World Intellectual Property Organization

Exposition : Créativité Hong Kong

Novembre 2007

“L’innovation se situe au cœur même de l’évolution d’une nation. Elle constitue pour cette dernière une source inépuisable d’inspiration sur la voie de la prospérité et du développement.” M. Li Baodong, ambassadeur et représentant permanent de la Chine auprès de l’Office des Nations Unies à Genève.

Honk Kong, “Perle de l’Orient”, porte d’entrée du commerce international, complète son riche héritage culturel chinois en attirant sur ses rivages la fine fleur de l’Orient et de l’Occident. La contribution de la propriété intellectuelle au développement social et économique de Hong Kong a été soulignée dans une exposition intitulée “Créativité Hong Kong – la propriété intellectuelle à Hong Kong (Chine)”, qui s’est tenue au siège social de l’OMPI à l’occasion des assemblées des États membres, consacrée à la présentation d’œuvres d’art, de dessins et modèles, d’articles de mode et de films ainsi qu’aux activités de défense des droits de propriété intellectuelle.

 


Une marque pour Hong Kong

En 2000, Hong Kong a donné pour mission à un groupe international de firmes de communication d’élaborer une stratégie visant à positionner la ville sur la scène mondiale. C’est ainsi que prit naissance le projet “Brand Hong Kong”, qui devait aboutir au choix, par une audience internationale, du logo au dragon représenté ci-dessus, dans lequel sont réunis les lettres H et K et les caractères chinois composant le nom de Hong Kong.

Art

Ah Chung a débuté dans la carrière artistique comme caricaturiste politique – l’un des premiers à Hong Kong. En 1984, il se mit à peindre une série de tableaux à l’encre et en couleurs qui devait le placer parmi les artistes les plus en vue de Hong Kong. Ses œuvres sont exposées au Museum of Arts de Hong Kong.

 

 



Broad-minded (1998), Chevaucher les nuages et monter le brouillard. Le fleuve Jaune se change en ruisseau. (à gauche)

Happy-go-lucky (2005), est facile d’être perspicace. La tolérance est difficile. (à droite)

 

Graphisme

Fondée en 1972, l’association des auteurs de dessins et modèles de Hong Kong (HKDA) s’emploie à développer l’intérêt du public pour les métiers de création graphique et à valoriser le statut de ceux qui les pratiquent. Elle organise à cet effet un grand nombre de manifestations telles que les remises de prix HKDA, des expositions, ainsi que des séminaires pour apprendre aux créateurs comment assurer la protection de leurs droits. 

 


 
In Love with Bamboo par Alan Chan, 2004. Sur cette affiche, un motif juxtaposé horizontalement forme une série de verticales qui donnent l’impression d’être des tiges de bambou. Le caractère chinois signifiant l’être humain est dessiné à partir de celui qui désigne le bambou. (à gauche)

 Flip: Chinese Contemporary Book Design par Freeman Lau, 2004. (à droite)

 

 

Calligraphie

La calligraphie chinoise est un art vieux de plus de 3000 ans qui jouit en Chine, au Japon et en Corée de la plus grande considération. Nombreux sont ses praticiens – il suffit de papier, d’encre et d’un pinceau – mais rares en sont les maîtres. Tsang Tsou Choi, un travailleur pauvre et peu éduqué, a commencé à l’âge de 35 ans à couvrir de graffitis calligraphiques les rues de Hong Kong. Lorsqu’il s’est éteint cette année, à 86 ans, ses inscriptions, d’abord considérées comme une véritable plaie, avaient été élevées au rang d’art. Le couturier William Tang a notamment créé une collection sur le thème de la calligraphie de Tsang Tsou Choi.

 


 




Ces graffitis calligraphiques de Tsang Tsou Choi témoignent des contributions de celui qui s’était lui-même proclamé “Empereur de Kowloon”.

 

 

 





Les modèles de William Tang, inspirés de la calligraphie de Tsang Tsou Choi.

 

 

 

Hung Chuen Wa, un maître calligraphe exposé en Chine, au Japon, en Corée et à travers l’Europe, a créé pour l’OMPI quatre œuvres sur les thèmes de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle.

 




“La propriété intellectuelle : tout commence par une idée” (à gauche)
“La propriété intellectuelle : un instrument de création de richesse” (au milieu)
“Encourager la créativité : protéger la propriété intellectuelle” (à droite)

 


 
Par Sylvie Castonguay, La rédaction, Magazine de l OMPI, Division des communications et de la sensibilisation du public.
Photos avec l’aimable autorisation du Département de la propriété intellectuelle de la RAS de Hong Kong.

Explorez l'OMPI