Les femmes et la propriété intellectuelle

Les femmes apportent leur contribution dans tous les domaines de la créativité et de l’effort intellectuel. Elles restent pourtant sous-représentées dans de nombreux secteurs. L’OMPI s’emploie à promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes à la fois au sein de l’Organisation et dans le monde de la propriété intellectuelle en général.

De la scientifique Marie Curie, lauréate de deux prix Nobel, à Stephanie Kwolek, inventrice de la fibre Kevlar utilisée dans les gilets pare-balles, en passant par la réalisatrice Sharmeen Obaid Chinoy, lauréate de deux Oscars, et l’artiste légendaire Frida Kahlo, les femmes apportent des contributions significatives et précieuses dans tous les domaines de la propriété intellectuelle.

Les femmes autochtones du Panama sont passées maîtres dans l’art de transformer leurs savoirs traditionnels en actifs de propriété intellectuelle. Voir d’autres vidéos sur les femmes et la propriété intellectuelle sur YouTube.

Le défi : disparités entre hommes et femmes et manque de données

Bien que la situation générale en matière d’égalité des sexes se soit améliorée dans le monde, des disparités persistent, en particulier dans le domaine des brevets.  Alors qu’on compte plus de femmes que d’hommes parmi les diplômés universitaires dans de nombreux pays (OCDE, 2014), les femmes qui déposent des demandes de brevet sont en proportion moins nombreuses que celles qui publient des articles scientifiques, par exemple.

Ainsi, le taux de femmes auteurs de publications scientifiques en 2005 était de 24,1% aux États-Unis d’Amérique et de 19,2% en Allemagne, tandis que le pourcentage de femmes ayant déposé des demandes de brevet pendant la même année était nettement plus faible – 8,2% aux États-Unis d’Amérique et 4,9% en Allemagne (Frietsch et al., 2009).

Il n’existe que peu de données permettant de mesurer la contribution des femmes aux autres domaines de la propriété intellectuelle, comme les marques et le droit d’auteur.  Davantage d’efforts doivent donc être déployés pour que femmes et hommes puissent avoir accès sur un pied d’égalité au système de la propriété intellectuelle et l’utiliser de manière à tirer pleinement parti de leurs actifs en matière de création et d’innovation, aux fins du développement économique, social et culturel.

Les brevets ont-ils un sexe?

Au cours des dernières décennies, les études sur le genre ont influencé de nombreux domaines du droit, révélant souvent une partialité cachée dont on n’avait jusqu’alors pas pris la mesure. L’étude “Do Patents Have Gender?” traite de la problématique hommes-femmes dans le cadre du droit des brevets : son auteur examine les brevets au regard des ouvrages existants sur le droit et l’égalité des sexes, et suggère des voies possibles pour rendre équitables les systèmes d’innovation et de créativité.

Voir notre liste complète de travaux universitaires.

Histoires du terrain

Sélection d’articles sur les femmes et la propriété intellectuelle.  En cliquant sur les liens suivants, vous trouverez d’autres études de cas et articles du Magazine de l’OMPI sur le même thème.

(Photo: m2m)

Comment un bon nom peut sauver des vies

Une gestion habile de ses marques et de son image a aidé l’ONG sud-africaine Mothers2Mothers à se rapprocher de son objectif, qui est de prévenir la transmission du VIH/sida de la mère à l’enfant (en anglais).

(Photo: Pernod-Ricard)

Agriculture intelligente – géolocalisation et santé animale

Imaginez une technologie fondée sur la géolocalisation qui permette de suivre les mouvements des animaux tout en donnant aux agriculteurs de précieuses informations sur la santé du bétail. C’est ce type de système qu’a réussi à mettre au point l’entrepreneuse uruguayenne Victoria Alonsopérez.

(Photo: Flickr/WWEF)

Offrir de nouvelles perspectives à la propriété intellectuelle et au développement en Afrique

Découvrez comment l’une des principales femmes chefs d’entreprise d’Éthiopie a cofondé la marque de chaussures soleRebels et l’a mise sur la voie du succès mondial.

(Image: Flickr/Senorhorst Jahnsen)

Lorsque l’autonomisation des femmes repose sur une idée toute simple

La florissante coopérative Lijjat a été fondée par des femmes indiennes qui ont élaboré un modèle unique de développement et d’autonomisation pour les travailleuses à faible revenu.

Mesures prises par l’OMPI

L’OMPI a adopté sa Politique en matière d’égalité des sexes PDF, WIPO Policy on Women and Gender Equality en 2014. Ce texte vise à établir un dispositif permettant à l’Organisation d’intégrer le principe d’égalité entre les sexes dans ses politiques et programmes, ainsi que dans les politiques et procédures relatives aux ressources humaines. Il inclut à la fois la prise en considération systématique de la problématique hommes-femmes dans les politiques et programmes et la question de l’égalité entre les sexes sur le lieu de travail, y compris en matière d’effectif.

Événements

Souvent en coopération avec des offices nationaux de propriété intellectuelle et d’autres partenaires, l’OMPI organise des séances d’information et des activités de renforcement des capacités axées sur le potentiel des femmes en termes de créativité et d’innovation.

Réseau des défenseurs de l’égalité des genres

(Image: Réseau des défenseurs de l’égalité des genres)

L’OMPI est fière de faire partie du Réseau des défenseurs de l’égalité des genres dans le cadre de la Genève internationale, qui rassemble des dirigeants déterminés à promouvoir l’égalité entre hommes et femmes.

Les femmes à l’OMPI

(Photo: WIPO)

Les femmes qui travaillent à l’OMPI exercent toutes sortes de professions : avocates, déléguées d’États membres, membres du personnel d’appui et bien d’autres. Visionnez notre galerie photos “Les femmes et la propriété intellectuelle” sur Flickr.