Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

Nouveau programme de formation et de mentorat de l’OMPI sur la propriété intellectuelle, en faveur de 24 femmes chefs d’entreprise des peuples autochtones et des communautés locales

14 novembre 2019

Vingt-quatre femmes chefs d’entreprise originaires de peuples autochtones et de communautés locales se sont réunies pour la première fois à l’occasion d’une formation d’une semaine sur la propriété intellectuelle organisée à l’OMPI.

Ces artisanes, créatrices, artistes interprètes ou exécutantes, chercheuses, agricultrices et autres femmes chefs d’entreprise ont été choisies parmi des centaines de candidates au programme de formation et de mentorat de l’OMPI sur la propriété intellectuelle à l’intention des femmes chefs d’entreprise des peuples autochtones et des communautés locales. Le programme, lancé en début d’année, vise à renforcer la capacité des femmes d’utiliser de façon stratégique les droits de propriété intellectuelle à l’appui de projets fondés sur les savoirs traditionnels et les expressions culturelles traditionnelles. Les femmes chefs d’entreprise sélectionnées sont originaires de 24 pays.

(Photo : OMPI/Berrod) [Plus de photos sur Flickr]

S’adressant à ces femmes dans le cadre d’une magnifique exposition de leurs œuvres, le Directeur général de l’OMPI a déclaré que : “Ce programme novateur associe engagement de l’OMPI en faveur de la propriété intellectuelle, perspectives économiques, développement durable et égalité des sexes. Les peuples autochtones et les communautés locales font preuve d’une grande ingéniosité et d’une forte créativité. Il s’agit maintenant de savoir comment la propriété intellectuelle peut contribuer à l’autonomisation des femmes et les soutenir, ainsi que leurs entreprises, les aider à distinguer leurs fabuleuses créations sur le marché, et protéger et promouvoir les innovations fondées sur la tradition.”

Vidéo : Le Directeur général Francis Gurry et des représentants de l’Organisation internationale du Travail, du Centre du commerce international et de l’Association internationale pour les marques mettent en avant l’importance du programme.

Tout au long de la semaine, les participantes ont acquis des connaissances sur les droits de propriété intellectuelle, mais aussi sur les modèles commerciaux, les stratégies d’accès aux marchés et la commercialisation du patrimoine culturel. Elles ont pu présenter leurs projets et profiter des observations formulées par des experts et par leurs homologues, notamment dans le cadre d’une session portant sur l’élaboration d’une stratégie de propriété intellectuelle et sur la mise en œuvre des projets.

L’atelier pratique prévu par le programme a eu lieu au siège de l’OMPI à Genève la semaine du 11 novembre 2019 et a été animé par Mme Jennifer Tauli Corpuz de la Fondation Tebtebba (Centre international des peuples autochtones pour la recherche et l’éducation) établie aux Philippines. La deuxième partie du programme, à savoir la phase de mentorat, aura lieu en 2020.

L’OMPI dirige le programme en coopération avec l’Organisation internationale du Travail (OIT), le Centre du commerce international (CCI) et l’Association internationale pour les marques (INTA).