World Intellectual Property Organization

L’actualité en bref

Juin 2012

Un jeu en ligne pour en finir avec la pauvreté

Les 3 et 4 avril, la Fondation Rockefeller et l’Institute for the Future (IFTF) ont uni leurs efforts à ceux d’internautes du monde entier en leur demandant de contribuer à la lutte contre la pauvreté dans le monde au moyen d’un jeu en ligne interactif. Baptisé Catalysts for Change (catalyseurs pour le changement), ce jeu vise à faire jaillir des idées capables de déboucher sur des innovations qui permettront à des millions d’individus d’échapper à la pauvreté.

Plus d’1,2 milliard de personnes dans le monde vivent encore dans des conditions d’extrême pauvreté. “Les secteurs public, privé et social luttent contre la pauvreté, la vulnérabilité et l’exclusion depuis des années”, déclare Judith Rodin, présidente de la Fondation Rockefeller. “Bien que leurs actions aient transformé le quotidien d’innombrables personnes et communautés, le niveau de pauvreté et de vulnérabilité qui perdure nécessite des modes de pensée nouveaux et novateurs. Faire appel à la technologie pour mobiliser une nouvelle série d’acteurs dans le monde entier offrira des perspectives uniques qui nous permettront de trouver de nouveaux moyens de résoudre les problèmes et de lutter contre les causes profondes de la pauvreté, ce qui améliorera sensiblement les conditions de vie des communautés pauvres ou vulnérables.”

Cette initiative met à l’épreuve une nouvelle façon de résoudre les problèmes dans le monde et de trouver des solutions. S’appuyant sur des principes de jeu d’avant garde et sur des techniques de collaboration, Catalysts for Change donne à chacun, la possibilité de faire part de son point de vue personnel, où qu’il se trouve dans le monde, ce qui ouvre la voie à une meilleure compréhension des causes profondes de la pauvreté.

“Les jeux sont très utiles pour repousser les limites de la pensée. Ils s’appuient sur la compétition pour favoriser la coopération et, à l’heure où ils se propagent sur Internet, ils constituent une formidable plate forme pour relier des idées venues du monde entier dans le but d’atteindre un objectif commun”, explique Jane McGonigal, directrice de la création chez SuperBetter Labs et conceptrice de la plate forme de jeu Catalysts for Change de l’IFTF.

Catalysts for Change est un jeu à base de cartes qui repose sur des messages de 140 signes. Chaque carte décrit une idée qui sert de point de départ à d’autres participants, ce qui déclenche une réaction en chaîne source d’innovations et de solutions. Les idées apparues pendant cette expérimentation seront publiées dans le cadre d’un jeu en ligne sur une carte interactive qui propose déjà plus de 600 exemples d’approches innovantes visant à lutter contre les problèmes auxquels se heurtent les communautés défavorisées du monde entier.

Inauguration de la première galerie du textile traditionnel aux Philippines


(Photo: National Museum Textile Gallery)
Legogong, métier à bras, Cotabato du sud/T”boli,
collection de la sénatrice Loren Legarda.

Fin mars, le musée national des Philippines a inauguré la première galerie du pays consacrée aux textiles indigènes, selon un communiqué du service d’information thaïlandais. La Hibla ng Lahing Filipino (galerie du textile traditionnel philippin) rassemble des étoffes (ainsi que des instruments de tissage), notamment l’Abel Iloko en provenance de Vigan, les couvertures Tinguian d’Abra, les vêtements Gaddang de la province d’Ifugao, des textiles en provenance de Polomok, du Cotabato du sud et de Maranao, ainsi que des vêtements de l’île du sud de Mindanao. Dans son discours inaugural, la sénatrice Loren Legarda, présidente du Comité sénatorial sur les communautés culturelles, a déclaré que cette galerie racontait l’histoire des diverses traditions culturelles qui relient entre eux les Philippins et révèlent l’identité nationale des Philippines.

