Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

Le directeur général de l’OMPI souligne l’importance de la propriété intellectuelle pour l’innovation et le transfert de technologie.

Genève, 10 mai 2010
PR/2010/640

M. Gurry, directeur général de l’OMPI, a évoqué, à l’occasion d’une importante réunion des États membres de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) qui s’est tenue aujourd’hui à Vienne, le rôle crucial que joue la propriété intellectuelle pour ce qui est de stimuler l’innovation, le transfert effectif de technologie et la compétitivité industrielle. 

Il a déclaré que le système de la propriété intellectuelle jouait un rôle capital, car il favorisait le transfert de technologie en encourageant l’investissement dans l’innovation, en offrant un cadre pour la commercialisation des actifs de propriété intellectuelle, et en apportant un certain ordre sur les marchés au moyen des marques. M. Gurry a noté que le paysage de l’innovation connaissait “une évolution rapide et radicale”, attirant l’attention sur le fait que l’investissement dans la création de savoirs avait plus que doublé au cours des 15 dernières années, atteignant quelque 1,1 billion de dollars É.‑U. en 2009.
 
Le directeur général a également souligné l’évolution rapide du paysage de la production technologique, faisant observer que la Chine était devenue le troisième plus grand investisseur dans la recherche‑développement. Il a mentionné tout particulièrement les cas du Japon, de la République de Corée et de la Chine, qui avaient connu une augmentation continue du nombre de dépôts de demandes internationales de brevet. En 1994, ces pays représentaient ensemble 7,6% des demandes internationales de brevet déposées en vertu du Traité de coopération en matière de brevets (PCT), un chiffre atteignant 29,2% 15 années plus tard.
 
M. Gurry a également évoqué le changement radical dans les modèles d’innovation, et notamment l’avènement de l’innovation ouverte ou partagée qui, selon lui, “offre d’énormes possibilités aux pays en développement de prendre part à l’innovation”. Il a insisté sur le fait que la propriété intellectuelle, au sens large, est un mécanisme qui permet de transformer le savoir en atouts commerciaux, faisant observer que le mode de production du savoir évoluait d’un modèle individuel à un modèle collectif et d’un niveau national à un niveau international.
 
Le directeur général a déclaré que le système de la propriété intellectuelle offrait un cadre essentiel pour définir les droits et les obligations des nombreuses personnes participant à des projets de création collective de savoirs et de partage des savoirs. Il a également rappelé qu’il était important de développer l’infrastructure du système international de la propriété intellectuelle pour renforcer la participation à l’économie du savoir et pour réduire l’écart des savoirs.
 
L’OMPI et l’ONUDI étudient actuellement des solutions pour systématiser et renforcer leur collaboration afin de pouvoir tirer parti de leurs compétences techniques respectives en faveur du développement durable.
Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél