Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

Le Directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry, ouvre les assemblées de l’OMPI et fait le bilan des progrès accomplis pendant ses 12 années à la tête de l’Organisation

Genève, 21 septembre 2020
PR/2020/863

Le Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), M. Francis Gurry, a ouvert les assemblées de l’OMPI lundi, soulignant les progrès accomplis par l’Organisation pendant ses 12 années au poste de Directeur général.

M. Gurry, dont le deuxième et dernier mandat de six ans se termine le 30 septembre 2020, a également évoqué les effets de la pandémie de COVID-19, ajoutant que le recul du multilatéralisme constitue un défi majeur pour la planète.

S’adressant aux délégués présents sur place ou virtuellement, M. Gurry a déclaré que les progrès technologiques avaient créé des liens inédits entre les êtres humains, mais s’accompagnaient aujourd’hui de signes de repli croissants, notamment de protectionnisme.

“Nous sommes donc dans une situation où la logique du développement technologique s’oppose à l’évolution des politiques sur le plan géopolitique.  En me fondant sur l’histoire, je ne serais pas surpris qu’à long terme, la technologie l’emporte”, a déclaré M. Gurry.  “Il y a de nombreux risques associés à la collision de ces deux courants, qui vont du schisme entre les peuples et leur gouvernement à l’interruption de la vie économique et sociale.  Compte tenu de la nature mondiale des deux courants, il semble n’y avoir qu’un moyen de les faire converger de manière pacifique.  Cela passe par une coopération internationale qui revêt un caractère mondial ou, en d’autres termes, le multilatéralisme”, a-t-il ajouté. 

“Nous savons tous que la volonté ou les moyens de mettre en œuvre ce multilatéralisme sont malheureusement réduits à l’heure actuelle.  La reconstruction de cette volonté ou de ces moyens, avec les changements architecturaux qu’elle va inévitablement entraîner, est l’un des défis majeurs auxquels le monde devra faire face au cours des années et des décennies à venir”, a déclaré M. Gurry.

Le Directeur général a indiqué que la pandémie de COVID-19 n’avait pas encore eu de répercussions négatives sur la situation financière de l’Organisation, dont les activités sont principalement financées par la fourniture de services mondiaux de propriété intellectuelle, mais que l’évolution de la situation économique mondiale méritait une attention particulière.

M. Gurry a souhaité la bienvenue aux réunions des assemblées à M. Tang, qui prendra officiellement ses fonctions de Directeur général de l’OMPI le 1eroctobre 2020.

“Je lui souhaite plein succès dans son mandat, qui, j’en suis sûr, permettra de faire progresser l’Organisation de manière exceptionnelle sur tous les plans”, a déclaré M. Gurry.

Le Directeur général désigné, M. Daren Tang, a indiqué qu’il souhaitait témoigner sa “plus grande admiration” pour les “résultats admirables” obtenus par M. Gurry dans l’exercice de ses fonctions.  “C’est grâce à votre autorité et au dévouement de mes futurs collègues de l’OMPI que cette Organisation est profondément respectée et éminemment appréciée.  L’avenir est plein de promesses grâce aux fondations que vous avez jetées, et je me réjouis à la perspective de poursuivre votre œuvre exceptionnelle alors que l’OMPI ouvre un nouveau chapitre de son histoire.  Je suis convaincu que tout le monde se joindra à moi pour vous adresser nos vœux les plus chaleureux, les plus chers et les plus sincères de réussite dans vos nombreuses entreprises futures”, a déclaré M. Tang à l’ouverture des assemblées.

Dans un discours de grande portée, M. Gurry a évoqué les changements positifs intervenus au sein de l’Organisation au cours de ses 12 années au poste de Directeur général.

“L’Organisation a pu prospérer et se développer au cours des 12 dernières années”, a-t-il indiqué.

