World Intellectual Property Organization

Premiers accords conclus dans le cadre du consortium WIPO Re:Search sur les maladies tropicales négligées

Genève, 23 août 2012
PR/2012/719

Un nouvel élan vient d’être donné aux travaux de recherche visant la mise au point de traitements contre les maladies tropicales négligées avec la signature d’accords entre AstraZeneca et l’entreprise sud-africaine iThemba Pharmaceuticals, l’Université de Californie (San Francisco, États-Unis d’Amérique) et l’Université de Dundee (Royaume-Uni) dans le cadre du consortium WIPO Re:Search.

Ces trois accords correspondent aux premiers partenariats établis au titre de l’initiative WIPO Re:Search – une collaboration sans précédent visant à promouvoir la découverte et la mise au point de traitements contre les maladies tropicales négligées qui implique l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), des entreprises pharmaceutiques et des établissements universitaires et instituts nationaux de recherche de premier plan, et BIO Ventures for Global Health. L’Organisation mondiale de la santéconseille l’OMPI sur les questions techniques dans ce contexte.

“De tels accords, qui visent le transfert de technologie entre partenaires, constituent d’importants indicateurs de la réussite du consortium WIPO Re:Search, que nous avons lancé il y a moins d’un an” a déclaré Francis Gurry, Directeur général de l’OMPI. “Nous sommes très heureux qu’AstraZeneca, l’un des membres d’origine de WIPO Re:Search – ait conclu ces premiers accords avec succès et nous nous réjouissons des développements qui suivront au cours des semaines et mois à venir.”

M. Manos Perros, chef de l’Infection Innovative Medicines Unit chez AstraZeneca, a déclaré : “notre industrie a ici l’occasion de faire une réelle différence dans le domaine de la santé mondiale grâce au consortium WIPO Re:Search, pour répondre aux besoins des personnes souffrant de maladies tropicales négligées, auxquelles on n’accorde pas suffisamment d’attention. Ces trois partenariats ne sont que le point de départ pour AstraZeneca et nous souhaitons montrer qu’en unissant nos efforts, en partageant des informations confidentielles et en collaborant à l’élaboration de solutions potentielles, nous pouvons accélérer le rythme de la recherche et de la mise au point de traitements contre ces maladies dévastatrices.”

Depuis le lancement de WIPO Re:Search en octobre 2011, le nombre de membres du consortium est passé de 30 à 50, répartis sur les cinq continents. Dans le cadre de WIPO Re:Search, des organisations acceptent de mettre leurs actifs de propriété intellectuelle (composés pharmaceutiques, technologie pour la découverte de médicaments, données réglementaires et savoir‑faire) à la disposition de chercheurs qualifiés partout dans le monde et ce sans redevance, à condition que la recherche porte sur les maladies tropicales négligées, le paludisme et la tuberculose. Tout produit résultant de cette recherche sera également vendu sans redevance dans les pays les moins avancés (PMA).

Les maladies tropicales négligées sont endémiques dans 149 pays et touchent plus d’un milliard de personnes dans le monde. Grâce à sa base de données publique permettant d’effectuer des recherches sur les actifs de propriété intellectuelle, les informations et les ressources disponibles, WIPO Re:Search facilite l’établissement de nouveaux partenariats. BIO Ventures for Global Health, en tant qu’administrateur du centre de partenariat, met en évidence les possibilités de partenariat entre les membres et facilite la collaboration pour stimuler l’élaboration de nouveaux traitements contre les maladies tropicales négligées, le paludisme et la tuberculose.

Ces travaux ont amené AstraZeneca à collaborer avec des instituts de recherche pour étudier de nouveaux traitements contre la maladie de Chagas, la maladie du sommeil, la schistosomiase (fièvre de l’escargot) et la tuberculose. Ainsi, AstraZeneca a notamment collaboré avec :

  • l’Université de Californie, San Francisco (UCSF) : initialement mis au point pour lutter contre l’ostéoarthrite, les inhibiteurs de la cathepsine mature d’AstraZeneca seront testés par des chercheurs de l’université pour des travaux de dépistage biochimique et phénotypique concernant deux maladies parasitaires : la schistosomiase et les maladies provoquées par les kinétoplastides. La schistosomiase peut endommager les organes internes, entraver la croissance et le développement cognitif chez l’enfant, et la forme urinaire de la maladie peut augmenter le risque de cancer de la vessie chez l’adulte. Les maladies provoquées par les kinétoplastides comprennent la maladie du sommeil et la maladie de Chagas.
  • l’Université de Dundee : les chercheurs testeront une sélection d’inhibiteurs de glycogène synthase kinase – 3, initialement mis au point pour traiter la maladie d’Alzheimer, pour traiter les parasites responsables de la maladie de Chagas, la leishmaniose et lamaladie du sommeil.
  • iThemba Pharmaceuticals : AstraZeneca offrira un appui informatique et dans le domaine de la chimie médicinale à iThemba, pour la mise au point d’inhibiteurs de l’isocitratelyase d’iThemba, des composés destinés à un nouveau traitement contre la tuberculose.

“Nous sommes ravis des premiers résultats de la participation d’AstraZeneca à WIPO Re:Search,” a déclaré Don Joseph, PDG de BIO Ventures for Global Health. “Ces collaborations constituent une avancée importante pour le centre de partenariat de WIPO Re:Search, ainsi que la première étape vers une mise au point plus rapide de traitements contre la tuberculose, la schistosomiase, la leishmaniose, la maladie du sommeil et la maladie de Chagas.”

À propos de l’OMPI

L’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) est la principale instance mondiale chargée de promouvoir la propriété intellectuelle en tant que moteur de l’innovation et de la créativité en vue d’atteindre des changements positifs.

En tant qu’institution spécialisée de l’Organisation des Nations Unies, l’OMPI aide ses 185 États membres à mettre au point un cadre juridique international équilibré dans le domaine de la propriété intellectuelle pour répondre à l’évolution des besoins de la société. Elle fournit des services commerciaux visant l’obtention de droits de propriété intellectuelle dans plusieurs pays ainsi que le règlement des différends. Elle prévoit des programmes de renforcement des capacités pour aider les pays en développement à titrer profit de l’utilisation de la propriété intellectuelle. Elle offre également un accès gratuit à des bases de données uniques contenant des informations dans le domaine de la propriété intellectuelle.

À propos de WIPO Re:Search

WIPO Re:Search est une initiative menée par l’OMPI en partenariat avec BIO Ventures for Global Health (BVGH). Ce consortium comprend des groupes pharmaceutiques et des instituts de recherche de premier plan ainsi que des organisations gouvernementales et non gouvernementales. Grâce à WIPO Re:Search, des organisations des secteurs public et privémettent de précieux actifs de propriété intellectuelle et d’autres ressources à la disposition de chercheurs qualifiés dans le domaine des maladies tropicales négligéespartout dans le monde, et ce sans redevance. Les membres de WIPO Re:Search s’attachent à concevoir de nouveaux produits pour prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies tropicales négligées, le paludisme et la tuberculose.

À propos de BIO Ventures for Global Health

BIO Ventures for Global est une organisation à but non lucratif qui a pour mission de sauver des vies en accélérant la mise au point de nouveaux médicaments, vaccins et diagnostics à partir des actifs d’entreprises biopharmaceutiques pour répondre aux besoins médicaux insatisfaits des pays en développement. L’organisation, qui se situe au croisement de la biotechnologie et de la santé mondiale, s’efforce de concilier les objectifs du secteur mondial la santé et les besoins concrets des entreprises biopharmaceutiques. Pour de plus amples informations, voir le site www.bvgh.org.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Section des relations avec les médias (OMPI) :
  • Tél: (+41 22) - 338 81 61 / 338 72 24
  • Tlcp: (+41 22) - 338 81 40
  • Mél

Explorez l'OMPI