Une application innovante favorise la communication et l’intégration sociale

Décembre 2017

Catherine Jewell, Division des communications, OMPI

Selon un adage très répandu “nécessité est mère d’invention”.  Ce fut effectivement le cas pour Daniela Galindo, jeune entrepreneuse sociale de Colombie.

Daniela Galindo (à gauche) et sa sœur (à droite) affichant sur leurs écrans l’application Hablando con Julis.  Cette application logicielle pourrait bien favoriser l’alphabétisation et transformer le quotidien de millions de personnes handicapées pour qui communiquer est un défi de chaque instant (photo: avec l’aimable autorisation de Hablando con Julis).

Sa petite sœur, Julis, est née avec un handicap qui l’empêche de parler, ce qui rend entrave fortement sa capacité à communiquer avec sa famille et le reste du monde, d’où une très grande frustration pour Julis et ses proches.  Résolue à trouver un moyen de communiquer avec sa sœur et d’améliorer sa qualité de vie, Mlle Galindo a mis au point une application logicielle qui pourrait bien transformer le quotidien de millions de personnes handicapées pour qui communiquer est un défi de chaque instant.

L’idée de l’application a jailli lors d’un repas en famille alors que Mlle Galindo et ses parents réfléchissaient à toutes sortes de solutions pour parvenir à mieux communiquer avec Julis.  “Nous étions au restaurant en train d’échanger des idées quand mon père s’est mis à esquisser sur une serviette ce qui allait devenir notre interface utilisateur”, explique-t-elle.  Deux ans plus tard, l’idée avait été concrétisée.  Dès l’obtention de son diplôme en informatique et gestion, en 2011, Mlle Galindo décide de créer sa propre entreprise sous le nom d’Hablando con Julis et se met à développer son application.  “Au départ, nous avons conçu une solution exclusivement destinée à ma sœur et à la résolution d’un problème qui ne concernait que notre famille”, indique-t-elle.  “Cette application a changé ma vie.  J’ai découvert ma sœur, qui elle était, ce à quoi elle aspirait, tout ce qui faisait sa personnalité.  Sa vie à elle aussi en a été bouleversée.”

Touchée par l’impact de cette invention sur sa propre famille, Mlle Galindo se met en tête de la mettre à la disposition d’autres personnes confrontées à des difficultés similaires.  “Ce logiciel ayant radicalement transformé mon quotidien, je voulais que d’autres puissent à leur tour en profiter”, affirme-t-elle.  “La communication est la clé du développement de l’individu.  Elle nous permet d’apprendre, de rencontrer des gens et se faire des amis, d’étudier, de travailler et de jouer un rôle actif dans la société.”  Hablando con Julis est ainsi devenu un outil d’intégration sociale extrêmement utile.

Grâce à une subvention du spécialiste en systèmes informatiques, la société CISCO, qui avait découvert son travail dans un article de presse, la jeune fille a pu concrétiser son projet.  “L’appui financier de CISCO m’a permis de concevoir la version 2 du logiciel et de démarrer sa commercialisation”, fait-elle observer.

Le logiciel

Hablando con Julis est un logiciel qui permet à des personnes atteintes de différents types de handicap de communiquer avec le monde extérieur.  Il peut également servir d’outil d’apprentissage en ligne en appui à des programmes d’alphabétisation.  “Ce logiciel permet à tout individu âgé de 3 à 85 ans d’apprendre à lire et à écrire et à exprimer ses désirs, ses réflexions et ses besoins de manière simple et pratique”, explique Mlle Galindo.

L’application s’appuie sur une base de données de plus de 65 000 mots, chacun accompagné d’une image de façon à être rapidement repéré et d’un système de lecture à voix haute.  “Nous avons mis au point un langage universel fondé sur des images immédiatement reconnaissables”, fait remarquer Mlle Galindo.  “Chaque mot est complété par une description orale et écrite et par une vidéo le présentant en langue des signes.  Le logiciel permet à l’utilisateur de construire une phrase à l’aide d’une palette d’images que le programme traduit en discours oral, écrit ou en langue des signes, selon que de besoin.”

