Les États membres de l’OMPI examinent le programme de travail et budget pour l’exercice biennal 2022-2023

Genève, 12 juillet 2021
PR/2021/879

Le Directeur général de l’OMPI, M. Daren Tang, a présenté aux États membres sa vision pour l’Organisation au cours des cinq années à venir PDF, DG Opening Remarks at July 12 PBC session, et a fait état de la situation financière saine de l’OMPI à court terme, ainsi que des nouveaux efforts déployés pour que la propriété intellectuelle et les activités de l’OMPI aident le monde à faire face à la pandémie de COVID-19.

(PHOTO: OMPI/Berrod)

Lors de deux exposés présentés aux délégués du Comité du programme et budget (PBC) de l’OMPI, M. Tang a dévoilé la première proposition de budget biennal de la nouvelle Administration depuis sa prise de fonctions le 1er octobre 2020, et a donné des détails sur le Plan stratégique à moyen terme (PSMT) pour 2022-2026.

M. Tang a déclaré que l’action de l’OMPI contribuerait à l’avènement d’un monde où l’innovation et la créativité, d’où qu’elles viennent, seraient stimulées par la propriété intellectuelle, dans l’intérêt général. “Selon cette vision, la propriété intellectuelle est un outil puissant permettant à chaque pays de créer des emplois, d’attirer des investissements, de soutenir la croissance des entreprises, de faire prospérer les communautés et, à terme, de stimuler la croissance économique et le dynamisme de la société”, a-t-il indiqué.

“L’action de l’OMPI doit aider tous les États membres, et en particulier faire bénéficier les pays en développement et les pays les moins avancés des avantages de la propriété intellectuelle…  Nous évoluons vers une stratégie d’impact pour le développement, selon laquelle nous souhaitons agir sur le terrain et nous rapprocher des personnes partout dans le monde, afin que la propriété intellectuelle puisse être utilisée par les innovateurs, les créateurs, les micro, petites et moyennes entreprises, les communautés et par les personnes qui n’ont jusqu’à présent pas pu bénéficier de l’écosystème de la propriété intellectuelle”, a déclaré M. Tang.

Budget proposé

Dans sa proposition de budget pour l’exercice biennal 2022-2023, M. Tang a proposé une augmentation prudente des dépenses, à hauteur de 3% (pour un total de 790,8 millions de francs suisses), tout en prévoyant une augmentation de 8% des recettes (951,8 millions de francs suisses).

Le Directeur général a précisé que l’augmentation des dépenses servirait principalement à renforcer la transformation numérique de l’OMPI, ainsi qu’à proposer des ressources adaptées en faveur de l’infrastructure et des services de l’Organisation.  La numérisation s’accompagnera de changements dans le mode de fonctionnement de l’OMPI, avec davantage d’initiative laissée aux fonctionnaires, une collaboration renforcée en interne et une culture de travail plus dynamique.  Cela inclut également une augmentation de 4,5% des dépenses de développement, qui représentent 18,5% du budget total.

Le PBC, présidé par M. l’ambassadeur Sabri Bachtobji, représentant permanent de la Tunisie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, procédera cette semaine à une première lecture du programme de travail et des propositions budgétaires.  Le comité se réunira à nouveau en septembre, avant les assemblées des États membres de l’OMPI, en vue de l’adoption du programme de travail et budget pour l’exercice biennal 2022-2023.  Les assemblées des États membres de l’OMPI se tiendront du 4 au 8 octobre 2021.

Plan stratégique à moyen terme

Outre l’examen du programme de travail et budget, le PBC a été invité à prendre note du PSMT.

Ce plan, qui présente une vision dans laquelle la propriété intellectuelle est un outil puissant permettant à chaque pays de créer des emplois, d’attirer des investissements, de soutenir la croissance des entreprises, de faire prospérer les communautés et, à terme, de stimuler la croissance économique et le dynamisme de la société, indique également que l’OMPI continuera de se concentrer sur ses domaines de compétence traditionnels, à savoir l’établissement de normes internationales en matière de propriété intellectuelle et la prestation de services de propriété intellectuelle au niveau mondial.

