Révolutionner le traitement contre l’anévrisme

Nom:Merlin MD Pte. Ltd.
Pays / Territoire:Singapour
Droit(s) de P.I.:Brevets, Marques
Date de publication:2 août 2010
Dernière mise à jour:16 septembre 2015

Généralités

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une attaque (interruption de l’afflux de sang vers le cerveau) est la deuxième cause de décès la plus fréquente dans le monde. Parmi ceux qui ont suffisamment de chance de survivre à une attaque, bon nombre sont handicapés à long terme et, malgré les meilleures thérapies médicales, techniques et chirurgicales, présentent toujours un risque de récidive élevé. Il est absolument nécessaire de trouver un moyen novateur de stopper les attaques avant qu’elles ne commencent et de traiter plus efficacement ceux qui en ont subi une. Conscient de cela et de l’existence d’un marché inexploité pour ces techniques, un groupe de cadres et d’ingénieurs expérimentés provenant d’entreprises d’appareils médicaux de pointe, a créé en 2002, une “jeune pousse” pour satisfaire à ces besoins.

Il en est résulté la création de Merlin MD Pte. Ltd. (ci-après dénommé “Merlin”), société d’appareils médicaux ayant son siège à Singapour spécialisée dans les stents novateurs (dispositifs servant à maintenir une artère ouverte) et autres techniques de traitement et de prévention des attaques et des anévrismes cérébraux. Les fondateurs de Merlin, originaires des quatre coins du monde, ont choisi Singapour comme lieu du siège en raison de sa solide législation en matière de propriété intellectuelle, de la commodité de cet emplacement par rapport aux principaux marchés asiatiques, de l’existence d’une infrastructure et de possibilités de s’entretenir facilement avec des professionnels de la santé et des entreprises biomédicales multinationales. En 2003, Merlin a lancé sa première gamme de produits, le X*Calibur Bare Metal Coronary Stent (X*Calibur Stent). Différents types de stents de cette gamme sont vendus sous les marques Joyeaux et Falchion. L’année suivante, Merlin a commencé à mettre au point sa gamme de produits X*Calibur Patch. La première innovation dans cette gamme fut X*Calibur Aneurysm Occlusion Device (X*Calibur AOD), stent crânial novateur très peu effractif supprimant en quelques mois les anévrismes (dilatation localisée d’une artère due à une maladie ou à un affaiblissement de la paroi vasculaire).


Procédé breveté par Merlin de traitement de l’anévrisme par le système X*Calibur AOD (tel que présenté dans la demande selon le PCT PCT/SG2004/000338, recherche dans PATENTSCOPE®)

Recherche-développement

Le département de recherche-développement (R-D) de Merlin se consacre à la mise au point de la gamme de produits X*Calibur Stent et X*Calibur Patch line. Établissant une image de marque reconnue grâce à ces inventions, le département de R-D de Merlin veille à ce que l’entreprise mette au point des produits contribuant à maintenir sa position concurrentielle sur le marché. Après la mise au point de sa gamme de produits originaux X*Calibur Stent, les fondateurs de Merlin se sont entretenus avec des professionnels de la santé, ce qui les a encouragés pour créer un dispositif analogue de prévention et de traitement de l’anévrisme crânien. À Singapour, les médecins soignent chaque année plus de 200 patients souffrant d’un anévrisme rompu; aux États-Unis d’Amérique, ce sont près de 20 millions de personnes qui en sont atteintes. Lorsque la personne présente les symptômes typiques de cette maladie ou des céphalées et une vision floue, elle est déjà en grand danger.

