Cours magistral au Maroc : Comment le Programme d’aide aux inventeurs permet à ses experts de se perfectionner

18 juin 2020

Jusque récemment, peu d’inventeurs marocains pouvaient entrer en contact avec des experts en matière de brevets. Par conséquent, la moitié des personnes ou presque qui déposaient des demandes de brevet auprès de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) se voyaient opposer un refus, souvent uniquement pour des questions de formalités. L’équipe de l’OMPIC était convaincue que ces inventeurs méritaient de voir leurs idées examinées quant au fond. Elle s’est associée à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) pour lancer le Programme d’aide aux inventeurs visant à aider les créateurs locaux à bénéficier de conseils d’experts pour naviguer dans le système des brevets.

Expert du Programme d’aide aux inventeurs, M. Mohammed El Harzli (photo : avec l’aimable autorisation de M. Mohammed El Harzli).

Les experts en matière de brevets sont au cœur du Programme d’aide aux inventeurs. Ils mettent gracieusement leur temps et leurs compétences au service des inventeurs dépourvus de ressources dans leur pays; ils peuvent les aider à rédiger une demande de brevet et communiquer avec l’OMPIC. Le bénévole Mohammed El Harzli explique à quel point cette expérience s’est avérée gratifiante pour lui, tant “en raison des échanges avec les inventeurs” que pour “l’acte solidaire au profit de nos concitoyens”.

Depuis le lancement du programme, les bénévoles ont aidé plus de 70 inventeurs en Afrique du Sud, en Colombie, en Équateur, au Maroc et aux Philippines. Chaque pays qui participe au programme l’a adapté à son propre écosystème de l’innovation. Dans le cas du Maroc, l’OMPIC a perçu le Programme d’aide aux inventeurs comme l’occasion d’intéresser et de perfectionner un groupe d’experts passionnés afin d’aider les inventeurs nationaux.

À l’heure actuelle, le Maroc ne compte que quelques avocats agréés en matière de propriété intellectuelle. En 2018, afin d’encourager la participation d’un plus grand nombre d’experts, l’OMPIC a habilité davantage d’experts autorisés à offrir leurs services par l’intermédiaire du Programme d’aide aux inventeurs. Cela inclut des membres actifs d’associations d’inventeurs disposant d’une expérience significative en matière de brevets.

Afin de renforcer les compétences de ce nouveau vivier d’experts, l’OMPI et l’OMPIC ont organisé un atelier local sur la rédaction des demandes de brevet au Maroc en octobre 2019. Les participants, y compris des bénévoles du Programme d’aide aux inventeurs et des examinateurs de l’OMPIC, ont pu améliorer leurs compétences dans le cadre de cours magistraux et d’exercices pratiques. La formation se concentrait tout particulièrement sur la tenue d’entretiens avec les inventeurs afin de maximiser la valeur de la demande de brevet en résultant.

L’apprentissage pratique s’est poursuivi en dehors des salles de classe, grâce à un programme de mentorat. Les participants ont fait équipe avec un agent de brevets afin de rédiger une demande de brevet sur une base entièrement nouvelle, avec le soutien de leur mentor. Si ces exercices étaient généralement purement hypothétiques, deux participants ont travaillé sur des projets de demande de bénéficiaires du Programme d’aide aux inventeurs.

Expert du Programme d’aide aux inventeurs, M. Abdelhaq Ammani (photo : avec l’aimable autorisation de M. Abdelhaq Ammani).

TCette collaboration présente des avantages pour les inventeurs, les experts et les offices de brevets locaux. Selon Abdelhaq Ammani, bénévole du Programme, “le Programme d’aide aux inventeurs ouvre des opportunités professionnelles dans le domaine du conseil en matière de propriété intellectuelle. Il contribuera nécessairement, à moyen terme, à l’émergence d’une nouvelle génération d’inventeurs, mais aussi d’experts de la rédaction de demandes de brevet grâce aux divers programmes de formation qui s’offrent aux parties prenantes”. Les professionnels compétents en matière de brevets jouent un rôle de soutien non négligeable dans l’écosystème de l’innovation d’un pays. De nombreux pays rencontrent des difficultés à établir des compétences spécialisées faute de demande locale claire à cet égard. Toutefois, sans spécialistes, le potentiel d’innovation locale risque de s’évanouir.

Le Programme d’aide aux inventeurs aide à organiser la demande de spécialistes des brevets. En s’associant aux formations spécialisées à l’instar du Programme de formation à la rédaction de demandes de brevet de l’OMPI, les pays peuvent s’armer en vue de transformer les idées en actifs intellectuels. Enfin, ce renforcement des capacités locales est à même de créer des emplois et d’ouvrir la voie vers une économie fondée sur le savoir.

Vous voulez en savoir plus sur le Programme d’aide aux inventeurs?

Rendez-vous sur le site Web du Programme pour savoir comment candidater en tant qu’inventeur, devenir volontaire ou parrainer le programme.