Le Roi de Thaïlande se voit décerner un prix de l’OMPI pour sa contribution à la propriété intellectuelle

Genève, 19 janvier 2009
PR/2009/582

Le Roi de Thaïlande, S. M. Bhumibol Adulyadej, s’est vu décerner le 14 janvier 2009 le Prix de l’OMPI pour les personnalités mondiales en reconnaissance de son extraordinaire attachement à la promotion de la propriété intellectuelle et de son importante contribution à la société en tant qu’inventeur prolifique. Ce prix lui a été remis par M. Francis Gurry, directeur général de l’OMPI, lors d’une cérémonie au Klai Kangwon Palace à Hua Hin (Thaïlande). Des membres du Conseil privé, des ministres, de hauts fonctionnaires et une délégation de représentants de haut niveau de l’OMPI y ont assisté.

Dans une citation, M. Gurry a déclaré ce qui suit : “En partageant les fruits de votre créativité sous la forme d’inventions et d’œuvres musicales et artistiques, Votre Majesté a non seulement mis en évidence la puissance de la propriété intellectuelle pour enrichir et améliorer la qualité de la vie et des travaux quotidiens mais a aussi encouragé les peuples du monde entier à créer de la propriété intellectuelle ainsi qu’à respecter et à protéger celle‑ci.”
 
Le Roi de Thaïlande est un artiste reconnu, créateur de plus d’un millier d’œuvres picturales, photographiques, musicales et littéraires. C’est aussi un inventeur accompli, titulaire d’une vingtaine de brevets et de 19 enregistrements de marque. La plupart des inventions du roi, qui comprennent un aérateur d’eau et une technique de pluie artificielle, ont apporté des avantages réellement pratiques aux communautés rurales de la Thaïlande. 
 
La cérémonie de remise du prix a été précédée d’une audience d’une heure avec le roi au cours de laquelle des vues diversifiées ont été échangées sur le rôle de la propriété intellectuelle dans la promotion de la créativité, de l’innovation et du développement.
 
Le directeur général a aussi rencontré M. Abhisit Vejjajiva, premier ministre thaïlandais. Celui‑ci a analysé la difficulté qu’il y a à utiliser la propriété intellectuelle dans la promotion du développement et a engagé une réflexion sur son importance dans la création d’avantages réellement pratiques. Il a fait observer qu’un certain nombre des inventions du roi étaient concrètement utiles au  peuple thaïlandais. M. Vejjajiva a en outre souligné l’attachement du gouvernement à la propriété intellectuelle et a mentionné la décision prise récemment par le Conseil des ministres thaïlandais de créer un comité national chargé du respect des droits de propriété intellectuelle, présidé par le premier ministre lui‑même. Le directeur général a fait l’éloge du premier ministre et du Gouvernement de la Thaïlande pour leur implication dans les sujets de propriété intellectuelle et la priorité accordée à ces importantes questions.
 
Les échanges de vues ont été diversifiés, permettant d’aborder des questions telles que la nécessité d’un système de propriété intellectuelle équilibré, l’incidence des techniques sur la propriété intellectuelle et l’émergence de nouveaux modèles commerciaux ainsi que la protection des savoirs traditionnels, des ressources génétiques et des expressions culturelles traditionnelles. Les entretiens ont aussi porté sur l’utilisation du système de propriété intellectuelle en tant qu’instrument de diffusion et de partage des avantages de la créativité et de l’invention, sur la nécessité de promouvoir un plus grand respect de la propriété intellectuelle, sur le rôle des universités dans la création et la commercialisation de la propriété intellectuelle, sur les répercussions de la propriété intellectuelle sur la culture ainsi que sur d’autres questions de politique générale des pouvoirs publics telles que la santé, l’environnement et les changements climatiques. Le dossier du projet d’adhésion de la Thaïlande au Traité de coopération en matière de brevets (PCT) a aussi été examiné. 
 
Lors d’un déjeuner de travail présidé par M. Kasit Piromya, ministre des affaires étrangères, auquel ont participé de hauts fonctionnaires du gouvernement, dont S. E. M. Sihasak Phuangketkeow, représentant permanent de la Thaïlande auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, M. Gurry a souligné l’importance de divers débats de fond au sein de l’OMPI. Il a aussi fait la synthèse des nouveaux objectifs stratégiques de l’OMPI, adoptés par les États membres de l’OMPI en décembre 2008 à la suite de la nomination de M. Gurry au poste de directeur général en octobre 2008. Le directeur général a aussi souligné son attachement à la mise en œuvre efficace du Plan d’action de l’OMPI, qui vise à intensifier la participation des pays en développement à l’économie du savoir et à placer au centre des travaux de l’Organisation les questions de développement.
 
Le Gouvernement de la Thaïlande et le directeur général se sont déclarés mutuellement satisfaits du caractère positif de leur collaboration et ont réaffirmé leur volonté de poursuivre une coopération étroite et fructueuse dans le domaine de la propriété intellectuelle.
Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Section des relations avec les médias (OMPI) :
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Tlcp: (+41 22) 338 81 40
  • Mél