Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

L’Institut Pasteur rejoint le consortium WIPO Re:Search qui compte désormais plus de 100 membres

Genève, 14 janvier 2016
PR/2016/787

Le consortium WIPO Re:Search, qui compte désormais plus de 100 membres, a également conclu un peu moins d’une centaine d’accords de partenariat dans le domaine de la propriété intellectuelle afin de lutter contre les maladies tropicales négligées, la tuberculose et le paludisme. Il s’agit là de jalons importants pour le consortium, qui entre dans sa cinquième année complète d’activité.

L’Institut Pasteur, fondation française dédiée à la recherche, à la longue et riche histoire, est devenu le mois dernier le cent unième membre de WIPO Re:Search, au moment où le consortium signait son quatre-vingt-dix-neuvième accord de collaboration en vue de réunir des instituts de recherche œuvrant à la mise au point de nouveaux diagnostics, vaccins et traitements destinés à lutter contre des maladies touchant plus d’un milliard de personnes dans le monde, en grande partie dans les régions les plus déshéritées.

“WIPO Re:Search continue d’élargir son réseau dans le monde, réunissant des instituts de recherche de premier plan, provenant de pays en développement comme de pays développés, pour échanger des données scientifiques et de propriété intellectuelle en vue d’accélérer la mise au point de médicaments destinés à lutter contre des maladies touchant les populations les plus vulnérables dans le monde”, a déclaré le Directeur général de l’OMPI, Francis Gurry.  “L’Institut Pasteur se joint à cette initiative en apportant plus d’un siècle de recherche de pointe dans le domaine des médicaments et des vaccins, renforçant ainsi les travaux menés dans le cadre de cette collaboration unique en son genre”.

WIPO Re:Search permet à des organismes de mettre gratuitement à la disposition de chercheurs qualifiés du monde entier des actifs de propriété intellectuelle, des composés, des compétences, des installations et un savoir-faire, afin de les aider à mettre au point de nouvelles solutions pour lutter contre les maladies tropicales négligées, le paludisme et la tuberculose, qui touchent plus d’un million de personnes à travers le monde.

Jennifer Dent, présidente de BIO Ventures for Global Health (BVGH), partenaire de WIPO Re:Search, a salué les résultats obtenus : “WIPO Re:Search représente une initiative majeure dans le cadre des efforts déployés afin d’éliminer les maladies tropicales négligées.  Les nombreux partenariats favorisés par BVGH entre le secteur privé et les institutions des pays endémiques constituent un élément essentiel du succès de cette initiative”, a-t-elle déclaré.

“En rejoignant le consortium WIPO Re:Search, l’Institut Pasteur vise à renforcer son engagement de longue date dans la lutte contre les maladies infectieuses dans le cadre de la mission commune du réseau international des Instituts Pasteur présent dans 33 pays, qui consiste à contribuer à résoudre les problèmes de santé dans le monde, en particulier grâce au transfert de technologie et aux partenariats”, a déclaré Christian Bréchot, président de l’Institut Pasteur.

Dans le cadre d’un accord de collaboration qui vient d’être conclu, des chercheurs de l’Université d’Ibadan (Nigéria) et du National Institute of Parasitic Diseases (NIPD) du CDC de l’Université de Fudan (Chine) travailleront conjointement sur des échantillons de sérum prélevés sur des patients nigérians atteints de schistosomiase.

Lancé à la fin de 2011, WIPO Re:Search met à disposition une base de données publique permettant d’effectuer des recherches sur les actifs de propriété intellectuelle et les ressources disponibles.  Dans le cadre du consortium, BVGH facilite l’établissement de nouveaux partenariats avec des organisations qui mènent des recherches sur les traitements contre les maladies tropicales négligées, afin d’améliorer la vie des personnes qui en ont le plus besoin.

En 2015, le consortium a enregistré 10 nouveaux partenaires et conclu 21 accords de collaboration.

Note à l’intention des éditeurs

Au nombre des soutiens financiers des activités de WIPO Re:Search, on compte Alnylam Pharmaceuticals (États-Unis d’Amérique);  Eisai (Japon);  GlaxoSmithKline (Royaume-Uni);  Johnson & Johnson / Janssen (États-Unis d’Amérique);  Merck (Allemagne);  MSD (États-Unis d’Amérique);  Novartis (Suisse);  Pfizer (États-Unis d’Amérique);  Sanofi (France);  Takeda (Japon);  ainsi que les gouvernements australien et japonais.

Les maladies tropicales négligées, le paludisme et la tuberculose : les 19 maladies et affections tropicales négligées répertoriées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) touchent plus d’un milliard de personnes dans 149 pays endémiques.  Le paludisme et la tuberculose sont également largement répandus dans les pays en développement, où ils constituent un obstacle au développement socioéconomique.  Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la page figurant à l’adresse http://www.who.int/neglected_diseases/en/.

BIO Ventures for Global Health (BVGH) est une organisation à but non lucratif établie à Seattle, dans l’État de Washington (États-Unis d’Amérique), qui a pour mission de résoudre les problèmes de santé mondiale en établissant des liens entre les personnes, les ressources et les idées.  L’organisation se situe au croisement de l’industrie biopharmaceutique et de la santé mondiale et s’efforce de concilier les aspirations du secteur mondial de la santé et les priorités stratégiques des entreprises.

Fondation privée à but non lucratif fondé par Louis Pasteur en 1887, l’Institut Pasteur est aujourd’hui un centre renommé de recherche biomédicale comprenant un réseau de 33 instituts dans le monde entier.  Dans le cadre de sa mission consistant à prévenir et à combattre les maladies en France et dans le monde, l’Institut Pasteur a essentiellement quatre domaines d’action : la recherche scientifique et médicale, la santé publique et la veille sanitaire, l’enseignement et le développement des activités et le transfert de technologie.

À propos de l'OMPI

L'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) est au cœur des questions mondiales de politique, service, information et coopération en matière de propriété intellectuelle. En tant qu'institution spécialisée des Nations Unies, l'OMPI aide ses 193 États membres à élaborer un cadre juridique international de la propriété intellectuelle qui soit équilibré et en accord avec l'évolution des besoins de la société. Elle offre des services aux entreprises qui souhaitent obtenir des droits de propriété intellectuelle dans plusieurs pays ou qui souhaitent régler des litiges. Elle propose des programmes de développement des compétences afin d'aider les pays en développement à tirer parti de l'utilisation de la propriété intellectuelle. Enfin, elle permet d'accéder gratuitement à des bases de données uniques sur l'information en matière de propriété intellectuelle.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél