World Intellectual Property Organization

Le directeur général de l’OMPI mène des entretiens de haut niveau au Bangladesh et intervient lors du forum sur les PMA

Genève, 21 juillet 2010
PR/2010/651

Le directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry, a achevé le 20 juillet 2010 une visite officielle de trois jours à Dacca au cours de laquelle il a eu une série d’entretiens de haut niveau, notamment avec le premier ministre, le cheikh Hasina. Les débats ont porté sur les moyens de renforcer la coopération entre l’OMPI et le Bangladesh et sur différentes questions présentant un intérêt pour l’ensemble des pays les moins avancés. En outre, M. Gurry a présenté au premier ministre les résultats d’une étude sur les expressions culturelles traditionnelles du Bangladesh mandatée par l’OMPI.

Le premier ministre et M. Gurry ont ouvert le Forum de haut niveau sur la propriété intellectuelle pour les décideurs des pays les moins avancés (PMA) de la région Asie-Pacifique, qui a rassemblé des participants de 12 PMA de la région : Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, îles Salomon, Kiribati, Laos, Maldives, Myanmar, Népal, Samoa, Tuvalu et Yémen.

“Je tiens avant tout à réaffirmer mon engagement personnel en faveur des pays les moins avancés, que je partage avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle tout entière”, a déclaré M. Gurry. “Nous sommes convaincus que vos pays ont un énorme potentiel pour contribuer au système de la propriété intellectuelle et en tirer parti. C’est pourquoi nous nous employons à mettre au point des outils et à fournir un appui politique et technique afin d’aider cette région à atteindre ses pleines capacités.”

Le forum a donné aux décideurs – ministres, parlementaires et directeurs d’office de propriété intellectuelle – une occasion d’examiner des expériences nationales en matière de propriété intellectuelle et d’échanger leurs points de vue. Une attention particulière a été accordée aux expériences du Bangladesh, de la Malaisie, de l’Afrique du Sud et de l’Éthiopie, qui utilisent les outils du système de propriété intellectuelle pour promouvoir des objectifs de développement à l’échelle nationale. Le forum a aussi étudié des questions relatives à la formulation des politiques, aux stratégies nationales d’innovation, au renforcement des capacités technologiques, à la création de marques pour les produits d’exportation, aux savoirs traditionnels et à la gestion collective. Ces éléments sont cruciaux pour permettre aux PMA d’atteindre leurs objectifs nationaux de développement et de favoriser la création de richesses.

Par ailleurs, l’étude sur les expressions culturelles traditionnelles du Bangladesh a été présentée aux participants du forum. Elle trace les grandes lignes d’une approche stratégique de la protection et de la promotion des expressions culturelles au Bangladesh, et présente un intérêt certain pour les autres PMA dans la mesure où sa méthodologie complète peut être adaptée aux conditions économiques particulières de chaque pays. L’étude se penche également sur les types d’expressions culturelles propres à la région de l’Asie du Sud et propose une loi-type pour la protection et l’utilisation des expressions culturelles à des fins de création d’emplois.

Durant ses entretiens avec le premier ministre, M. Gurry a promis que l’OMPI apporterait son concours à l’élaboration d’une stratégie de propriété intellectuelle et à la création d’un office national de propriété intellectuelle intégré, qui couvrirait à la fois la propriété industrielle et le droit d'auteur.

Lors de discussions bilatérales, le directeur général a mis en valeur le rôle que joue un système national de propriété intellectuelle équilibré dans la stimulation du développement et de la croissance et la prise en considération des principaux enjeux relevant de la politique des pouvoirs publics tels que l’environnement, la santé publique et la sécurité alimentaire. Il a souligné l’importance de la propriété intellectuelle en tant que moteur de l’innovation, de la créativité et du transfert de technologie et a insisté sur la nécessité de faire en sorte que le système de la propriété intellectuelle ait des retombées positives sur les plans social et économique.

Le directeur général s’est notamment entretenu avec le Ministre des affaires étrangères, M. Dipu Moni, le Ministre de l’industrie, M. Dilip Barua, le Ministre de l’information et des affaires culturelles, M. Abul Kalam Azad, et le Ministre de la santé et de la protection de la famille, M. A. F. M. Ruhal Haque, ainsi qu’avec plusieurs hauts fonctionnaires. Ils ont abordé les activités conjointes menées pour aider le Bangladesh à renforcer ses capacités, par exemple l’appui apporté par l’OMPI à l’établissement d’un organisme de gestion collective des droits d’auteur et des droits connexes.

M. Gurry a participé à une table ronde intitulée “Propriété intellectuelle et développement : pertinence pour le Bangladesh”, organisée par la Bangladesh Economic Association (BEA) et portant sur l’utilisation de la propriété intellectuelle à des fins de croissance économique et de développement, l’accent étant mis sur les pays les moins avancés. En outre, il a rencontré le vice-recteur de l’Université de Dacca, M. Siddique, et a participé à une séance de débat interactive sur la formation à la propriété intellectuelle avec des enseignants et des étudiants.

L’importance de progresser dans les négociations internationales sur la protection des savoirs traditionnels, des ressources génétiques et du folklore n’a cessé d’être évoquée. M. Gurry a fait observer que le renouvellement du mandat du Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore (IGC) mis en place par l’OMPI constituait une véritable occasion d’obtenir des résultats concrets dans ce domaine. Les autorités ont souligné l’intérêt de cette question pour le Bangladesh et, plus généralement, pour les pays les moins avancés.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Section des relations avec les médias (OMPI) :
  • Tél: (+41 22) - 338 81 61 / 338 72 24
  • Tlcp: (+41 22) - 338 81 40
  • Mél

Explorez l'OMPI