World Intellectual Property Organization

Why Design Now?

Juin 2010

L’exposition “Why Design Now?” piquera certainement la curiosité des lecteurs du Magazine de l’OMPI, eux qui connaissent déjà bien les outils de propriété intellectuelle à la disposition de la communauté internationale du design – système de La Haye concernant l’enregistrement international des dessins et modèles industriels, système de Madrid concernant l’enregistrement des marques, traité de coopération en matière de brevets (PCT) pour la protection des inventions et Convention de Berne pour la protection du droit d’auteur. Plus de 130 projets sont présentés, dont certains dont nous avons déjà parlé dans nos pages, mais la plupart sont des nouveautés. L’auteur de cet article est Laurie A. Olivieri, Senior Press Manager, Cooper-Hewitt National Design Museum.


Prototype de l’ordinateur portable XO d’OLPC
(One Laptop per Child). (Photos: fuseproject
)

Why Design Now? Pour connaître la réponse à cette question, que l’on pourrait traduire par “À quoi sert le design à notre époque?”, il faut aller voir l’exposition qui se tient du 14 mai 2010 au 9 janvier 2011 au Cooper-Hewitt National Design Museum de New York. Elle a pour thème l’exploration du travail que font les créateurs en réponse à des problématiques humaines et environnementales dans un grand nombre de domaines – de l’architecture et de la conception de produits à la mode en passant par le graphisme, les nouveaux médias et le paysagisme.

“Why Design Now?” examine pourquoi il est essentiel de “penser design” lorsque l’on s’attaque à certains des défis les plus urgents de notre époque, ce qui attire les penseurs créatifs et les simplificateurs sur ces terrains d’avant-garde et pourquoi les chefs d’entreprise, décideurs, consommateurs et citoyens devraient tous prendre conscience de l’importance du design. L’exposition présente des nouveautés marquantes dans des secteurs variés : communication, communauté, énergie, santé, matériaux, mobilité, prospérité et simplicité.

Cooper-Hewitt National Design Museum
2 East 91st Street at Fifth Avenue
New York
Heures d’ouverture : lundi au vendredi : 10 heures à 17 heures; samedi : 10 heures à 18 heures; dimanche : 12 heures à 18 heures


Communication

Téléphones intelligents, dispositifs numériques de lecture et réseaux sociaux sont en train de changer la manière d’utiliser et de produire l’information. Des créateurs aident les gens à avoir un meilleur accès à l’information sur les grands problèmes du monde en facilitant la visualisation de données complexes et en communiquant des messages urgents sur la sécurité, l’égalité et l’environnement. Parmi les œuvres exposées :

  • l’ordinateur XO de One Laptop per Child, dessiné par Yves Béhar spécifiquement pour les pays en développement, peut être utilisé à plat, penché ou ouvert comme un livre;
  • Etsy, un marché en ligne pour artisans, artistes et concepteurs qui est aussi une marque internationale enregistrée (Madrid 912704) et fait l’objet d’une demande de brevet selon le PCT (WO 2008/089475);
  • le poste de radio Etón FR 500 avec balise de détresse, qui se recharge à l’aide d’une manivelle ou à l’énergie solaire pour pouvoir être utilisé là où il n’y a pas d’électricité.

Communauté

En réponse à un étalement urbain galopant dans le monde industrialisé et à l’augmentation de la densité urbaine dans les régions développées, des architectes – dont les œuvres sont protégées par le droit d’auteur – créent des “villages sur le toit”, des fermes urbaines et des projets immobiliers à usage mixte utilisant des matériaux locaux et favorisant un mode de vie communautaire harmonieux et peu consommateur d’énergie. Parmi les projets exposés :

  • H2Otel, le premier hôtel fonctionnant à l’hydrogène;
  • Des initiatives d’agriculture verticale, notamment l’Eco-Laboratory;
  • le centre d’interprétation du parc national Mapungubwe, construit par une main-d’œuvre et avec des matériaux locaux.

Énergie

Scientifiques, ingénieurs et concepteurs du monde entier sont à la recherche de nouveaux moyens de maîtriser l’énergie du soleil, des vents et des océans, et de créer des produits et des structures utilisant l’énergie d’une manière efficace et autosuffisante. Les projets exposés dans cette section sont notamment les suivants :

  • le concentrateur solaire Z-10, dont les miroirs et les dispositifs de poursuite permettent d’intensifier l’énergie solaire;
  • le bioWave, une énorme machine sous-marine qui reproduit la forme des algues et leurs ondulations afin d’exploiter l’énergie cinétique des turbulences marines;
  • l’ampoule Philips LED à diode luminescente destinée au remplacement des ampoules à incandescence ordinaires et pour laquelle la société Philips détient un enregistrement international de modèle industriel (DM/071941);
  • Masdar, la ville expérimentale du désert des Émirats arabes unis qui pourrait bien devenir la communauté sans émissions de carbone la plus important et la plus moderne du monde.


(Photos: BioPower Systems Pty Ltd., Centre for Vision in the Developing  World.)
 

La société australienne BioPower Systems a déposé trois demandes de brevet selon le PCT (WO 2007/ 019609, 2007/019608 et 2007/019607) pour la technologie qui sous-tend le système de production d’énergie bioWave.

Les lunettes adaptables faites par Adaptive Eyecare Ltd. et l’Oxford Centre for Vision in the Developing World : tubes de plastique, anneaux d’aluminium, huile de silicone, film polyester en couche mince et protecteurs en polycarbonate.

Le modèle industriel de l’Automotrice à Grande Vitesse (AGV) fait l’objet d’un enregistrement selon le système de La Haye (DM/059166) de la société Alstom, par ailleurs titulaire de 550 brevets PCT.

Santé

De la création de prothèses de membres contrôlées par la pensée à l’élaboration de nouvelles manières de répondre aux besoins de santé des populations rurales éloignées, les concepteurs contribuent à l’amélioration du bien-être physique, mental et social des individus. Voici quelques-uns des projets exposés dans cette section :

  • le système de purification d’eau Solvatten, ils utilisent les rayons du soleil pour rendre l’eau potable;
  • Adaptive Eyeglasses, des lunettes correctrices bon marché que l’utilisateur peut ajuster lui-même à sa vision en injectant un fluide dans l’épaisseur des verres;
  • l’appareil auditif Zōn, porté derrière l’oreille et presque invisible, fabriqué par la société Starkey Laboratories Inc., déposante de 21 demandes de brevet selon le PCT.

Matériaux

D’importants efforts sont faits depuis une dizaine d’années pour recenser et créer des matériaux durables pouvant être produits en consommant des quantités moins importantes d’énergie et de combustibles fossiles. Chimistes, ingénieurs et concepteurs en découvrent de toutes sortes, des matières plastiques biodégradables sans pétrole aux mousses isolantes que l’on produit dans l’obscurité, comme des champignons, avec un minimum d’énergie.

Les produits faits de matières recyclées post-industrielles ou post-consommation vont des dalles de béton prémoulé colorées et durables de la société IceStone dans lesquelles sont coulés des débris de verre 100% recyclé aux créations du styliste de mode Martin Margiela qui transforme des objets de récupération pour en faire des vêtements de haute couture. De nouveaux systèmes d’information, dont notamment le “label alimentaire pour produits” Ecolect, aident par ailleurs les consommateurs à trouver des produits recommandables d’un point de vue biologique, par exemple des matières faites de déchets recyclés, des substances non toxiques ou des produits agricoles rapidement renouvelables.

Mobilité

Pour que les gens puissent traverser une ville ou un continent en consommant un minimum de ressources, il faut élaborer des solutions innovantes et réexaminer les comportements de mobilité et leurs composantes. Sont notamment exposés dans cette section :

  • CharPoint de Coulomb Technologies, un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques installées sur des terrains publics ou privés, pour lequel deux demandes de brevet PCT ont été déposées (WO 2010/011545 et 2009/089249);
  • des solutions de transport urbain telles que vélos pliants et remorques de bicyclette à monter soi-même;
  • le nouveau train automoteur à haute vitesse français AGV.