Consignation des pratiques traditionnelles des communautés de l’Assam

L’État indien de l’Assam s’est récemment associé à l’Université de Stanford pour consigner toute la richesse de sa culture, de ses savoirs traditionnels, de ses coutumes et de ses pratiques autochtones. À l’occasion de l’inauguration de l’Institut de recherche et de documentation en études autochtones (IRDIS), le ministre en chef de l’État de l’Assam, M. Tarun Gogoi, a déclaré : “Cet institut a pour vocation de mener des recherches et de consigner les pratiques des communautés ethniques et autochtones de l’Assam”, selon un communiqué de Sarkaritel. Les travaux entrepris par l’IRDIS en collaboration avec l’Université de Stanford, a t il ajouté, donneront des moyens d’action aux communautés sur le plan social, économique et culturel. L’IRDIS et l’Université de Stanford devraient réaliser une série d’études sur le mode de vie des communautés tribales et autochtones. Les connaissances réunies dans le cadre de ces études seront conservées dans une base de données pour consultation ultérieure.

Des briques de lait intelligentes prochainement sur nos tables?

Il se peut que dans moins d’un an, il soit possible d’acheter du lait dans des emballages qui changeront de couleur s’ils sont restés trop longtemps en dehors du réfrigérateur. Tetra Pak, la plus grande société d’emballage au monde, travaille en effet sur une puce qui pourra être insérée sur les emballages et fournir des informations – par exemple sur le temps passé à l’extérieur du réfrigérateur – selon un communiqué publié dans le Financial Times. Ces emballages dits “intelligents” sont une illustration de l’essor de l’innovation dans un secteur d’une valeur de 400 milliards de dollars des États Unis d’Amérique. Tetra Pak est titulaire de brevets sur quelque 5100 emballages et investit 4% de son chiffre d’affaires dans la recherche développement; selon un communiqué de presse de la société, le groupe soutient 11 centres de recherche développement dans le monde. Soucieuses de réduire les coûts, de satisfaire les critères de durabilité et de progresser sur les marchés émergents, les sociétés d’emballage utilisent moins de matériaux. “Les ressources se raréfient et, face à l’augmentation des coûts, il est capital d’accroître la production avec moins de moyens”, déclare Dennis Jönsson, Directeur général de Tetra Pack.

Lancement d’une nouvelle bande annonce pour lutter contre le piratage en ligne

Dans l’objectif de susciter parmi les cinéphiles un sentiment de réprobation à l’égard du piratage, le studio Universal Pictures UK et l’Industry Trust for IP Awareness lancent un clip spécial utilisant des extraits de la prochaine superproduction du studio, Battleship. Ce clip fait partie de la campagne de l’Industry Trust for IP Awareness intitulée “Moments Worth Paying For” (des moments qui en valent le prix), selon un communiqué publié dans The Hollywood Reporter. La bande annonce se base sur des extraits du film avant de braquer la caméra sur le public pour saisir ses émotions face au film. D’une durée de 30 secondes, il sera projeté dans toutes les salles de cinéma du Royaume Uni pendant huit semaines, jusqu’à fin mai. Niels Swinkels, Directeur général d’Universal Pictures UK, a déclaré que le fait de se servir d’une superproduction comme Battleship, “permet de transmettre le message selon lequel ce type de film est fait pour être vu sur grand écran et que le soutien des cinéphiles est essentiel pour continuer à proposer des expériences uniques de ce genre”. Liz Bales, directrice générale de l’Industry Trust for IP Awareness, a quant à elle affirmé que “l’utilisation de nouvelles sorties cinématographiques pour sensibiliser le public à la question fondamentale de l’atteinte du droit d’auteur est une démarche qui a fait ses preuves à laquelle souscrivent aussi bien l’industrie cinématographique que l’industrie télévisuelle. Nous sommes convaincus qu’elle sera très bénéfique en ce qui concerne la commercialisation de ce nouveau film tout en permettant de poursuivre les énormes progrès qui ont été faits en termes de changement d’attitude et de comportement de la part du consommateur vis à vis du piratage”.
 

Explorez l'OMPI