Coup de projecteur sur les bénéficiaires du Fonds fiduciaire de l’Australie pour la propriété intellectuelle

15 novembre 2018

Le Fonds fiduciaire de l’Australie pour la propriété intellectuelle contribue, dans le cadre des projets et des programmes de l’OMPI, ainsi qu’au travers d’institutions au niveau national, à soutenir le placement de scientifiques originaires de pays les moins avancés et de pays en développement, tels que les deux bénéficiaires de bourses présentés ci-dessous, au sein d’instituts de recherche médicale de premier plan.  Le but est de favoriser le transfert de connaissances et l’utilisation de la propriété intellectuelle au service du renforcement des savoirs.

M. Tedjo Sasmono — Institut Eijkman de biologie moléculaire (EIMB)

M. Tedjo Sasmono, membre de l’EIMB en Indonésie, a passé trois mois aux côtés de M. Alan Cowman et Mme Diana Hansen, professeurs à l’Institut Walter et Eliza Hall pour la recherche médicale (WEHI). Au cours de cette période, il a effectué des recherches à l’aide des technologies de pointe de l’Institut pour repérer les principaux mécanismes immunologiques associés à l’apparition de la dengue grave.

Dr. Tedjo Sasmono

Le programme FIT2 a été très bénéfique pour moi et pour mon établissement. Il m’a permis d’acquérir des compétences et des connaissances dans le domaine de l’immunologie approfondie et de la technologie génomique qui seront utiles dans la lutte contre la dengue.

M. Tedjo Sasmono

Mme Rintis Noviyanti – Institut Eijkman de biologie moléculaire (EIMB)

Mme Rintis Noviyyanti, membre de l’EIMB en Indonésie, a été accueillie par M. Alan Cowman, Mme Diana Hansen et Mme Wai-Hong Tham du WEHI. Elle a mené des recherches sur les mécanismes d’immunisation et les antigènes-cibles de l’immunisation naturellement acquise contre le paludisme afin de produire des résultats susceptibles d’être utilisés pour l’élaboration de nouvelles associations vaccinales antipaludiques.

Dr Rintis Noviyanti
(Crédit photo : Amy Starr, BVGH)

Les nouvelles compétences acquises au cours de ce congé sabbatique pris dans le cadre du programme FIT2 m’ont permis de perfectionner mes connaissances en matière de recherche sur le paludisme et de réaliser des études à haut débit pour obtenir des résultats plus rapides grâce à une technologie de pointe.

Mme Rintis Noviyanti

M. Indra Wibowo – Institut Teknologi Bandung (ITB)

M. Indra Wibowo, membre de l’ITB en Indonésie, a collaboré pendant trois mois avec son hôte, M. Wai-Hong Tham du WEHI. Il a examiné la réponse immunitaire d’un groupe d’individus choisis dans le cadre de ses recherches en vue de détecter un anticorps bloquant fonctionnel qui pourrait inhiber l’entrée du parasite du paludisme dans les globules rouges.

Dr. Indra Wibowo
(Photo : Amy Starr, BVGH)

Les échanges soutenus avec les scientifiques de l’établissement hôte sont l’un des principaux avantages de ce programme de bourses. Ces échanges m’ont permis de mieux comprendre les fondements scientifiques des expériences réalisées, et de les expliquer — ainsi que les méthodes utilisées — à mes collègues à mon retour en Indonésie.

M. Indra Wibowo