe 10 fois plus de terres, et l’agriculteur et ses associés se sont donc retrouvés avec une superficie et une capacité de culture de la gentiane importantes. Un an après la création de la coopérative, l’initiative de la culture de gentianes connaissait un succès tel que M. Kudo n’avait plus besoin de se rendre à Tokyo en hiver. Compte tenu du climat particulièrement adapté à la culture, l’agriculteur et ses associés ont décidé qu’ils pouvaient cultiver des gentianes encore plus belles et de meilleure qualité, et améliorer la viabilité économique de la coopérative, en entreprenant des activités de recherche-développement (R-D) afin de mettre au point de nouvelles variétés. Les caractéristiques recherchées incluaient des gentianes donnant des fleurs de couleurs différentes (telles que blanc et rose) et aux tons différents, des feuilles aux formes uniques, ainsi que des plantes pouvant fleurir hors saison.

En 1972, la coopérative commença à travailler avec un expert appartenant à un laboratoire d’horticulture de la région et mit au point la première variété nouvelle de gentiane – la gentiane Iwate, qui tire son nom de la préfecture d’Iwate. En 1980, la culture de la gentiane Iwate battait son plein, et elle est rapidement devenue la gentiane la plus répandue parmi toutes celles cultivées par les agriculteurs à Ashiro. Cette première nouvelle variété annonça le début de la mise au point d’un certain nombre de nouvelles variétés à succès de gentianes au cours des décennies qui suivirent. M. Kudo et l’AGG continuèrent à mettre au point de nouvelles variétés spécialement conçues pour le climat d’Ashiro. Au cours des années 90, deux nouvelles variétés – Ashiro no Aki et Ashiro no Natsu (la gentiane d’automne et la gentiane d’été, respectivement) – furent mises au point. Chacune possède des caractéristiques uniques. Ashiro no Aki donne des fleurs d’un bleu très profond et est devenue l’une des variétés les plus connues parmi les gentianes d’Ashiro. Ashiro no Natsu a été mise au point pour avoir une floraison précoce, et elle peut être expédiée depuis la serre dès la fin juin. Au milieu des années 2000, ces variétés représentaient 30% des gentianes vendues sur le marché intérieur des fleurs coupées.

Les techniques qui ont servi à l’AGG pour mettre au point sa première nouvelle variété de gentiane continuent d’être utilisées. Afin de rester compétitives, ces techniques incluent le respect de normes strictes pour chaque nouvelle variété. À titre d’exemple, les caractéristiques telles que la couleur et le ton des fleurs, les dimensions des feuilles et la symétrie des touffes de feuilles doivent toutes répondre à des normes de qualité esthétique uniques par rapport aux autres variétés. À cette fin, la première étape de la mise au point d’une nouvelle variété de gentiane est de déterminer quelles sont les caractéristiques que l’on cherche à obtenir. Une fois le choix fait, les variétés existantes sont croisées de façon aléatoire jusqu’à obtenir des paires candidates. Les paires candidates sont les combinaisons de variétés existantes susceptibles de produire des plants de croisement offrant les caractéristiques recherchées (telles qu’une couleur de fleur en particulier). Après avoir réussi à isoler des paires candidates, des lignées mâles et femelles sont établies afin de veiller à ce que chaque paire spécifique produise effectivement une descendance offrant les caractéristiques recherchées. Ces lignées sont cultivées par culture de tissus (séparée de la plante originelle dans un milieu de culture constitué d’un liquide ou d’un gel spécial) jusqu’au moment où elles sont prêtes à être transplantées dans des pots, où elles se développent et finissent par donner des graines.

