Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

Le directeur général de l’OMPI souligne le rôle de l’innovation en réponse aux défis mondiaux à l’occasion de la Conférence ministérielle de l’OMC

Genève, 1 décembre 2009
PR/2009/619

M. Francis Gurry, directeur général de l’OMPI, dans sa déclaration prononcée lors de la séance d’ouverture de la septième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) [video] tenue à Genève le 30 novembre 2009, a souligné l’importance de l’innovation en réponse à certains des défis actuels les plus préoccupants, à savoir la reprise économique et le changement climatique. Il a également confirmé que l’Organisation était déterminée à aider les pays à élaborer des stratégies nationales en matière d’innovation. 

“À l’heure où cette conférence ministérielle se tient, le monde est confronté à deux défis majeurs, à savoir le retour à la croissance économique et le changement climatique”, a‑t‑il déclaré. “L’innovation est au cœur de la solution à apporter à ces deux défis”. M. Gurry a indiqué que “le rôle de l’innovation en tant que source résiduelle de croissance économique est reconnu depuis longtemps et a été souligné dans de nombreux dispositifs de relance”, insistant sur le fait que l’innovation fournira “les moyens techniques et organisationnels qui permettront de transformer une économie fondée sur le carbone en une économie neutre en carbone ou exempte de carbone”. 

L’innovation “occupe l’espace entre le problème et sa solution”, a‑t‑il déclaré. “Un système de propriété intellectuelle efficace et équilibré a un rôle essentiel à jouer dans cet espace. L’OMPI a exprimé son engagement en faveur d’un tel système et est déterminée à aider les pays à élaborer leurs propres stratégies en matière d’innovation.” 

S’adressant aux ministres des 153 États membres de l’OMC, M. Gurry a fait état des principaux changements qui se sont opérés dans le paysage économique et dans celui de la propriété intellectuelle au cours des 15 années qui ont suivi l’entrée en vigueur de l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC). Il a mentionné l’évolution des modèles de production et de la structure des échanges dans le monde, la valeur croissante des actifs immatériels dans la capitalisation des marchés, la croissance du commerce électronique, la convergence dans les médias des expressions culturelles et l’explosion de la téléphonie mobile. “Ces faits, parmi d’autres, augurent un monde nouveau de l’innovation, susceptible d’être qualifié de multipolaire”, a‑t‑il déclaré. 

Cette multipolarité a notamment pris la forme d’une évolution géographique de l’innovation. Il y a 15 ans, l’Asie du Nord‑Est, à savoir le Japon, la République de Corée et la Chine, représentait 7,6% des demandes internationales de brevet. En 2008, ces demandes ont constitué 26,2% du total des demandes internationales de brevet. Cette multipolarité, a‑t‑il souligné, s’est également traduite par un renforcement de la collaboration entre les entreprises dans le souci de répondre à leurs besoins en matière d’innovation, cette évolution découlant de la complexité de la technologie et du développement des techniques de réseau qui permettent à plusieurs acteurs situés en différents points du monde de participer à des projets communs. 

M. Gurry a déclaré que ces changements, qui ont transformé le monde de l’innovation, en raison de la vitesse à laquelle ils s’opèrent, ont des conséquences importantes pour les organisations internationales. “Le processus multilatéral saura‑t‑il répondre à temps au monde des innovations multipolaires?” s’est‑il interrogé. À cet égard, il a souligné le rôle majeur de l’infrastructure technique, telle que les actifs publics mondiaux (par exemple les bases de données) qui “peuvent être tout aussi importants que l’architecture juridique, des plates‑formes pouvant être aussi essentielles que des traités en tant que vecteurs de la coopération internationale”. Ils constituent, a‑t‑il ajouté, un “moyen essentiel de diffuser les avantages de l’innovation, de renforcer la participation à l’innovation ouverte et d’améliorer l’efficacité des marchés des technologies”.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél