Rapport sur la propriété intellectuelle dans le monde : la numérisation comme moteur de l’innovation actuelle; les technologies vertes doivent être relancées

Geneva, 7 avril 2022

La rapidité de la réponse mondiale à la pandémie de COVID-19 montre comment l’activité innovante peut s’adapter promptement à l’évolution des priorités, et une réponse similaire est nécessaire pour faire face sans délai au changement climatique, selon le Rapport de l’OMPI sur la propriété intellectuelle dans le monde, qui passe en revue les séries complexes de décisions orientant la mise au point d’innovations qui changent la vie.

Le rapport lancé aujourd’hui constate que si l’innovation humaine est inévitable, ses résultats ne le sont pas : l’orientation de l’innovation est le résultat de multiples actions menées par des entrepreneurs, des chercheurs, des consommateurs et des décideurs politiques, et les besoins de la société peuvent évoluer rapidement, comme ce fut le cas avec la propagation soudaine de la pandémie de COVID-19.

Avec la pandémie, les innovateurs ont réorienté leurs efforts afin de répondre aux nouvelles réalités du travail à distance, à la réduction de la demande en faveur de divers services et, surtout, au besoin de nouveaux produits médicaux, notamment des antiviraux et des vaccins à ARNm dont la mise au point rapide a bénéficié d’une plateforme émergente rapidement employée pour lutter contre la COVID-19, grâce au financement et à l’appui des gouvernements et d’un large éventail d’acteurs de l’écosystème de l’innovation.

Ce rapport important nous aide à comprendre ce que nous devons tous faire pour garantir que l’ingéniosité humaine soit exploitée et dirigée de manière efficace, avec le maximum d’effets sur les autres défis communs que nous rencontrons à l’échelle mondiale, notamment le changement climatique,

a déclaré M. Tang, ajoutant que les gouvernements ont un rôle essentiel à jouer:

Les gouvernements sont particulièrement bien placés pour promouvoir l’innovation, par exemple en mobilisant des ressources, en offrant une perspective plus large des besoins de la société et, d’une manière générale, en créant les mesures d’incitation appropriées et un environnement favorable à la promotion et à l’exploitation du potentiel humain.

Parmi les principales conclusions du rapport :

  1. Le rapport a examiné les taux de protection par brevet au cours du siècle dernier – une période marquée par un certain nombre d’impulsions majeures dans l’activité innovante – et a constaté une multiplication par 25 de la croissance globale, soit environ 3% par an.  Cette croissance a été stimulée par un certain nombre de technologies :
  • l’innovation dans le secteur des transports a doublé en seulement 30 ans, jusqu’en 1925, où elle représentait 28% de tous les brevets, avec un taux de croissance annuel de 21% au cours de cette période;
  • l’innovation médicale a plus que triplé en seulement 30 ans, jusqu’en 1960, où elle représentait 7% de tous les brevets, avec un taux de croissance annuel de 5% au cours de cette période;
  • l’innovation dans le domaine informatique et les secteurs connexes (TIC) a triplé en 35 ans jusqu’en l’an 2000, où elle représentait 24% de tous les brevets et un taux de croissance annuel de 8% au cours de cette période.
  1. La numérisation est la nouvelle grande révolution en matière d’innovation : elle transforme actuellement tous les secteurs en faisant apparaître de nouveaux acteurs de l’innovation, ainsi que de nouveaux modèles et processus :
  • l’innovation numérique a quadruplé au cours des 20 années précédant 2020, où elle représentait 12% de toutes les demandes de brevet, avec un taux de croissance annuel de 13%.
  1. Les nouvelles technologies peuvent être mises à profit aux fins du développement économique à grande échelle.  En Asie de l’Est, le Japon, la République de Corée et la Chine ont chacun tiré parti de leurs capacités scientifiques, de leur capital technologique et de leur main-d’œuvre qualifiée pour s’intégrer pleinement à l’économie mondiale et devenir des participants actifs et essentiels des chaînes de valeur mondiales de l’informatique :
  • en 2020, les innovateurs établis au Japon détenaient 25% des brevets mondiaux liés aux TIC, suivis par la République de Corée, avec 18%, et la Chine, avec 14%.
  1. Depuis le choc pétrolier de 1973, l’innovation mondiale dans les technologies à faible émission de carbone a progressé de 6% par an jusqu’en 2012, mais l’innovation verte stagne depuis lors.

À propos de l'OMPI

L'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) est au cœur des questions mondiales de politique, service, information et coopération en matière de propriété intellectuelle. En tant qu'institution spécialisée des Nations Unies, l'OMPI aide ses 193 États membres à élaborer un cadre juridique international de la propriété intellectuelle qui soit équilibré et en accord avec l'évolution des besoins de la société. Elle offre des services aux entreprises qui souhaitent obtenir des droits de propriété intellectuelle dans plusieurs pays ou qui souhaitent régler des litiges. Elle propose des programmes de développement des compétences afin d'aider les pays en développement à tirer parti de l'utilisation de la propriété intellectuelle. Enfin, elle permet d'accéder gratuitement à des bases de données uniques sur l'information en matière de propriété intellectuelle.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél