La Journée mondiale de la propriété intellectuelle 2008 en images

Juin 2008

La Journée mondiale de la propriété intellectuelle connaît un succès grandissant et reçoit de plus en plus d’attention de la part des médias. Cette année, le grand jour – le 26 avril – tombait un samedi. Un grand nombre de bureaux étant fermés ce jour‑là, les célébrations furent avancées dans la plupart des pays, de sorte que l’OMPI a été inondée de coupures de presse et de rapports d’activités dès la mi‑avril. Tant dans le secteur public que privé, des talents créatifs se sont mobilisés pour trouver de nouveaux moyens d’attirer l’attention sur les thèmes de l’innovation et du respect des droits des innovateurs mis à l’honneur cette année. Le Magazine de l’OMPI donne, dans les pages qui suivent, un aperçu des nombreuses activités tenues de par le monde à cette occasion.

*

 

Des DVD et des CD pirates piétinés à New Delhi! Le réalisateur de films Bobby Bedi et d’autres représentants de l’industrie indienne du spectacle ont fait le voyage de New Delhi à Capitol Hill pour demander au Congrès un plus grand respect de leurs droits de propriété intellectuelle sur le territoire des États‑Unis d’Amérique.

 

*

 

En Grèce, les passants – jeunes et vieux – des rues d’Athènes étaient invités par des affiches représentant d’alléchantes friandises à venir visiter l’Office hellénique des marques.

 

 

*  La mascotte OMPI de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle 2008  est la vedette d’un film d’animation sur le site vidéo de l’OMPI.  Le petit personnage a séduit l’imagination et figure en bonne place sur de nombreuses affiches et pages Web.

 

*  Le portail des activités de la Journée
mondiale de la propriété intellectuelle sur le site Web de l’Office de la propriété intellectuelle du Royaume‑Uni.

 

 

 

 

 

 

*  Au Ghana, le projet Anti‑Counterfeiting Project a distribué des autocollants pour les pare‑chocs de voitures. Les consommateurs ont aussi été sensibilisés aux dangers liés aux contrefaçons d’aliments et de médicaments et invités à les déclarer à la police, dans le cadre d’une campagne dirigée par M. Emmanuel Kyeremanteng Agyarko, de l’administration ghanéenne des aliments et drogues, qui a été largement commentée dans la presse.

 

 

2008_03_art6_14
Le Centre national de la propriété intellectuelle de Géorgie (Sakpatenti) a conçu une carte postale qui a été envoyée à des inventeurs et à des créateurs œuvrant dans 200 domaines d’activité différents à travers le pays.

Image PlaceholderIP Australia a organisé diverses activités, depuis des salons et séminaires sur l’innovation à l’intention des petites entreprises jusqu’à un concours national destiné aux lecteurs de journaux, en passant par un concours de conception d’avions en papier pour les écoliers.

 

*

 

En Turquie, l’Institut des brevets avait organisé une exposition intitulée “Il est temps de réfléchir” à l’intention des enfants des écoles primaires et une autre pour les projets élaborés dans le cadre de leurs cours par les étudiants en technologie et dessin industriel.

 

*  Les grandes associations de
titulaires de droits, et notamment
l’Association internationale pour
les marques
(INTA), ont organisé
des séances d’information à l’intention de leurs employés et clients, afin d’encourager leurs membres à marquer la Journée mondiale de la propriété
intellectuelle.

*
Avec leurs crânes à lunettes et leurs os croisés, les affiches de l’Office des brevets de la Pologne attiraient irrésistiblement
l’attention.

 

*

 

En Nouvelle‑Zélande, des firmes du secteur privé comme le cabinet de propriété intellectuelle Baldwins ont tenu des séminaires et des débats d’experts, et invité le public à poser des questions sur la propriété intellectuelle. L’Office néo‑zélandais de la propriété intellectuelle a organisé un concours dont les participants devaient créer un dessin, un court métrage, un motif sonore ou un article pour une campagne de propriété intellectuelle.

 

 

*
Les Bermudes,  l’Égypte, les Émirats arabes unis, les Fidji, l’Inde, l’Iran, la Jordanie, le Kenya, la Namibie, le Pakistan, la Papouasie‑Nouvelle‑Guinée, les Philippines, la République de Corée, la Turquie et de très nombreux autres pays ont envoyé des coupures de presse et des reportages télévisés. Ici, un article paru au Costa Rica.

 

*

Au lycée Al‑Majd de Sharjah, aux Émirats arabes unis,
plus d’un millier de lycéens ont participé à une campagne de sensibilisation à la propriété intellectuelle. Chacun a reçu un bloc‑notes (ci‑contre à gauche) spécialement imprimé à l’occasion de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle par les organisateurs, le groupe BPG (Brand Owners’ Protection Group) et les services douaniers de Sharjah. (Photo: BPG-GCC)

*  Au Brésil, l’université de São Paulo a organisé un séminaire sur la biodiversité, le développement et la culture, et sur l’accès à l’information
et au savoir.

*  “Non au piratage” scandaient dans les rues de Karachi (Pakistan) les participants à cette manifestation organisée par le cabinet
Ali & Associates
en collaboration avec l’Association pakistanaise pour les droits de propriété industrielle et intellectuelle (PIPRA).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Sylvie Castonguay, La rédaction, Magazine de l OMPI, Division des communications et de la sensibilisation du public.

 

Liens

Le Magazine de l’OMPI vise à faciliter la compréhension de la propriété intellectuelle et de l’action de l’OMPI parmi le grand public et n’est pas un document officiel de l’OMPI. Les désignations employées et la présentation des données qui figurent dans cette publication n’impliquent de la part de l’OMPI aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires ou zones concernés ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites territoriales. Les opinions exprimées dans cette publication ne reflètent pas nécessairement celles des États membres ou du Secrétariat de l’OMPI. La mention d’entreprises particulières ou de produits de certains fabricants n’implique pas que l’OMPI les approuve ou les recommande de préférence à d’autres entreprises ou produits analogues qui ne sont pas mentionnés.