Du vocabulaire thématique regroupé par thème (aliments, couleurs, moyens de transport, animaux, nature, lieux, vêtements, sports, parties du corps ou sentiments) apparaissent en haut et en bas de l’écran, tandis que des catégories grammaticales (verbes, noms et adjectifs) s’affichent sur la droite.  Si l’utilisateur choisit un verbe, par exemple, il peut voir comment il se conjugue au passé, au présent ou au futur.  “Nous avons élaboré ce langage en collaboration avec des enseignants, des concepteurs et des ingénieurs.  Associer un mot à une image et un son appropriés nous a demandé énormément de travail”, fait-elle remarquer.

L’application permet également à l’utilisateur de rechercher en quelques clics le moindre élément dont il pourrait avoir besoin.  La version 2 du logiciel n’est disponible qu’en espagnol mais la version 3, lancée en novembre 2017, est proposée en espagnol et en anglais, assortie de dictionnaires visuels adaptés à chaque langue.  L’utilisateur a également la possibilité de personnaliser et de créer ses propres dictionnaires visuels et d’ajouter son propre vocabulaire.  La version 3 peut aussi être reliée à d’autres applications très répandues comme Whatsapp ou Facebook.

Public cible

La version 2.0 d’Hablando con Julis compte d’ores et déjà quelque 8000 utilisateurs en Amérique latine et transforme le quotidien de nombreux autres parents et amis.  “Ce dispositif est adapté à tout type de handicap sauf la cécité”, explique Mlle Galindo, précisant que le logiciel peut venir en aide à toute personne atteinte d’autisme, de paralysie cérébrale, de syndrome de Down ou de surdité, voire à des victimes d’AVC.  “En l’espace de trois mois, on constate des progrès substantiels chez tous les utilisateurs”, ajoute-t-elle.  Lorsque l’application est employée dans le cadre de programmes d’alphabétisation, les utilisateurs “commencent à lire et à écrire dès qu’ils se mettent à manipuler le logiciel et, dans les quatre mois qui suivent, ils savent lire et écrire tout seuls.”

L’application Hablando con Julis s’appuie sur une base de données de plus de 65 000 mots, chacun accompagné d’une image, de façon à être rapidement repéré, et d’un système de lecture à voix haute.  Le logiciel permet à l’utilisateur de construire une phrase à l’aide d’une palette d’images que le programme traduit en discours oral, écrit ou en langue des signes, selon que de besoin (image: avec l’aimable autorisation de Hablando con Julis).

“Nous proposons notre logiciel à des familles, des institutions et des gouvernements, et incitons à porter un regard différent sur le handicap pour le percevoir de manière positive.  Les utilisateurs de l’application sont ainsi en mesure d’étudier, de travailler, d’écrire des livres, d’être présents sur Facebook ou Whatsapp, et de jouer un rôle actif dans la société”, précise-t-elle.

En sus du produit, l’entreprise offre aux particuliers un service après-vente.  Le secteur de l’enseignement fait également partie de son public cible, l’objectif étant de promouvoir l’alphabétisation et l’intégration sociale dans les écoles.  “Nous travaillons aussi bien avec des particuliers qu’avec des établissements d’enseignement public et privé”, explique Mlle Galindo, précisant qu’à l’extérieur de la Colombie, la société collabore avec le Ministère de l’éducation du Costa Rica et du Panama, où son logiciel est employé dans le cadre de programmes d’alphabétisation mis en place dans des établissements privés.

