GoGeoGo : à la découverte de la Géorgie avec ses habitants

12 août 2021

GoGeoGo, guide local de poche pour aider les nouveaux venus et stimuler le tourisme.

Voici Salome Tateshvili, 15 ans, sa cousine Tamari Tateshvili, 17 ans, et leur ami Saba Zedginidze, 18 ans, trois élèves du lycée d’Akhaltsikhé qui ont eu une idée promettant de révolutionner le tourisme dans leur région d’origine, la Samtskhé-Djavakhétie, en Géorgie.

De gauche à droite : Tamari, Saba et Salome en 2020 lors de la remise du Millennium Innovations Award (photo : Millennium Innovations Award).

Il y a trois ans, en se rendant à un cours, Salome, Tamari et Saba ont rencontré un touriste, perdu, qui tentait de rejoindre Abastumani, complexe de vacances voisin.  Voyant combien il lui était difficile de s’y retrouver dans les transports géorgiens et son incapacité à communiquer avec les chauffeurs locaux, ils lui ont proposé leur aide.  Ainsi leur est venue l’idée de créer GoGeoGo, application mobile touristique d’aide à la navigation dans les transports de la région de Samtskhé-Djavakhétie.

Un travail d’équipe

Passionnés tous les trois d’informatique, de code et de cybersécurité, ils se sont associés pour développer une application destinée aux touristes en Géorgie.  Le développement leur a pris environ trois mois car il leur a fallu se rendre à chaque arrêt de bus et enregistrer les horaires et les itinéraires.  Nos trois développeurs autodidactes ont appris les codes et les modèles d’application sur Google et YouTube tout en développant GoGeoGo.  Ils n’ont pas suivi d’enseignement scolaire sur le développement d’applications mais ont été guidés par leur professeure de physique et de mathématique, Marine Janashvili, et soutenus par le frère aîné de Tamari, David Tateshvili, informaticien professionnel, et sa sœur, Ketevan Tateshvili, chargée de cours sur la propriété intellectuelle à l’Institut géorgien des affaires publiques.  Ketevan les a informés de leurs droits de propriété intellectuelle en tant que développeurs d’applications et du rôle joué par le droit d’auteur dans le secteur des applications mobiles.

Ce serait bien d’avoir des cours sur la propriété intellectuelle dans l’enseignement secondaire et supérieur en Géorgie car nous connaissons beaucoup de jeunes qui ont des idées fantastiques mais ne savent pas comment les protéger et ignorent leurs droits.  Les jeunes Géorgiens sont très créatifs.

Salome Tateshvili, cofondatrice de GoGeoGo

Développement d’une application de navigation

L’économie géorgienne étant largement tributaire du tourisme, GoGeoGo peut, selon ses créateurs, contribuer à l’activité économique nationale et faire connaître des villes plus petites et moins connues.  Ils espèrent ainsi faire découvrir certains de leurs sites préférés tels que le château de Rabati et le monastère de Sapara, belles associations d’architecture européenne et asiatique traduisant la richesse historique de leur pays.

L’application donne des informations sur les transports vers différentes destinations de la région de Samtskhé-Djavakhétie : horaires des bus avec les retards éventuels, en plus de la durée du trajet et du prix attendus pour éviter les pratiques abusives à l’égard des touristes, avec des photographies de certaines destinations pour qu’ils puissent se repérer.  Google Maps est intégrée dans GoGeoGo et tous les arrêts de bus y sont signalés.  À l’origine, l’application n’était disponible qu’en anglais mais pour encourager le tourisme national pendant la pandémie de Covid-19, elle a été réalisée aussi en géorgien.

Les trois développeurs de GoGeoGo ont voulu un logo et une icône faisant honneur aux bus de Géorgie.

Nous savions que le logo était l’un des principaux éléments d’une application.  Nous avons donc choisi le jaune et le bleu, deux couleurs associées aux bus et aux transports en Géorgie.  En regardant ce logo de plus près, vous constaterez que la lettre “G” ressemble à un visage, avec un petit œil à l’intérieur.  Parce que pour nous, GoGeoGo est une application connectée et dépendante de nos utilisateurs.

Saba Zedginidze, cofondateur de GoGeoGo
(Image: GoGeoGo)

En 2020, Salome, Tamari et Saba ont demandé l’hébergement de leur application sur Google Play Store pour les téléchargements et ils ont eu l’agréable surprise de recevoir une réponse positive.  Les membres de leurs familles, leurs amis et leurs camarades de classe les ont soutenus tout d’abord en téléchargeant l’application puis ils l’ont fait connaître sur les réseaux sociaux, ont distribué des prospectus dans toute la région et placé des affiches à chaque arrêt de bus.  Les premiers avis positifs publiés sur le Play Store par des touristes utilisateurs de l’application ont rempli d’enthousiasme les trois développeurs.  Deux fois par an, l’application est retirée temporairement du Play Store afin d’être mise à jour, gage d’exactitude et de sécurité.

Une idée qui cumule les récompenses

En 2019, l’équipe des trois développeurs a obtenu la première place au Technovation Challenge avec un autre groupe de cinq filles du Girl Up Club d’Akhaltsikhé – club créé par Tamari.  Salome, Tamari et Saba sont arrivés également en troisième position dans la catégorie Applications mobiles aux Millennium Innovations Awards en 2020.

L’Académie de l’OMPI a reconnu la qualité du travail des trois développeurs en termes d’innovation et d’esprit d’entreprise en leur attribuant le titre d’ambassadeurs de la propriété intellectuelle auprès de la jeunesse en Géorgie pour 2021, dans le cadre de son programme IP4Youth&Teachers.  Les trois développeurs ont ainsi pour mission de promouvoir la propriété intellectuelle auprès des jeunes dans leur pays, en Europe centrale et dans les États baltes.

Le trio espère ajouter de nouvelles fonctions à son application, l’étendre à d’autres régions de Géorgie et ajouter d’autres langues telles que l’allemand, le russe et l’espagnol.  Ils envisagent enfin d’intégrer des publicités sur l’application pour générer des recettes et prévoient aussi de la rendre accessible sur iOS pour les utilisateurs d’Apple.

Et après?

Leur rêve est de lancer leur propre entreprise de développement d’applications en Géorgie et d’aider le gouvernement géorgien à gérer numériquement le système de transport du pays.  Dans l’immédiat, Salome, Tamari et Saba envisagent des études universitaires d’informatique.  Lorsqu’ils ne sont pas occupés à apprendre comment coder ou imaginer de nouvelles solutions pour leur application, ils pratiquent la photographie, chantent, jouent de l’ukulélé et accompagnent d’autres jeunes innovateurs et entrepreneurs au sein de leur communauté et de clubs extrascolaires et pendant les camps d’été auxquels ils participent régulièrement.

Si vous avez une bonne idée, ne l’abandonnez pas.  Commencez tout de suite, notez-la et élaborez un plan.  Vous rencontrerez des gens qui vous encourageront et d’autres qui vous décourageront.  Au bout du compte, ce qu’il vous faut, c’est juste de la confiance en vous.  Et avec un ordinateur et Internet, on arrive à tout.

Tamari Tateshvili, cofondatrice de GoGeoGo