M. Gurry a rappelé la croissance des systèmes mondiaux de propriété intellectuelle de l’OMPI, qui contribuent à stimuler et à diffuser l’innovation dans le monde entier, ainsi que la popularité des traités administrés par l’OMPI, avec plus de 400 nouvelles adhésions, la majorité provenant des pays en développement et des pays les moins avancés. Il a salué la conclusion et l’entrée en vigueur de deux nouveaux accords pendant son mandat : le Traité de Beijing et le Traité de Marrakech.

M. Gurry a déclaré que la situation financière de l’Organisation s’était considérablement améliorée et que ses excédents réguliers lui avaient permis de se libérer de toute dette, tout en constituant un actif net qui s’élève aujourd’hui à près de 364 millions de francs suisses, dépassant l’objectif fixé par les États membres. Dans le même temps, les taxes au titre des systèmes mondiaux de propriété intellectuelle sont demeurées constantes, a-t-il précisé.

Les activités relatives au développement ont été intégrées au fur et à mesure de la mise en œuvre concrète dans de nombreux domaines de la série de recommandations formulées dans le Plan d’action pour le développement, a déclaré M. Gurry.  Il a ajouté que plusieurs partenariats public-privé fructueux contribuaient de diverses manières à la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

M. Gurry a déclaré que l’Organisation avait introduit de nouveaux programmes et services, comme des plateformes informatiques, des bases de données et des services, et produit des analyses économiques, l’Indice mondial de l’innovation, ainsi que des statistiques et des analyses de données.

M. Gurry a fait valoir la rénovation du site de l’OMPI à Genève, avec l’ajout de deux grands bâtiments réalisés conformément aux délais et au budget prévus. 

L’Organisation a également fait le choix de la transformation numérique, utilisant des plateformes électroniques pour tous ses services orientés vers l’extérieur.  La numérisation de toutes les procédures d’administration et de gestion a permis à l’Organisation d’effectuer une transition en douceur vers le télétravail au début de la pandémie de COVID-19,  a ajouté M. Gurry.

“Je crois que toutes les parties prenantes, et les nombreuses entités ayant contribué aux activités de l’Organisation, à commencer par les États membres, ont des raisons de se féliciter des progrès accomplis par l’Organisation dans le cadre d’un effort collectif”, a déclaré le Directeur général.

M. Gurry a remercié le président de l’Assemblée générale, M. l’Ambassadeur Omar Zniber, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, et le président sortant du Comité de coordination de l’OMPI, M. l’Ambassadeur François Rivasseau, représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève. Il a en outre remercié l’Équipe de haute direction et le personnel de l’Organisation qu’il a qualifié de “hautement talentueux et professionnel”.

“Ce fut un honneur que d’avoir eu la possibilité d’exercer les fonctions de Directeur général.  Le plus grand privilège a sans nul doute été l’occasion qui m’a été donnée de rencontrer autant de personnes de tant d’horizons différents”, a conclu M. Gurry.  “Cela m’a permis de m’ouvrir à la richesse et à la diversité du monde et de comprendre que nous avons tous un patrimoine, une expérience et une identité en commun”.

Le Directeur général a présenté un rapport plus complet détaillant les progrès accomplis par l’OMPI depuis son entrée en fonction en 2008.

À propos de l'OMPI

L'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) est au cœur des questions mondiales de politique, service, information et coopération en matière de propriété intellectuelle. En tant qu'institution spécialisée des Nations Unies, l'OMPI aide ses 193 États membres à élaborer un cadre juridique international de la propriété intellectuelle qui soit équilibré et en accord avec l'évolution des besoins de la société. Elle offre des services aux entreprises qui souhaitent obtenir des droits de propriété intellectuelle dans plusieurs pays ou qui souhaitent régler des litiges. Elle propose des programmes de développement des compétences afin d'aider les pays en développement à tirer parti de l'utilisation de la propriété intellectuelle. Enfin, elle permet d'accéder gratuitement à des bases de données uniques sur l'information en matière de propriété intellectuelle.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél