World Intellectual Property Organization

Encourager la créativité - Journée mondiale de la propriété intellectuelle, 26 avril 2007

Juin 2007


“Encourager la créativité” était le thème de la septième Journée mondiale de la propriété intellectuelle, célébrée le 26 avril 2007. Bien des gens ne voient pas spontanément, tant s’en faut, le rapport entre la propriété intellectuelle et la créativité. Comme l’a indiqué le directeur général de l’OMPI, M. Kamil Idris, dans son message à l’occasion de la Journée de la propriété intellectuelle, le mot de créativité évoque un monde d’artistes et de musiciens, de poètes et de personnes aptes à résoudre des problèmes, tandis que le terme de propriété intellectuelle fait penser à celui des avocats et des tribunaux. En fait, c’est le système de propriété intellectuelle qui fait vivre ces créateurs. Les États membres et des organisations de tous les coins du monde se sont joints à l’OMPI pour célébrer le rapport en question de différentes façons en cette septième Journée mondiale de la propriété intellectuelle. 

Au siège de l’OMPI, les participants venus d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’E urope ont engagé un débat très animé sur le thème “La propriété intellectuelle au service du développement”. Organisé par la Chambre de commerce internationale (ICC), ce débat a été animé par l’ambassadeur des Philippines, M. Enrique Manalo, et le vice-président brésilien de la Commission de la propriété intellectuelle de l’ICC, M. Peter Siemsen. Il devrait contribuer à alimenter celui de la prochaine réunion relative au plan d’action de l’OMPI pour le développement.

Sensibiliser les jeunes

*
El negocios, Portugal

La Bureau hellénique du droit d’auteur (Grèce) a mis en scène une pièce de théâtre sur le droit d’auteur écrite pour les enfants. À l’intention des autres membres du public, il avait organisé une exposition photographique, des concerts de musique grecque et de jazz, et des débats sur le droit d’auteur, les brevets et les marques. De son côté, l’Organisation grecque de la propriété industrielle a ciblé les jeunes en organisant dans ses locaux une journée portes ouvertes qui prévoyait notamment un programme éducatif et un concours de créativité pour les enfants.

Au Portugal, un groupe d’écoliers âgés de 15 et 16 ans ont joué des sketches humoristiques sur la protection de la propriété intellectuelle et la lutte contre la contrefaçon, sous le titre général “Défendre la propriété intellectuelle”.  Plus de 1000 étudiants ont participé à cette activité à l’Université de Lisbonne. Les sketches filmés formeront le noyau d’une campagne de sensibilisation qui sera menée dans les écoles secondaires du Portugal.

Le Bélarus a annoncé les résultats de deux concours pour les étudiants et les diplômés : le premier visait à trouver des étudiants ayant les aptitudes requises pour s’a gréger aux ressources humaines du bureau de la propriété intellectuelle; le second a repéré les inventeurs et créateurs hors du commun parmi les étudiants en sciences, en ingénierie et en dessin industriel. 

*
Les élèves d’écoles locales ont joué du jazz et exposé leurs œuvres de création à l’i ntention de membres du Congrès des États-Unis et de représentants des milieux d’a ffaires, du gouvernement et des organisations internationales, parmi lesquels le ministre du commerce des États-Unis, M. Carlos M. Gutierrez, et le membre du Congrès Diane Watson (ci-dessus), lors d’une manifestation parrainée par l’OMPI et le Creative and Innovative Economy Center de la Faculté de droit de l’Université George Washington. (Photo : Steve O’Toole)

L’Office de propriété intellectuelle de Singapour a lancé une campagne d’une durée d’u n an pour modifier l’attitude des jeunes à l’égard du téléchargement illégal de musique et de l’achat de cédéroms piratés. Une enquête réalisée auprès des jeunes un peu plus tôt dans l’a nnée a montré que si 80% d’entre eux savaient qu’ils avaient tort de télécharger illégalement de la musique depuis l’Internet, 42% continuaient de ne pas se soucier des conséquences de cette atteinte au droit d’auteur. Liew Woon Yin, le directeur général de l’Office, a expliqué que la campagne inclurait un message aux parents pour leur signaler que lorsque leurs enfants téléchargent des documents depuis l’Internet, ils risquent de contaminer involontairement les ordinateurs familiaux par des virus.

La RAS de Hong Kong (Chine) a lancé le Programme de visites dans les écoles 2007 en faisant appel à un jeune chanteur pop connu et en utilisant des thèmes tels que “Respecter l’o riginalité”, “Respecter la propriété intellectuelle” et “Non au téléchargement illégal”.  Les écoliers et des artistes professionnels se sont communiqué leurs expériences de l’u tilisation du système de la propriété intellectuelle. Le programme a prévu de se rendre dans 50 écoles secondaires d’ici à la fin de l’année.

Le Paraguay a lancé un programme de sensibilisation des jeunes, en utilisant la bande dessinée créée conjointement par l’OMPI et l’I NDECOPI. Les ateliers organisés dans les écoles aident les élèves à repérer les différents aspects de la propriété intellectuelle dans leur vie quotidienne. L’Office des brevets deLettonie a présenté dans les écoles du pays la version lettone de la publication de l’OMPI intitulée “Tirez les enseignements du passé, construisez l’a venir : inventions et brevets”.  

*
Italie

Au-delà des frontières

Un “Parlement de l’innovation” où siégeaient des personnes venues de Finlande et de Russie s’est penché sur le thème “L’innovation au-delà des frontières”. Il a tenu deux sessions plénières à Lappeenranta, dans l’est de la Finlande, qui a une frontière commune avec la Russie, et formulé des recommandations visant à accroître la compétitivité de la Finlande. L’Office italien des brevets et des marques (UIBM) a, en coopération avec l’Office européen d’harmonisation du marché intérieur (OHMI), organisé auPalazzo Ducale de Venise un séminaire international sur le thème “Marques, dessins et modèles communautaires : stratégies de protection et de défense”.

La Journée mondiale de la propriété intellectuelle a également réuni ceux qui remettent en cause le système. Différents blogs ont débattu de la validité du système des brevets. D’a utres ont abordé des questions liées au droit d’auteur et au domaine public, par exemple dans le cadre du débat organisé par le groupe CopyNight sur le thème “Encourager la créativité : le faisons-nous vraiment ?”

*
Les médias ont très largement rendu compte de la destruction publique de plus de 80 000 DVD, CD et cassettes vidéo par le Bureau roumain du droit d’a uteur.

Dans les journaux, à la radio et à la télévision

Dans les médias de Côte d’Ivoire, cette Journée a notamment fait l’objet d’un débat en direct et de courts spots vidéo dans le cadre de l’émission de télévision hebdomadaire Ça m’i ntéresse. Un éditorial de la presse sénégalaise a préconisé une réforme accélérée des structures de propriété intellectuelle au Sénégal, afin de tirer parti des talents créateurs et intellectuels de sa population et de la qualité de ses produits. Le Koweït a produit une émission de télévision et organisé une cérémonie de remise de prix à l’intention des inventeurs et des jeunes nouvellistes du pays. En Australie, une émission de télévision bénéficiant d’une large audience, The New Inventors, a organisé en collaboration avec l’Office australien de propriété intellectuelle un forum en direct dans le cadre de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle, qui a permis aux téléspectateurs de poser des questions liées à la propriété intellectuelle à des experts invités.

À la Jamaïque, dans le cadre de célébrations étalées sur une semaine, on a publié un supplément spécial d’un journal sur les activités de l’O ffice de propriété intellectuelle, qui présentait les différents outils du système de propriété intellectuelle. Des extraits de bandes dessinées produites par l’OMPI et l’INDECOPI y ont été insérés à l’intention des jeunes lecteurs. L’Espagne a intensifié sa campagne sur le thème Lutte contre le piratage, défends ta culture en diffusant ce message à la radio, à la télévision et dans la presse écrite et sur les banderoles placées dans le district commercial très fréquenté de Madrid et sur la façade du bâtiment du ministère. 

*
Distribution de bandes dessinées de l’OMPI dans un centre commercial de Bahreïn.

Au royaume de Bahreïn, une série d’articles traitant de différents aspects de la propriété industrielle a été complétée par un débat radiodiffusé sur le thème “Achetez-vous des produits originaux ou des produits de contrefaçon?” La Direction de la propriété intellectuelle a célébré la Journée de la propriété intellectuelle dans le centre commercial le plus fréquenté de Bahreïn pour sensibiliser la population en répondant à des questions et en distribuant des brochures et des souvenirs.

Le Pakistan a profité de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle pour annoncer l’i ntégration complète de toutes les administrations publiques liées à la propriété intellectuelle dans un office unique, appelé IPO Pakistan (Office de propriété intellectuelle du Pakistan), lequel s’occupera des brevets, des marques, des droits des obtenteurs et du droit d’auteur. Ces activités relevaient précédemment de trois ministères différents.

L’Unité de la propriété intellectuelle récemment créée par la police zambienne a, accompagnée par sa fanfare, défilé sur un kilomètre à travers le centre de Lusaka jusqu’à la Statue de la Liberté, portant une banderole où l’on pouvait lire son énoncé de mission modifié en matière d’“application de la loi”.

Les entités publiques et privées du Royaume-Uni ont été très nombreuses à organiser des activités pour célébrer la Journée mondiale. Et la couverture médiatique de ces activités a été impressionnante. L’Office britannique de propriété intellectuelle, récemment rebaptisé, a publié les résultats d’une enquête destinée à évaluer le niveau de sensibilisation à la propriété intellectuelle des entreprises de toutes dimensions et de toutes branches d’activité. Cette enquête a montré que les petites entreprises laissent encore échapper des possibilités de création de recettes liées à l’innovation parce qu’elles connaissent mal leurs droits en matière de propriété intellectuelle. Certains cabinets de conseil juridique, tel que Pinsent Masons, ont répondu à cette lacune en offrant, pendant la Journée mondiale, des conseils juridiques gratuits aux chefs d’entreprise sur le droit d’auteur, les marques, les brevets ou les dessins et modèles. 

La nécessité de faire mieux comprendre la propriété intellectuelle a été un leitmotiv de cette Journée mondiale. Celle-ci offre une occasion d’attirer l’attention une fois par an, mais des activités ciblées de sensibilisation à la propriété intellectuelle doivent se poursuivre toute l’année.
Renseignements complémentaires


*
Équateur

*
Grèce

*
Roumanie


















__________________________

Explorez l'OMPI