Prospérité

Des concepteurs et des entrepreneurs tournés vers l’avenir construisent des moteurs grâce auxquels des communautés locales peuvent créer de la richesse en utilisant leurs propres ressources, et ainsi prendre part à l’économie mondiale. Parmi les projets exposés :

  • des objets qui répondent à des besoins de base, tels qu’une batteuse à millet perlé (Ghana) et un fourneau à faible émission de fumée qui sera utilisée en Inde;
  • des exemples d’objets “slow design” comme des vêtements réalisés à la main en édition limitée;
  • des œuvres issues de la collaboration de concepteurs internationaux et d’artisans locaux.


Le four d’argile amélioré fabriqué par des réseaux de
femmes au Soudan. (Photo: Practical Action Sudan)

Simplicité

La quête de simplicité des concepteurs, qui s’efforcent de rationaliser les procédés et de consommer moins de matériaux en nombre et en quantité, se répercute de plus en plus sur les valeurs économiques et éthiques de leurs créations. On pourra voir par exemple :

  • le système modulaire “10-Unit” de l’architecte Shigeru Ban, qui permet de fabriquer une table, une chaise et un banc avec des éléments identiques en forme de L;
  • les verres Gripp de Karin Eriksson, stables et que l’on tient bien en main;
  • le bureau d’étudiant à hauteur réglable AlphaBetter, qui permet de travailler assis ou debout.

Cette exposition est parrainée par General Electric (GE) et a été créée par Tsang Seymour Design. Elle est présentée sur des plates-formes modulaires épurées, faites de matériaux au fini naturel, recyclables et respectueux de l’environnement. Le musée Cooper-Hewitt est entièrement consacré aux arts décoratifs anciens et contemporains. Il a été fondé en 1897 et fait partie du réseau de la Smithsonian Institution depuis 1967. Ses expositions, programmes éducatifs et publications offrent un panorama remarquablement complet de l’influence du design sur la vie quotidienne. Le musée est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Qu’est ce qu’un dessin ou modèle industriel?

Un dessin ou modèle industriel renvoie à l’aspect ornemental ou esthétique d’un produit. Un modèle industriel consiste en éléments tridimensionnels, par exemple la forme ou la surface d’un produit, et un dessin industriel consiste en éléments bidimensionnels, par exemple motifs, lignes ou couleur d’un produit. Les dessins et modèles industriels s’appliquent aux produits les plus divers de l’industrie et de l’artisanat : instruments techniques et médicaux, montres, bijoux et autres articles de luxe, objets ménagers, appareils électriques, véhicules, structures architecturales, motifs textiles, articles de loisir, etc.

Selon la plupart des lois nationales, le dessin ou modèle industriel, pour pouvoir être protégé, ne doit pas être fonctionnel. Il est essentiellement esthétique par nature et ne concerne pas les caractéristiques techniques du produit auquel il s’applique (lesquelles peuvent être protégées par d’autres formes de droits de propriété intellectuelle).

Le système de La Haye concernant l’enregistrement international des dessins et modèles industriels fournit un mécanisme permettant l’enregistrement des dessins et modèles dans tous les pays et auprès de toutes les organisations intergouvernementales parties à l’Arrangement de La Haye. Il offre aux titulaires de dessins ou modèles industriels la possibilité de protéger leurs droits dans plusieurs pays en déposant auprès de l’OMPI une seule demande, rédigée en une seule langue et en payant une seule série de taxes en une seule monnaie (le franc suisse). Les demandes peuvent être déposées en anglais, français ou espagnol ainsi que, depuis le 1er avril, sous forme électronique.

Un enregistrement international peut produire les mêmes effets qu’une demande déposée directement auprès de chacun des membres désignés du système si aucun refus n’est émis par les juridictions concernées. Le système de La Haye simplifie la gestion des enregistrements de dessins et modèles industriels dans la mesure où il permet d’enregistrer des changements ultérieurs ou d’effectuer des renouvellements auprès de l’OMPI grâce à une seule mesure de procédure.

Explorez l'OMPI