En 2004, Merlin a alors décidé d’orienter ses principales activités de recherche-développement vers la mise au point de nouveaux moyens de fabrication de stents cérébraux pour empêcher ou traiter, d’une façon satisfaisante, les anévrismes cérébraux. Cela a abouti à la mise au point de X*Calibur AOD, stent extrêmement souple enduit d’un polymère à base de polyuréthane propriétaire qui peut se glisser délicatement dans les vaisseaux étroits du cerveau. Le stent fournit essentiellement un appui aux tissus qui se développent dans une partie malade de l’artère tout en redirigeant la circulation sanguine vers les vaisseaux vitaux avoisinants. Puis, l’anévrisme se résorbe lentement, pour disparaître complètement au bout de quelques mois. Cette technique, à effraction minimale, constitue une grande amélioration par rapport aux méthodes actuelles, et est relativement moins chère sous l’angle des frais généraux d’hospitalisation : les artères ainsi traitées demeurent propres, sans incidence de réapparition de l’anévrisme. Les premiers essais sur l’animal et sur l’homme ont eu lieu en 2006 et, début 2010, des essais cliniques officiels ont commencé en Espagne et en Allemagne. Merlin, grâce à ces essais, espère obtenir au troisième trimestre de 2010 une marque de la Communauté européenne (marque européenne de conformité certifiant qu’un produit satisfait aux normes de sécurité, sanitaires et environnementales de l’Union européenne) pour X*Calibur AOD.

Bien que les travaux de recherche-développement aux fins d’innovation puissent être longs, cela est incontournable étant donné le caractère des produits mis au point. De nombreux essais doivent être effectués, et il est nécessaire d’obtenir l’autorisation du gouvernement du pays dans lequel les essais ont lieu avant de pouvoir procéder aux essais cliniques. L’entreprise doit aussi procéder à des études de marché pour déterminer la faisabilité des essais cliniques sur un marché donné. Par exemple, Merlin avait choisi d’effectuer ses premiers essais cliniques au Brésil mais, le montant élevé des frais et la complexité des obstacles réglementaires se sont révélés être de véritables gageures, ce qui a conduit Merlin à déplacer ses essais au Mexique.

Autre élément central des activités de recherche-développement de l’entreprise : des inventions adaptées à la structure de la morbidité, de la physiologie et de la situation commerciale de marchés non exploités en Asie et dans le Pacifique, compte tenu de leurs conditions spécifiques de fixation des prix et de leurs conditions médicales. C’est ainsi que lorsqu’elle a mis pour la première fois sur le marché le X*Calibur Stent, l’entreprise a comparé son produit avec des dispositifs analogues déjà sur le marché, ce qui lui a permis d’améliorer la conception de son produit pour obtenir des performances d’une qualité supérieure. Merlin bénéficie aussi de la présence des nombreux instituts de recherche-développement à Singapour, et a mis en place des programmes de collaboration dans le domaine de la recherche avec le National Heart Center de Singapour et la Nanyang Technological University. Merlin dispose aussi d’un centre à Berkeley, Californie (États-Unis d’Amérique), qui soutient les efforts de recherche-développement du bureau de Singapour. Ce centre à Berkeley se charge aussi de la taille au laser des stents X*Calibur AOD, qui expédie ceux-ci à Singapour où ils sont enduits du polymère propriétaire.

Gestion de la propriété intellectuelle

Merlin est convaincu que la principale valeur économique de l’entreprise réside dans ses actifs de propriété intellectuelle, et l’évaluation de ces actifs est déterminante pour attirer des investisseurs et de futurs clients. Afin que cette situation perdure, la stratégie de propriété intellectuelle de Merlin consiste à déposer des demandes régionales ou des demandes à l’étranger qui lui permettront de se positionner sur des marchés importants pour ses produits dans le monde entier. L’entreprise demande une protection par la propriété intellectuelle aussi bien pour ses innovations en cours que pour ses futurs produits qui en sont au stade de la conception. Mais, avant de demander cette protection par la propriété intellectuelle, Merlin évalue la technique mise au point d’abord en interne, puis avec son cabinet d’avocats en se fondant pour ce faire sur l’état de la technique.


