Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

Au Japon, le Directeur général de l’OMPI rencontre des ministres, d’autres hauts fonctionnaires et des dirigeants du secteur privé

20 février 2020

Le Directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry, a effectué une visite officielle au Japon et s’est entretenu avec des hauts fonctionnaires et des chefs d’entreprise, notamment au sujet des relations bilatérales et de l’incidence considérable de l’intelligence artificielle et des mégadonnées sur l’innovation et le système de la propriété intellectuelle.

Lors de ses échanges avec les ministres et d’autres hauts fonctionnaires, le Directeur général s’est félicité de l’engagement du Japon en faveur du multilatéralisme et de son appui à l’égard de l’Organisation. Le Gouvernement du Japon et l’OMPI ont réaffirmé leur coopération pour la promotion de l’innovation en faveur de la croissance économique mondiale et de la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.

Le 19 février 2020, M. Gurry a rencontré le ministre de l’économie, du commerce et de l’industrie, Kajiyama Hiroshi, pour discuter des moyens de tirer parti de l’excellente coopération qui existe entre le Japon et l’OMPI et de promouvoir l’innovation en vue de la réalisation des objectifs de développement durable.

Gurry a également rencontré Hagiuda Koichi, ministre japonais de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et de la technologie. M. Hagiuda s’est dit satisfait des efforts déployés par l’OMPI pour établir des règles dans le domaine du droit d’auteur et des droits connexes, qui se traduisent par l’entrée en vigueur prochaine du Traité de Beijing. MM. Hagiuda et Gurry ont également échangé des vues sur la mise en œuvre du Traité de Marrakech, entré en vigueur au Japon le 1er janvier 2019.

Le Directeur général de l’OMPI, Francis Gurry, a rencontré le ministre de l’économie, du commerce et de l’industrie, Kajiyama Hiroshi. (Photo : Ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie). (Photos sur Flickr)
Le Directeur général de l’OMPI, Francis Gurry, s’est entretenu avec Hagiuda Koichi, ministre japonais de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et de la technologie (Photo : Ministère de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et de la technologie).

Gurry a également rencontré M. Matsunaga Akira, commissaire de l’Office des brevets du Japon (JPO) et a signé une lettre d’intention à l’appui de WIPO GREEN, le partenariat public-privé de l’OMPI axé sur la promotion de l’innovation et des échanges de technologies au niveau international afin d’accroître l’utilisation des technologies respectueuses de l’environnement. WIPO GREEN met en relation des innovateurs dans le domaine des technologies vertes, des personnes à la recherche de solutions innovantes, des organismes publics ou privés qui soutiennent les technologies respectueuses du climat et des experts en matière d’innovation verte et dans d’autres domaines pertinents. Seize entreprises japonaises ont récemment rejoint le réseau WIPO GREEN en tant que fournisseurs de technologies vertes.

Le Directeur général de l’OMPI, Francis Gurry, avec le commissaire de l’Office des brevets du Japon, Matsunaga Akira (Photo : Office des brevets du Japon).
Le Directeur général de l’OMPI, Francis Gurry, s’est entretenu avec le président de l’Association japonaise pour la propriété intellectuelle (JIPA), Sakuyama Masaki. (Photo : Association japonaise pour la propriété intellectuelle).

Gurry a discuté avec M. Matsunaga de la consultation publique sur l’intelligence artificielle et la propriété intellectuelle actuellement menée par l’OMPI, et de la politique de l’Office des brevets du Japon sur la protection des inventions assistées par l’intelligence artificielle. L’Office des brevets du Japon et d’autres offices de propriété intellectuelle de l’IP 5 ont échangé des vues sur les critères d’examen des demandes de brevet pour les inventions liées à l’intelligence artificielle.

Gurry a visité les locaux du groupe Panasonic Corporation, qui est l’un des principaux utilisateurs mondiaux du Traité de coopération en matière de brevets de l’OMPI, et un fournisseur important de technologies vertes telles que les batteries de véhicules électriques pour le stockage de l’électricité solaire.

Panasonic Corporation est devenu partenaire de WIPO GREEN en 2019.

Le Directeur général de l’OMPI a rencontré le président de Panasonic Corporation, M. Nagae Shusaku (Photo : Panasonic Corporation).

Au cours de sa visite de deux jours au Japon, M. Gurry a également rencontré d’autres hauts fonctionnaires et a prononcé un discours lors d’une conférence organisée par l’Association japonaise pour la propriété intellectuelle (JIPA), qui représente plus d’un millier d’entreprises japonaises utilisant activement le système mondial de propriété intellectuelle.

“Parmi les nombreuses questions stratégiques en matière de propriété intellectuelle qui nécessitent une consultation internationale de toute urgence, la politique en matière d’intelligence artificielle et son impact sur le système actuel classique de la propriété intellectuelle sont essentiels à une consultation ouverte, étant donné que l’intelligence artificielle est une technologie d’usage général extrêmement complexe et puissante.  L’expérience et les réflexions du Japon dans ce domaine devraient être précieuses pour formuler les bonnes questions au stade initial de la consultation internationale sur la politique en matière d’intelligence artificielle dans le contexte de la propriété intellectuelle”, a déclaré M. Gurry lors de conférence.