Le plan va au-delà des seuls aspects techniques et juridiques de la propriété intellectuelle et tente de sensibiliser tout un chacun au fait que la propriété intellectuelle fait partie de ses aspirations, de son parcours et de sa vie.

“Nous ne devons pas nous contenter d’une collaboration avec les experts et les spécialistes et devons à la place nous mobiliser pour connecter tout le monde, partout sur la planète, à la propriété intellectuelle, en permettant à chacun de voir comment la propriété intellectuelle peut lui être utile et peut l’aider à faire connaître ses innovations, ses idées et sa créativité au monde entier.  Nous développerons des compétences pratiques en matière de propriété intellectuelle et intensifierons notre action en faveur des innovateurs, des créateurs, des entreprises, des chercheurs et des communautés”, a ajouté M. Tang.

“Nous veillerons à ce que les jeunes, les femmes, les micro, petites et moyennes entreprises et d’autres personnes qui n’ont jusqu’à présent pas bénéficié de l’écosystème de la propriété intellectuelle soient désormais au cœur de nos efforts.  Et nous allons redoubler d’efforts avec les parties prenantes externes et les partenaires de la famille des Nations Unies et d’autres organisations internationales pour renforcer le développement durable et traiter les problématiques mondiales.”

Services et mesures d’appui de l’OMPI en rapport avec la COVID-19

Le Directeur général a annoncé une série de services et de mesures destinés à aider les États membres à surmonter la pandémie et à se reconstruire.

“L’OMPI est également résolue à continuer d’aider les États membres, sur une base unilatérale, à lutter contre la pandémie et à planifier la reprise post-COVID.  Nous reconnaissons que le fait de promouvoir une croissance économique inclusive et durable est une priorité pour les gouvernements du monde entier et un domaine où l’innovation et la créativité joueront un rôle clé”, a-t-il déclaré.

Cet ensemble de mesures couvre cinq domaines dans lesquels l’OMPI possède une expérience et des compétences internes importantes : assistance politique et législative;  assistance technique et renforcement des capacités;  appui à l’innovation et transfert de technologie;  règlement des litiges de propriété intellectuelle et ressources dans ce domaine.

Dans le même temps, la Directeur général a déclaré que l’OMPI poursuivra sa coopération trilatérale avec l’Organisation mondiale de la Santé et l’Organisation mondiale du commerce.  Les trois organisations intensifieront leurs efforts en matière d’assistance technique et de renforcement des capacités, le premier atelier trilatéral sur le transfert de technologie et la concession de licences étant prévu avant le mois d’octobre de cette année.

En conclusion, M. Tang a déclaré : “Malgré les défis rencontrés au cours des 16 derniers mois, l’OMPI conserve des bases solides.  Pour cela, je tiens à féliciter et à rendre hommage à mes collègues et prédécesseurs.  Au cours du prochain exercice biennal, nous proposons de maintenir cette approche financière équilibrée et prudente tout en insistant sur le fait que la propriété intellectuelle doit nous aider à relever les défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, avoir un impact positif sur la vie des gens dans le monde entier et soutenir la croissance et le développement dans tous les États membres.”

À propos de l'OMPI

L'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) est au cœur des questions mondiales de politique, service, information et coopération en matière de propriété intellectuelle. En tant qu'institution spécialisée des Nations Unies, l'OMPI aide ses 193 États membres à élaborer un cadre juridique international de la propriété intellectuelle qui soit équilibré et en accord avec l'évolution des besoins de la société. Elle offre des services aux entreprises qui souhaitent obtenir des droits de propriété intellectuelle dans plusieurs pays ou qui souhaitent régler des litiges. Elle propose des programmes de développement des compétences afin d'aider les pays en développement à tirer parti de l'utilisation de la propriété intellectuelle. Enfin, elle permet d'accéder gratuitement à des bases de données uniques sur l'information en matière de propriété intellectuelle.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél