Marques notoires arabes

Juin 2008

Image Placeholder
Lancée en 1996 grâce à un subside de
150 millions de dollars É. U. de l’émir
du Qatar, Al Jazeera était à l’origine
une chaîne de nouvelles télévisées
de langue arabe, diffusées par satellite.
Elle est aujourd’hui un réseau mondial
dont les émissions d’information et de
divertissements sont écoutées dans
plus de 100 millions de foyers,
et ce, dans de multiples langues.

Inspiré par le succès croissant des marques arabes sur les marchés locaux et internationaux, le Famous Arab Brand Names Group (Groupe des marques notoires arabes) a vu le jour en Jordanie en mars 2008. Cette initiative est due à une idée de M. Talal Abu‑Ghazaleh, président de l’Organisation Talal Abu‑Ghazaleh, et sera présidée par la Société arabe pour la propriété intellectuelle (ASIP), avec l’aide d’entreprises et d’organismes de premier plan du monde arabe. Elle aura pour activités l’organisation d’expositions destinées à promouvoir des produits nouveaux, d’ateliers sur la protection des marques et de voyages qui permettront aux membres de faire connaître leurs marques sur les marchés étrangers.

Comme l’a expliqué M. Mutasem Dmour, le directeur exécutif de l’ASIP, la création de ce groupe s’inscrit dans la foulée de l’augmentation du nombre d’enregistrements de marques dans les pays arabes et d’une prise de conscience de la supériorité de la valeur des marques bien établies par rapport à celle des actifs corporels des entreprises.  “L’ASIP, a‑t‑il déclaré, est très fière de participer à cette initiative, car elle est le complément de son objectif de protection de la propriété intellectuelle dans le monde arabe par la modernisation des systèmes, des lois et des règlements qui existent dans ce domaine.”

Les marques Al‑Jazeera (réseau d’information), Emirates (transport aérien), Almarai (produits laitiers) et Al Arabiya (radiodiffusion) sont, selon l’ASIP, parmi les marques arabes les plus renommées. Elles dominent également le classement, publié en 2006 par la revue économique Forbes, des 40 plus grandes marques d’entreprises arabes. La liste avait été élaborée sur la base d’une enquête en ligne dans laquelle il était demandé à 1200 consommateurs de la région d’indiquer les marques notoires qui leur inspiraient le plus d’admiration et de confiance. La marque du spectaculaire hôtel Burj Al Arab, qui domine la côte de Dubaï, et celle de la chaîne saoudienne de librairies Jarir figurent aussi en bonne place à ce palmarès.

L’équipe de recherche de la revue Forbes observe que les sociétés arabes doivent satisfaire les exigences et les sensibilités culturelles d’une clientèle complexe, formée de résidents nationaux et d’expatriés. “Le plus difficile, lorsque l’on veut développer une marque arabe, c’est de trouver le moyen de penser globalement, tout en agissant localement.”

Image Placeholder

 Emirates

Le groupe Emirates, qui comprend notamment
la compagnie aérienne et hôtelière du même nom,
a annoncé pour l’exercice 2007/2008 un bénéfice
de 1,45 milliard de dollars É.‑U. – son vingtième en
autant d’années. La compagnie aérienne Emirates
a transporté l’an dernier plus de 21 millions de
passagers et a été nommée “Meilleure compagnie
aérienne 2008” par les lecteurs du magazine
Arabian Business (www.ArabianBusiness.com).

 

 

2008_03_art11_3

 Almarai

En 1976, la société Almarai (“vertes prairies” en arabe)
a décidé de transformer ses méthodes traditionnelles
de fabrication de laitages afin de pouvoir répondre à la
demande sans cesse croissante de son marché. 
Aujourd’hui, cette entreprise saoudienne livre chaque
jour ses produits à plus de 34 000 détaillants dans six
pays du Golfe et se présente comme la plus importante
entreprise intégrée de production laitière du monde.

 

 

Image Placeholder

 
Al Arabiya

Établie en 2003 à Dubaï par le groupe saoudien MBC
(Middle East Broadcasting Center) dans le but de
concurrencer Al Jazeera, la chaîne d’informations
Al Arabiya est réputée, comme cette dernière, pour diffuser
l’actualité en temps réel et sur un rythme rapide. 
Elle est systématiquement classée parmi les meilleures
chaînes panarabes par les divers publics des pays du Moyen‑Orient.

 

 

le saviez-vous?

On considère généralement que les marques sont une création occidentale, née de la révolution industrielle. Cette conviction a toutefois été remise en question par l’anthropologue britannique David Wengrow, selon lequel certains symboles apparaissant sur des contenants très anciens ainsi que des pratiques commerciales de l’Antiquité égyptienne et irakienne pourraient être les ancêtres du système des marques de commerce que nous connaissons aujourd’hui. Une étude de David Wengrow sur ces questions, intitulée Prehistories of Commodity Branding, a été publiée dans l’édition de février 2008 du journal Current Anthropology.

 
Par Elizabeth March, La rédaction, Magazine de l OMPI, Division des communications et de la sensibilisation du public.
Remerciements : Mu'tasem Dmour, The Arab Society for Intellectual Property.

Le Magazine de l’OMPI vise à faciliter la compréhension de la propriété intellectuelle et de l’action de l’OMPI parmi le grand public et n’est pas un document officiel de l’OMPI. Les désignations employées et la présentation des données qui figurent dans cette publication n’impliquent de la part de l’OMPI aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires ou zones concernés ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites territoriales. Les opinions exprimées dans cette publication ne reflètent pas nécessairement celles des États membres ou du Secrétariat de l’OMPI. La mention d’entreprises particulières ou de produits de certains fabricants n’implique pas que l’OMPI les approuve ou les recommande de préférence à d’autres entreprises ou produits analogues qui ne sont pas mentionnés.