La marque X*Calibur de Merlin (IPOS n° T0318533B)

Brevets et marques

Merlin a déposé, auprès du Bureau de la propriété intellectuelle de Singapour, en 2004, une demande de brevet pour sa technique exclusive applicable à son produit X*Calibur AOD et a aussi déposé de nombreuses autres demandes auprès du même bureau, dont une demande pour son produit X*Calibur Stent. Merlin dépose aussi, au niveau régional ou à l’étranger, des demandes visant des marchés essentiels, tels que ceux des États-Unis d’Amérique ou de l’Europe. Le portefeuille de brevets de Merlin comprend des techniques applicables à des systèmes de délivrance et à des dispositifs de placement d’implants dans le cadre de traitements intercrâniaux ou coronaires et à la gestion cellulaire par une technique de revêtement. Merlin a déposé huit demandes selon le Traité de coopération en matière de brevets (PCT), portant sur des innovations et des méthodes de ralentissement de la resténose (nouveau rétrécissement d’une artère) et contribuant à supprimer les anévrismes.

Merlin a déposé trois demandes d’enregistrement de marque auprès du Bureau de la propriété intellectuelle de Singapour pour ses produits X*Calibur, Joyeux et Falchion. Elle envisage aussi de déposer une demande nationale d’enregistrement de marque pour son nom “Merlin MD”.

Concession de licences et commercialisation

Merlin est partie à un accord de licence exclusif avec la Johns Hopkins University pour plusieurs brevets très originaux, ce qui lui permet d’améliorer sa stratégie de mise au point de ses produits destinés à gérer les attaques et traiter les maladies vasculaires. Merlin concède aussi des licences d’exploitation de certains de ses produits pour les États-Unis d’Amérique et l’Europe, constituant ainsi un portefeuille de produits en principe adaptés aux marchés de l’Asie et du Pacifique dans les plus brefs délais.

Merlin commercialise elle-même ses produits et a déjà mis son produit X*Calibur Stent sur des marchés asiatiques, la plupart des ventes provenant de l’Inde, de la Chine et de l’Asie du Sud Est. Merlin, en sus de ses propres produits, distribue aussi les produits Merit Medical (l’un des premiers fabricants de dispositifs pour les procédés cardiologiques ou radiologiques) dans la région. Entretenir des liens avec des professionnels bien en place du secteur médical sur des marchés cibles constitue une partie importante des efforts de commercialisation de Merlin. Ainsi, Merlin assoit sa crédibilité auprès des médecins locaux qui cautionnent ses produits, ce qui lui permet de développer sa part de marché.

Résultats commerciaux

L’élément central de la stratégie de Merlin est l’innovation, par son activité de recherche-développement, et cela suppose des investissements considérables. Depuis sa création jusqu’en 2007, Merlin a drainé 7 millions de dollars des États-Unis d’Amérique sous la forme d’investissements, en attirant 20 autres millions en 2007. De 2005 à 2010, Merlin a bénéficié d’investissements suffisants pour couvrir ses dépenses moyennes annuelles de recherche-développement, d’un montant de 1,2 million de dollars des États-Unis d’Amérique. Disposant ainsi des ressources nécessaires, Merlin a pu travailler avec des médecins de la région à la mise au point d’un nouveau produit et à la réalisation d’essais cliniques, leur donnant ainsi les instruments de précision dont ils ont besoin pour traiter efficacement leurs patients.

Les droits de propriété intellectuelle : un moyen de révolutionner les traitements contre l’anévrisme

Devant l’augmentation du nombre de décès dus à une attaque, il est plus que jamais essentiel de parvenir à mettre au point des dispositifs et des procédures novateurs. Merlin a considérablement avancé dans la mise au point de nouveaux traitements et de nouveaux produits. En faisant protéger par la propriété intellectuelle ses innovations, l’entreprise a pu mettre au point des marques fortes, commercialiser avec succès ses produits et asseoir sa renommée, dégageant les recettes et les investissements essentiels à sa réussite. Grâce à ses activités de recherche-développement novatrices et à une utilisation judicieuse de ses droits de propriété intellectuelle, Merlin est sur le point de révolutionner le traitement et la prévention de l’anévrisme et de l’attaque.