Une fois les graines obtenues, les plantes mâles et femelles sont multipliées et stockées à basse température. Des pousses correspondant à chaque plante et destinées à produire des racines sont minutieusement préparées à la main, et, le moment venu, les plantes femelles sont fécondées individuellement à la main. Même au cas où les variétés nouvelles se développent, le succès n’est pas assuré. Les nouvelles plantes doivent d’abord fleurir, et cela ne se produit qu’au cours de la deuxième année de la vie de la plante. Ensuite, au cours de la troisième année de vie de la plante, ses véritables caractéristiques et son véritable potentiel se manifestent finalement, et ce n’est qu’à ce moment-là que la nouvelle variété est prête à être cultivée. Toutefois, chaque variété est différente, et cela peut prendre jusqu’à 10 années pour qu’une nouvelle variété soit cultivée avec succès et soit prête à être commercialisée. Les semences issues des nouvelles variétés ne sont distribuées aux agriculteurs que lorsqu’elles garantissent de produire des plantes offrant les caractéristiques souhaitées. Le caractère coûteux en termes de temps et de main d’œuvre de la mise au point de nouvelles variétés de gentianes signifie que les activités de recherche-développement doivent être menées avec soin, car l’échec d’une variété correspond à la perte de nombreuses années de travail ainsi que de futurs revenus potentiels.

Les partenariats

En 1992, dans le but d’aider l’AGG ainsi que d’autres agriculteurs à cultiver de nouvelles variétés de gentianes, la municipalité d’Ashiro a créé le centre pour le développement de la floriculture de la ville d’Ashiro (Ashiro Town Floriculture Development Center), désormais connu sous le nom de Hachimantai Floriculture R&D Center (HFC). Le changement résulte de la fusion d’Ashiro avec la ville voisine de Nishine et le village de Matsuo qui a donné naissance à la ville d’Hachimantai en septembre 2005. L’objectif principal du centre est de travailler de concert avec les producteurs de gentianes de la région afin de les aider à mettre au point de nouvelles variétés de gentianes susceptibles d’être cultivées avec succès à Ashiro. En échange de quoi, les agriculteurs versent 2% du produit de leurs ventes qui sont consacrés au soutien des futures activités de recherche-développement menées par le HFC. Après avoir réussi à mettre au point une nouvelle variété, le HFC produit des graines de haute qualité qui sont distribuées aux agriculteurs participants. Le centre fournit également aux agriculteurs une assistance technique essentielle, car la culture de nouvelles variétés est une activité qui demande de hautes compétences. Une fois que la nouvelle variété a été cultivée avec succès, elle est coupée et commercialisée sous la marque de gentiane “Ashiro”. Le partenariat établi entre l’AGG, le HFC, et les autres cultivateurs de gentianes d’Ashiro est crucial pour la poursuite du succès de la marque de gentiane Ashiro.

Les partenariats ont permis la mise au point de nouveaux types de gentianes (Photo : Flickr/Donky_Tramp)

Compte tenu de la croissance continue de la demande pour les gentianes Ashiro dans le pays, le HFC et l’AGG ont décidé de lancer leurs nouvelles variétés sur le marché international. En 2005, le centre et la coopérative se sont associés à M. John Moffatt, l’un des principaux producteurs de gentianes de Nouvelle-Zélande et le propriétaire de l’entreprise Southland Flowers, ainsi qu’à des chercheurs de l’institut néo-zélandais pour la recherche sur les végétaux et les aliments (New Zealand Institute for Plant and Food Research Ltd.; l’IPF), afin de partager le matériel génétique et de cultiver les variétés de gentianes Ashiro en Nouvelle-Zélande. Ce partenariat avait trois objectifs principaux. Premièrement, du fait que la Nouvelle-Zélande est située dans l’hémisphère sud, il permettait de fournir le marché japonais en gentianes Ashiro en dehors de la saison de floraison au Japon. Deuxièmement, il contribuerait à la diffusion de la marque Ashiro à l’échelle internationale et à l’expansion de l’industrie de la gentiane. Et, finalement, la collaboration avec M. Moffatt et avec l’IPF pouvait déboucher sur la création d’un nombre encore plus grand de variétés de gentianes, telles que celles pouvant résister à de plus grandes variations de température.

Ce partenariat a conduit à la création d’une nouvelle entreprise – la Rindo International Ltd. (RI) – dont les quatre actionnaires sont : la ville de Hachimantai, l’AGG, l’IPF, et M. Moffatt. Selon les termes du partenariat, la RI est titulaire des droits de propriété intellectuelle, notamment les droits d’obtenteur, pour toutes les variétés mises au point conjointement et dont le matériel génétique proviendrait du Japon et de la Nouvelle-Zélande. L’échange des plantes se fait au moyen de cultures de tissus ou de pollen, et le travail de sélection est entrepris par le HFC au Japon, à l’IPF et au sein de l’exploitation de M. Moffatt en Nouvelle-Zélande. Bien que les plantes doivent demeurer en quarantaine pendant trois ans avant d’être soumises à des essais en Nouvelle-Zélande, le partenariat a permis la mise au point de nombreuses nouvelles variétés uniques de gentianes, telles que celles donnant des fleurs roses, jaunes, pourpres et rouges, et de nouvelles variétés sont constamment mises au point.

La protection des obtentions végétales

Depuis l’introduction de la première gentiane Ashiro Iwate, le HFC s’est vu octroyer par le Ministère de l’agriculture, des forêts et de la pêche du Japon des droits d’obtenteur pour 11 nouvelles variétés en vertu du système de protection des obtentions végétales, conformément à la Convention internationale pour la protection des obtentions végétales (Convention UPOV); en 2012, les droits d’obtenteur pour 13 nouvelles variétés étaient en attente. On trouve parmi les titres octroyés (voir la base de données PLUTO administrée par l’UPOV) des variétés dont la commercialisation a été concédée sous licence en Nouvelle-Zélande et au Chili, telles que Ashiro no Natsu (numéro d’enregistrement 7473), Ashiro no Hatsuaki (numéro d’enregistrement 15090) et Ashiro no Aki (numéro d’enregistrement 4995). À travers les efforts de la coopérative, de la RI et de M. Kudo, de nouvelles variétés de gentianes Ashiro Rindo continuent d’être mises au point. En 2012, par exemple, six nouvelles variétés étaient en cours de mise au point par le HFC, et seront, à terme, déposées auprès du Ministère de l’agriculture, des forêts et de la pêche.

La concession de licences

Lorsque M. Kudo et les autres agriculteurs de l’AGG ont commencé à travailler avec Southland Flowers, leurs 10 variétés les plus demandées (y compris Ashiro no Aki et Ashiro no Natsu) ont été concédées sous licence à l’entreprise néo-zélandaise. L’objectif de cet accord de licence était de produire en Nouvelle-Zélande de nouvelles variétés qui donneraient des fleurs de couleurs différentes (le rose et le rouge étaient les premières couleurs recherchées), et qui pourraient être commercialisées en dehors de la saison de floraison à Ashiro. À la suite de la création de la RI, le partenariat devint le titulaire de tout nouveau droit de propriété intellectuelle résultant des accords de licence. Outre l’accord de licence avec la Nouvelle-Zélande, le HFC et l’AGG ont également conclu, au milieu des années 2000, des accords de licence avec la République du Chili (Chili), concédant à nouveau sous licence les 10 variétés d’Ashiro les plus demandées. Les accords conclus avec les producteurs chiliens ont principalement pour but de garantir l’offre de gentianes Ashiro à longueur d’année. Cela est rendu possible grâce aux saisons inversées entre le Chili et Ashiro (l’hiver à Ashiro correspond à l’été au Chili), qui permettent la culture tout au long de l’année. Les plantes résultant de l’accord avec le Chili sont également commercialisées sur les marchés d’Europe et d’Amérique du Nord.

Les marques et l’image de marque

La marque Ashiro Rindo(numéro d’enregistrement au système de Madrid n° 963353)

À mesure que l’engouement pour les gentianes provenant d’Ashiro augmentait, le nom de la région est devenu synonyme de gentianes de haute qualité. Bien que les gentianes produites par M. Kudo et l’AGG aient été commercialisées en tant que gentianes Ashiro durant plusieurs décennies, aucune stratégie spécifique de marque n’avait été mise en place. Lorsqu’en 2005 Ashiro a fusionné avec la ville voisine pour former l’agglomération de Hachimantai, la nouvelle municipalité a concentré ses efforts sur la promotion de la ville, de ses ressources naturelles et de ses produits renommés au moyen de la création de marques. Ashiro Rindo se trouvait en tête de liste. Le fait de renforcer et de souligner la qualité et l’homogénéité des fleurs fait partie intégrante de la stratégie de création de marques de la municipalité, relevant ainsi leur valeur marchande et leur réputation. En conséquence, Ashiro Rindo est devenue une marque connue pour la haute qualité de ses gentianes, bénéficiant ainsi d’une plus-value par rapport aux marques concurrentes.

La stratégie de création de marques d’AGG est liée à utilisation du système de propriété intellectuelle afin de protéger le nom Ashiro Rindo. À cette fin, en avril 2008, la compagnie a déposé une demande d’enregistrement de marque pour le nom et le logo stylisé d’Ashiro Rindo sur les principaux marchés de l’AGG dans le cadre du système de Madrid concernant l’enregistrement international des marques (le système de Madrid), que gère l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). La demande, fondée sur une demande nationale présentée au Japon (numéro d’enregistrement 5173992), désignait la République populaire de Chine, l’Union européenne, la République de Corée et les États-Unis d’Amérique. La marque a été enregistrée en juin 2009 pour ce qui est de l’Union européenne et en juillet 2009 pour ce qui est des États-Unis d’Amérique.

La commercialisation

Plus de 300 agriculteurs de la région d’Ashiro, correspondant à la ville de Hachimantai dans la préfecture d’Iwate, cultivent des variétés de gentianes Ashiro aux fins de commercialisation. Le moment venu, les fleurs sont coupées et emballées dans des conteneurs portant la marque Ashiro Rindo pour être expédiées à travers tout le Japon et vers les marchés internationaux (principalement les marchés nord-américains et européens). Lors de leur première commercialisation, dans les années 50, les gentianes Ashiro étaient vendues dans la région ainsi que sur les marchés aux fleurs et les ventes aux enchères des principaux centres urbains, tels que le marché de vente aux enchères de fleurs Ota (Ota Flower Auction) qui se tient encore quotidiennement à Tokyo. Le HFC et l’AGG ont très vite constaté qu’en raison de la forte demande pour l’Ashiro Rindo ils avaient des difficultés à faire face à la demande, notamment hors saison, pendant l’hiver. En 1999, afin de mieux satisfaire à la demande, les deux entités ont conclu un accord de licence avec Southland Flowers et ont commencé à cultiver des variétés d’Ashiro Rindo en Nouvelle-Zélande. Initialement, l’objectif de l’accord était d’approvisionner le marché japonais en variétés d’Ashiro Rindo durant l’hiver. Quelques années plus tard, M. Moffatt a suggéré qu’il était possible de gagner plus d’argent en vendant les fleurs prisées en Europe et en Amérique du Nord.

Adhérant à cette suggestion, le HFC et l’AGG ont lancé une initiative d’exportation qui a débouché en 2002 sur les premières ventes internationales de variétés d’Ashiro Rindo aux États-Unis d’Amérique et au Royaume des Pays-Bas (Pays-Bas). Lors des premières apparitions des fleurs sur les marchés internationaux, il leur fallait jusqu’à sept jours pour parvenir à leur destination. Toutefois, en 2005 le HFC et l’AGG ont pu réduire ce délai à trois ou quatre jours. Dans un même temps, de nouvelles technologies de congélation ont été mises en place permettant de maintenir les fleurs dans un état de fraîcheur optimale, et la demande pour les Ashiro Rindo s’est accrue. Cette augmentation de la demande a notamment été ressentie aux Pays-Bas, où les variétés Ashiro Rindo étaient totalement nouvelles et offraient aux consommateurs des couleurs, des formes et des dimensions nouvelles, contre des prix élevés. À la fin des années 2000, plus de sept millions de fleurs coupées Ashiro Rindo étaient importées aux seuls Pays-Bas. L’engouement pour les fleurs coupées des variétés Ashiro Rindo aux Pays-Bas fait que le pays représente un marché important pour la coopérative et la RI. En outre, grâce aux efforts intenses déployés en matière de R-D, des variétés d’Ashiro Rindo pouvant proliférer sous presque n’importe quel climat ont été mises au point, et, combinées aux accords de licence et aux partenariats, sont commercialisées sur les marchés intérieurs et extérieurs tout au long de l’année.

Les gentianes bleues sont parmi les plus demandées (Photo : Flickr/osanpo)

Les variétés concédées sous licence, telles que celles concédées initialement à Southland Flowers, sont cultivées, préparées et vendues par chaque preneur de licence respectivement, les redevances appropriées étant versées à Ashiro par l’intermédiaire de HFC. S’agissant des nouvelles variétés mises au point par Southland Flowers, l’entreprise travaille avec la RI aux fins de commercialisation directe des nouvelles plantes. En septembre 2011, l’AGG a élargi son champ d’action en exportant Ashiro Rindo vers Hong Kong (Chine). En 2012, grâce aux efforts déployés par les cultivateurs de gentianes Ashiro Rindo et par leurs partenaires tels que le HFC, l’AGG, la RI et Southland Flowers, des variétés prisées de gentianes Ashiro Rindo ont été vendues sur de nombreux marchés internationaux, y compris en Asie, en Océanie, en Europe ainsi qu’en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. En outre, les partenariats conclus et les activités commerciales entreprises, notamment en Nouvelle-Zélande et en Amérique du Sud, garantissent que la fleur, qui revêt une signification culturelle importante, soit disponible au Japon à tout moment de l’année, et ce, dans une myriade de couleurs.

Les résultats commerciaux

Les efforts de M. Kudo, de l’AGG et de HFC ont abouti à une augmentation de la demande pour les variétés d’Ashiro Rindo au Japon et au-delà, et les agriculteurs ainsi que leurs communautés à Ashiro ont connu d’importantes retombées économiques. Ashiro Rindo est la gentiane la plus connue, la plus produite et la plus vendue au Japon, et les nouvelles variétés issues du partenariat noué entre la Nouvelle-Zélande et le Japon connaissent également un succès important. À titre d’exemple, lorsque la première variété de gentiane Ashiro Rindo rose a été expédiée de la Nouvelle-Zélande vers le Japon, l’Amérique du Nord et l’Europe en 2007, la RI a connu des difficultés pour faire face à la demande. En outre, les différentes variétés issues du partenariat (telles que les variétés pourpres, jaunes et rouges) ont permis d’assurer la compétitivité et la réussite des gentianes Ashiro Rindo. Depuis 2012, la région d’Ashiro reçoit annuellement 13 millions de dollars É.-U. de la vente des fleurs coupées Ashiro Rindo, et la marque est devenue celle de l’une des variétés de gentianes les plus recherchées dans le monde.

Semer en terrain propice

Lorsqu’un cultivateur de riz commença un jour à chercher un meilleur moyen de subvenir aux besoins de sa famille et de rester auprès d’elle, il prit une décision qui allait avoir des répercussions dans sa communauté, au Japon et à travers le monde entier. La mise au point de nouvelles variétés de gentianes, la création d’une coopérative et la promotion de partenariats internationaux ont permis au Japon de pouvoir disposer tout au long de l’année d’une plante culturellement importante, et dont la beauté noble et sereine en ont fait une des plus prisées à travers le monde entier. M. Kudo et son fils Yoshiteru (qui a récemment pris la relève de son père) s’attendent à un avenir prometteur pour le commerce et l’agriculture de la région. Grâce à la création d’une marque solide et à l’établissement d’une protection efficace via le système de propriété intellectuelle, par le biais des obtentions végétales et des marques, la communauté d’Ashiro Rindo continue de semer les graines d’un avenir meilleur pour les prochaines générations.