“Notre logiciel peut être utilisé aussi bien par des personnes valides que par des personnes handicapées, ce qui permet à des enfants aux aptitudes différentes de coopérer et ainsi, de favoriser l’intégration”, affirme Mlle Galindo.  “On constate que les personnes souffrant d’un handicap vivent souvent dans la pauvreté et sont en situation d’exclusion car elles n’ont pas la possibilité d’étudier ou de travailler.  Notre application permet aux gens d’apprendre les uns des autres et aide les personnes handicapées à prendre conscience qu’elles font partie intégrante de la société et qu’elles ont un rôle à jouer.  C’est l’objectif que je me suis donné.  Si on ne met pas la technologie au service d’objectifs précis, notamment dans le domaine de l’action sociale, elle n’est d’aucune utilité.  Un logiciel en soi ne sert pas à grand-chose mais s’il est exploité par des personnes compétentes et s’appuie sur un modèle économique adapté, il est possible de faire bouger les choses et de transformer le quotidien des gens.”

Un modèle économique en évolution

Au départ, la société proposait le progiciel à ses clients au prix d’environ 300 dollars des États-Unis d’Amérique, mais elle a récemment opté pour une formule d’abonnement à 20 dollars par mois.  “Dans un souci d’adaptabilité et de pérennité, nous avons préféré changer de modèle économique”, indique Mlle Galindo, précisant que ce choix leur a permis de proposer une solution meilleur marché et donc plus abordable pour de nombreuses familles.

La version 3 du logiciel s’accompagne de toute une panoplie de services d’assistance en ligne, notamment un centre d’appels et des modules de formation à l’intention des enseignants et des parents, de façon à les aider à tirer le meilleur parti de l’application.  “Nous sommes désormais en mesure d’offrir une solution complète comprenant le logiciel, une expérience unique en termes d’apprentissage et un soutien actif qui, en l’espace de trois ou quatre mois à peine, peuvent transformer de manière radicale la vie des utilisateurs.”

“Mettre au point la technologie fut un véritable défi”, indique Mlle Galindo.  “Lorsque l’idée de l’application nous est venue, nous n’avions pas toutes les solutions, mais avec la version 3 nous avons surmonté de nombreux obstacles et la solution que nous proposons se veut désormais plus complète.”

Un nouveau regard

Quel que soit le secteur d’activité choisi, créer une entreprise florissante n’est pas chose aisée.  C’est d’autant plus difficile lorsqu’il s’agit d’un secteur généralement délaissé ou ignoré par la culture dominante.  “Trop souvent, on se méfie des personnes handicapées”, explique Mlle Galindo.  “C’est ce qui est arrivé à ma sœur.  Mais ma famille et moi-même n’avons jamais cessé de croire en elle et grâce à Hablando con Julis, elle a pu apprendre à lire et à écrire en moins d’un an et elle peut désormais s’exprimer et vivre sa vie en toute autonomie.  Elle est plus sociable et peut à présent entrer dans un bar et commander toute seule ce dont elle a envie.  Elle suit également une formation d’assistante comptable.  Ma sœur est la preuve éclatante des résultats que l’on peut obtenir grâce à cet outil.”

Apporter la preuve que son application fonctionnait et était utile fut l’une des premières difficultés rencontrées par Mlle Galindo lors de la création de son entreprise.  “Nous avons fait appel à des personnes de tous horizons, y compris dans des zones défavorisées, pour témoigner des résultats que nous pouvions obtenir.  Peu à peu, les gens nous ont fait confiance et ont commencé à s’équiper”, raconte-t-elle.  Ouvrir une brèche dans le secteur de l’éducation s’avère cependant bien plus complexe.  “Nouer des alliances au sein du système éducatif est particulièrement difficile car chacun veut travailler de son côté, mais nous progressons également sur ce front.”

