Le Directeur General de l’OMPI et le Président de la Bulgarie soulignent l’importance économique des Industries de la création

Genève, 6 juillet 2007
PR/2007/500

Le potentiel économique considérable des industries de la création a été au centre des entretiens entre le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), M. Kamil Idris, et le président de la République de Bulgarie, M. Georgi Parvanov, qui se sont tenus à Sofia le 5 juillet 2007. Ces entretiens ont été axés en particulier sur le dynamisme du secteur des industries de la création et des possibilités qu’il offre en termes de création d’emploi et de promotion du commerce et de la création de richesses. Les entretiens ont aussi mis en valeur l’importance stratégique de la propriété intellectuelle dans le développement du secteur des industries de la création et de l’économie nationale sur un plan général. 
 
Pendant sa visite, M. Idris a aussi rencontré des hauts fonctionnaires, parmi lesquels M. Stefan Danaliov, ministre bulgare de la culture, M. Kostadin Manev, président de l’Office des brevets de la République de Bulgarie, et M. Liubomir Kyuchukov, vice‑ministre des affaires étrangères, pour faire le point sur la coopération entre l’OMPI et la Bulgarie. M. Idris a aussi présenté les résultats d’une étude approfondie sur la contribution économique des industries de la création en Bulgarie, qui mettent en évidence le potentiel considérable du secteur en tant qu’élément moteur de l’économie nationale.
 
Au cours de ses entretiens avec M. Parvanov, M. Idris s’est félicité de l’expansion des activités de coopération entre l’OMPI et la Bulgarie, qui ont notamment porté ces dernières années sur la promotion de l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle au service du développement, des programmes de renforcement des capacités, l’assistance technique et juridique et la sensibilisation du public. Ils ont souligné la nécessité de renforcer la coopération afin de rendre le public davantage conscient de l’importance fondamentale de la propriété intellectuelle pour le développement. Le directeur général s’est réjouit des efforts de la Bulgarie tendant à utiliser le système de la propriété intellectuelle pour la création de richesses et s’est félicité des efforts déployés par le Gouvernement bulgare pour renforcer le développement de l’infrastructure de la propriété intellectuelle, y compris, en particulier, dans le domaine de la législation relative à la propriété intellectuelle. Il a en outre salué les efforts faits au niveau national pour renforcer l’application des droits de propriété intellectuelle. 
 
Tous les entretiens qu’a eus le directeur général en Bulgarie ont eu pour dénominateur commun l’engagement d’appuyer plus avant les programmes de recherche et de renforcement des capacités dans les domaines suivants : lutte contre le piratage en matière de droit d’auteur, formation de créateurs à la gestion de leurs actifs de propriété intellectuelle, activités de sensibilisation pour le secteur judiciaire et programmes éducatifs pour les étudiants. Compte tenu de la richesse du patrimoine culturel de la Bulgarie, le directeur général a aussi confirmé l’appui de l’Organisation en faveur d’un projet visant à protéger et à promouvoir le patrimoine culturel de ce pays.
 
Lors d’une conférence à l’Université de l’économie nationale et mondiale, principal établissement universitaire de la Bulgarie pour l’enseignement de la propriété intellectuelle, M. Idris a noté les conclusions d’une étude récente réalisée avec l’aide de l’OMPI, qui a révélé le dynamisme du secteur créatif en Bulgarie et sa contribution importante à l’économie nationale. Il a aussi promis que l’OMPI appuierait la mise en œuvre des recommandations de cette étude. 
 
L’étude, lancée en juillet 2006 en collaboration avec le ministère de la culture, a montré que, pendant la période allant de 2003 à 2005, ce secteur s’était développé à un rythme supérieur au taux moyen de la croissance économique nationale, avec une progression d’environ 50%. En 2005, les industries de la création ont contribué en Bulgarie pour 4,51% de la production brute du pays et 3,42% de la valeur ajoutée brute. Sur le plan de l’emploi, il ressort de l’étude que les industries du droit d’auteur employaient environ 105 000 personnes, soit 4,3% de l’ensemble des personnes travaillant dans le pays. Sur une période de trois ans, le taux de croissance de l’emploi dans ce secteur a atteint plus du triple de la moyenne nationale, passant à 13,3% contre une moyenne nationale de 3,5%. Ce secteur crée davantage d’emplois que les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration et de l’agriculture. Le recteur de l’université, M. Borislav Borissov, a souligné l’importance de l’étude qui atteste le rôle de la propriété intellectuelle, et en particulier des industries de la création, comme fondement et moteur de l’économie bulgare.
 
Les principales industries du droit d’auteur en Bulgarie sont le secteur de l’édition, les secteurs du logiciel et des bases de données, de la radio et de la télévision, l’industrie cinématographique et les secteurs de la vidéo, de la musique et des arts visuels. L’édition de livres et les logiciels et les bases de données sont les deux industries du droit d’auteur les plus importantes, mais c’est au niveau de la production et de la diffusion de films et de vidéos qu’a été enregistrée la croissance la plus importante (le développement de ce secteur a été multiplié par trois au cours des trois dernières années, avec un taux de croissance de 166%). Les secteurs les plus dynamiques sont, ensuite, les logiciels et les bases de données (93% de croissance pendant cette période), l’architecture, avec une progression de 81% en valeur ajoutée et de 16% en termes d’emploi pendant la même période.
 
L’OMPI contribue actuellement à des études analogues dans plus de 20 pays. Ces études reposent sur une méthode élaborée par l’OMPI pour évaluer la contribution économique des industries du droit d’auteur. Les données empiriques rassemblées dans ces études servent à informer et sont reprises dans de nombreux pays dans le cadre de l’élaboration des politiques.
 
M. Idris a aussi rencontré M. Kostadin Manev, président de l’Office des brevets de la République de Bulgarie, pour faire le point sur la coopération avec l’OMPI. M. Idris a loué l’office pour ses efforts visant à poursuivre la modernisation du système national des brevets et renforcer l’offre de services de qualité, y compris l’introduction du dépôt électronique des demandes de brevet.
Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél