Coton du pays des pharaons

Nom:Alexandria Cotton Exporters Association, Egyptian Ministry of Economy and Foreign Trade
Pays / Territoire:Égypte
Droit(s) de P.I.:Marques
Date de publication:14 septembre 2010
Dernière mise à jour:15 janvier 2015

Contexte


Le coton égyptien est mondialement renommé pour sa qualité supérieure
(Photo: Brian Hathcock)

Le climat égyptien, doux toute l’année, est parfait pour la culture du coton et lui donne une qualité supérieure. Parmi les cotons cultivés en Égypte, le coton Barbadence est de la meilleure qualité et très réputé pour ses longues fibres et son fil fin. Des fibres plus longues renforcent la qualité du fil, et la finesse du fil permet d’obtenir un plus grand nombre de fils au pouce carré. Un autre facteur qui contribue à la qualité unique du coton égyptien est qu’il est cueilli à la main, ce qui réduit beaucoup plus la tension sur les fils que la cueillette mécanique. Ainsi, les draps fabriqués avec du coton égyptien sont doux, solides et durables.

La culture commerciale du coton en Égypte a commencé sous le règne de Méhémet Ali Pacha au XIXe siècle avec des exportations initiales à des prix très élevés vers la France. La qualité du coton a très tôt attiré l’attention internationale et Méhémet Ali a introduit la culture du coton à l’échelle commerciale comme culture de rapport. Au fil des années, les draps en coton produits en Égypte ont acquis une notoriété et sont devenus populaires dans le monde entier.

Bien que la valeur et le caractère unique du coton égyptien aient été très tôt reconnus, aucune réglementation formelle de contrôle de qualité n’avait été mise en place jusqu’au début du XXe siècle. C’est en 1926 que le gouvernement égyptien a adopté certaines mesures pour maintenir la qualité du coton et imposé des contrôles stricts des graines pour garantir qu’elles ne soient pas mélangées avec d’autres de moindre qualité. L’industrie du coton est devenue plus organisée à travers des initiatives privées lorsque les parties prenantes ont fondé l’Association des exportateurs de coton d’Alexandrie (ALCOTEXA) en 1932. ALCOTEXA est un organisme à but non lucratif dont l’objectif est de favoriser le commerce du coton et qui sert de cadre d’échanges pour les exportateurs, les importateurs, les fileurs et les autres entités concernées par le coton en Égypte. Elle entretient des liens étroits avec le gouvernement égyptien et est chargée d’enregistrer tous les accords d’exportations de coton à partir de l’Égypte.

Utilisation des marques


Le logo du coton égyptien jouit d’une protection internationale (enregistrement dans le cadre du système de Madrid n° 756059).

En 2001, le Ministère égyptien de l’économie et du commerce extérieur a créé, conjointement avec ALCOTEXA, un logo constitué par des éléments figuratifs (le dessin d’une fleur de coton) et par les mots “Egyptian Cotton” pour promouvoir et accroître les exportations de coton égyptiennes. Les deux entités ont conjointement enregistré le logo Egyptian Cotton™ en tant que marque internationale dans le cadre du système de Madrid.

Le logo est également protégé par des dispositions spécifiques nationales. En 2001, ALCOTEXA et le Ministère de l’économie et du commerce extérieur ont enregistré le logo en tant que marque de certification aux États Unis d’Amérique. La marque de certification s’applique aux produits en coton (tels que literie, linge de lit, édredon, couette, etc.) fabriqués intégralement ou en grande partie en coton égyptien. Selon le certificat d’enregistrement, la marque peut seulement être utilisée par des personnes autorisées et “vise à certifier que les produits… contiennent 100% de coton égyptien Barbadence”. Le logo est aussi une marque protégée dans certains pays européens comme le Danemark. Au Royaume Uni, le logo est enregistré comme marque et peut être seulement être utilisé pour le coton brut d’origine égyptienne.

L’utilisation et la protection du logo combinées avec des activités promotionnelles étaient une composante de la stratégie en matière de marques employée pour accroître la reconnaissance par le consommateur de la haute qualité et des caractères spécifiques du coton égyptien qui le différencient du coton produit ailleurs et justifient son prix élevé. Cette stratégie devait aboutir à un doublement des exportations égyptiennes de coton et de produits en coton en cinq ans.

Recherche développement

Confronté aux défis représentés par les producteurs de coton des États Unis d’Amérique, de Chine, d’Inde et d’autres pays, le gouvernement égyptien insiste sur le besoin d’élaborer de nouvelles variétés de coton à la qualité et aux rendements améliorés pour maintenir l’avantage comparatif du coton égyptien sur le marché mondial. La Cotton Arbitration and Testing General Organization (CATGO), dans le cadre du Ministère du commerce et de l’industrie, est le principal institut de recherche égyptien sur le coton. La CATGO a pour autre fonction importante d’assurer la préservation du coton égyptien de la contamination à travers une surveillance et un contrôle techniques et la délivrance de certificats d’agrément. Les activités de recherche de la CATGO répondent aussi aux besoins des fileurs locaux; à la suite de certaines suggestions relatives à des besoins spécifiques intérieurs, la CATGO participe à l’élaboration de variétés de coton à faible coût, d’une qualité inférieure mais à très forte productivité.

Partenariats et concession de licences

Le gouvernement égyptien dispose d’un système de licences pour la commercialisation et la promotion du coton égyptien. Le système ne permet l’usage du nom/logo de coton égyptien que dans le cadre d’un accord de licence. L’accord garantit la qualité et la supériorité des produits fabriqués à 100% à partir du coton égyptien Barbadence. À peu près au moment où l’Égypte a pris l’initiative de protéger le nom et le logo du coton égyptien, le Ministère de l’économie et du commerce extérieur et ALCOTEXA ont conclu un accord avec deux sociétés textiles de premier plan aux États Unis d’Amérique. Ces deux sociétés américaines sont autorisées à utiliser le logo pour leurs produits fabriqués à partir du coton égyptien aux États Unis d’Amérique et au Canada.

Résultats commerciaux

En Égypte, la culture d’un demi hectare de terre peut produire jusqu’à 400 kilos de coton et de sous produits (comme le fourrage). Comme la culture du coton en Égypte est à haute intensité de main d’œuvre, elle a des incidences sociales importantes en matière de politique de l’emploi dans le pays.

Le coton étant l’une des cultures de rapport les plus importantes du pays, ses exportations apportent une contribution importante au revenu national du pays. Les exportations de coton ont été toutefois exposées à des situations difficiles sur le marché mondial du fait de la concurrence des producteurs étrangers, des subventions au coton dans d’autres pays et de la crise financière mondiale. Malgré les contraintes, le coton égyptien conserve une place de premier plan sur le marché mondial du coton grâce à sa qualité unique et supérieure qui peut être facilement reconnue et identifiée par les consommateurs à travers le nom et le logo protégés. L’utilisation réussie d’une marque par le coton égyptien s’est traduite par un volume d’exportations de plus de 80 000 tonnes au cours de l’exercice 2008 09, un résultat remarquable qui dépasse l’objectif fixé par ALCOTEXA.

Politique stratégique pour le coton égyptien

La protection du nom et du logo du coton égyptien et le système complémentaire de licences créé par le gouvernement ont ouvert la voie à un avenir favorable pour le coton égyptien.