Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

Le Directeur général de l’OMPI s’exprime lors d’une réunion de la Fédération indienne des chambres de commerce et d’industrie

14 novembre 2018

À l’invitation de la Fédération indienne des chambres de commerce et d’industrie, le Directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry, a présenté un panorama de la situation actuelle en matière de propriété intellectuelle et les implications des tendances récentes pour l’avenir de celle-ci.

Plus de 200 représentants des plus grandes entreprises indiennes ont participé à cette réunion, qui avait pour thème “La propriété intellectuelle et la quatrième révolution industrielle — Défis et perspectives”. Au cours de cet échange interactif avec M. Gurry, ce dernier a répondu aux questions sur les effets de la quatrième révolution industrielle sur la propriété intellectuelle.

(Photo: OMPI/Shamoon)

Dans ses remarques liminaires, M. Gurry a déclaré qu’au cours des vingt dernières années, plusieurs tendances étaient apparues. Entre autres, la demande de droits de propriété intellectuelle a largement dépassé les performances de l’économie mondiale; la répartition géographique de ces droits a changé, une bonne part de la croissance venant d’Asie; et le domaine de la propriété intellectuelle a gagné en complexité tant sur le fond que sur le plan structurel.

Selon M. Gurry, ce dernier point amène la question de la place prépondérante de la technologie dans l’économie. Les dernières tendances marquent l’intensification de l’innovation et la prédominance de la technologie dans l’économie, a-t-il déclaré.

Au-delà de cela, a-t-il ajouté, les sciences, les technologies et les politiques d’innovation ont aujourd’hui acquis une importance primordiale dans la plupart des pays du monde et figurent au cœur des stratégies d’innovation.

En outre, dans ce nouveau contexte, le Directeur général a relevé l’intérêt croissant du public pour la propriété intellectuelle et le recours accru à celle-ci. Selon lui, cette évolution conduira à une plus grande utilisation de l’intelligence artificielle dans la gestion de la propriété intellectuelle.

M. Gurry a également mentionné la remise en question actuelle de l’utilité du système de propriété intellectuelle existant, alors que le volume de la demande de droits de propriété intellectuelle montre selon lui que le système n’est nullement désuet.

En conclusion, M. Gurry a également soulevé la question de la gouvernance et de la crise actuelle du multilatéralisme qui limite la capacité de la communauté internationale à trouver des solutions aux problèmes transfrontaliers. Il a toutefois noté que, tôt ou tard, la communauté internationale devrait se rendre à l’évidence : nous vivons dans un environnement international et nos modèles de gouvernance doivent en tenir compte et s’appuyer sur la coopération internationale.