Outre sa volonté de faire porter un autre regard sur le handicap, Mlle Galindo s’emploie aussi à lutter contre des stéréotypes profondément enracinés dans les esprits sur le rôle des femmes dans les domaines de la technologie et de l’innovation.  “Les décideurs et les médias ont encore un long chemin à parcourir pour briser les stéréotypes sexistes et faire évoluer la perception du rôle des femmes et des hommes dans la société”, affirme-t-elle, insistant sur la nécessité d’encourager les filles et les jeunes femmes à faire preuve de persévérance pour tracer leur propre voie dans le domaine de l’innovation.  “Ce n’est pas toujours facile de travailler dans le domaine de la technologie et d’arriver à faire bouger les choses, mais c’est très intéressant et extrêmement gratifiant”, déclare-t-elle.  “Le fait que des gens à l’étranger se servent d’Hablando con Julis pour favoriser l’intégration à l’école et communiquer avec d’autres membres de la famille est pour moi un très grand motif de satisfaction.”

À propos de l’innovation et de la propriété intellectuelle

“L’innovation ne consiste pas seulement à mettre au point de nouvelles technologies;  elle touche aussi à notre façon de travailler, à notre façon de saisir les besoins d’autrui et à notre façon de collaborer”, fait observer Mlle Galindo, ajoutant qu’au sein de son entreprise, elle tient à créer une culture fondée sur l’égalité hommes-femmes.  “Si, à talent égal, les hommes et les femmes bénéficient des mêmes opportunités, nous parviendrons à combler le fossé qui les sépare en matière d’innovation”, affirme-t-elle.

Les décideurs et les médias ont encore un long chemin à parcourir pour briser les stéréotypes sexistes et faire évoluer la perception du rôle des femmes et des hommes dans la société.

Daniela Galindo

La société s’appuie fortement sur le système du droit d’auteur pour protéger son logiciel.  Lauréate de nombreux prix internationaux prestigieux, Hablando con Julis bénéficie à ce titre de programmes de tutorat et de conseils commerciaux, y compris en termes d’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle.  Mlle Galindo fait cependant remarquer qu’“un soutien public plus important et de plus amples informations sur les droits de propriété intellectuelle et sur la meilleure façon de les exploiter par des entreprises comme la mienne auraient été très utiles.”

Prochaines étapes

Se tournant vers l’avenir, Mlle Galindo envisage de s’implanter à l’international.  “Notre objectif est de répondre aux besoins de plus de 600 millions de personnes dans le monde”, déclare-t-elle.  “La version en anglais de l’application est parue en novembre 2017 et nous espérons pouvoir la proposer dans d’autres langues sous peu.  Nous pourrons ainsi transformer le quotidien d’un plus grand nombre de personnes et faire de l’intégration sociale une réalité partout dans le monde.”

“Sur un horizon de 10 ans, nous aimerions qu’Hablando con Julis devienne un outil de communication universel, adopté aussi bien par les personnes valides que par les personnes handicapées.  Nous aimerions que le logiciel soit utilisé dans les écoles et au sein des entreprises, de sorte que les personnes atteintes de handicap et les autres puissent travailler en collaboration.  Notre but est de montrer qu’une personne souffrant de handicap n’est pas une personne invalide;  elle fait juste les choses différemment.”

Fort d’un réseau de distributeurs internationaux en pleine expansion et de l’intérêt croissant que suscite l’application auprès des écoles, lesquelles y voient un outil précieux pour promouvoir l’éducation et l’intégration sociale, Hablando con Julis semble être appelé à transformer la vie de millions de personnes dans les années à venir.

Le Magazine de l’OMPI vise à faciliter la compréhension de la propriété intellectuelle et de l’action de l’OMPI parmi le grand public et n’est pas un document officiel de l’OMPI. Les désignations employées et la présentation des données qui figurent dans cette publication n’impliquent de la part de l’OMPI aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires ou zones concernés ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites territoriales. Les opinions exprimées dans cette publication ne reflètent pas nécessairement celles des États membres ou du Secrétariat de l’OMPI. La mention d’entreprises particulières ou de produits de certains fabricants n’implique pas que l’OMPI les approuve ou les recommande de préférence à d’autres entreprises ou produits analogues qui ne sont pas mentionnés.