Le jeune inventeur qui a créé sa propre prothèse de bras en LEGO®

David Aguilar Amphoux est atteint du syndrome de Poland, une malformation génétique rare qui a affecté le développement de son bras droit et de son pectoral. Ingénieux, l’Andorran de 22 ans a conçu la toute première prothèse de bras en LEGO® entièrement fonctionnelle. Une prouesse technique qui a été officiellement distinguée par le Livre Guinness des records. David s’est donné pour mission de généraliser l’accès à des prothèses abordables et de sensibiliser sur la différence de capacité (terme qu’il préfère à “handicap”) en travaillant pour aider d’autres jeunes à croire qu’“il est possible de réaliser ses rêves si l’on s’en donne les moyens.”

David Aguilar propose cinq modèles de prothèses
en LEGO®, sous sa marque HandSolo.
(Photo : avec l’aimable autorisation de Handsolo)

Le parcours d’innovation de David a commencé lorsqu’il découvre les LEGO®, pour lesquels il se passionne très vite, à l’âge de cinq ans. À neuf ans, déterminé à ne pas être défini ou limité par son handicap, il réfléchit à la manière dont il pourrait construire, avec ses jouets favoris, une prothèse de bras. Neuf ans plus tard, à 18 ans, il réussit à construire sa propre prothèse de bras en LEGO®. Cette dernière est articulée au niveau du coude et est équipée d’une pince pour attraper des objets. Depuis lors, il n’a cessé d’améliorer ses créations et propose à l’heure actuelle une collection de cinq modèles différents, tous fabriqués en LEGO. La MK5, la cinquième génération de ce bras en LEGO, s’articule entièrement et dispose de barres faisant office de doigts que l’on peut activer grâce à un système de poulies motorisées. David a également réalisé une vidéo expliquant comment construire la prothèse, qui est disponible gratuitement sur YouTube.

David a remporté de nombreux prix et distinctions pour ses initiatives inspirantes et leur impact social. En 2017, il entre notamment dans le Livre Guinness des records pour son travail. Deux ans plus tard, la NASA l’invite à participer à l’édition 2019 de son colloque sur l’innovation intitulé Cross Industry Innovation SummitPDF. La branche éducative LEGO Education l’invite également à travailler sur des pièces pour sa série Spike™ Prime, une nouvelle solution destinée à l’enseignement primaire qui stimule l’intérêt des élèves pour les STIAM par des activités ludiques.

Sa passion pour l’innovation ainsi que sa volonté de se perfectionner en bio-ingénierie pour offrir aux personnes en situation de handicap de meilleures prothèses ont amené David à étudier la bio-ingénierie à l’Université Internationale de Catalogne, à Barcelone.

“Le succès de ma première prothèse m’a permis de prendre conscience que j’ai le pouvoir d’aider les gens, c’est pour cela que je me consacre à une série de projets ayant un impact social, éducatif et culturel important en parallèle de mes études en bio-ingénierie”, explique David.

Les projets d’impact social de David incluent le développement de sa marque solidaire HandSolo.  Via le site HandSolo.com, David commercialise une gamme de produits et reverse une partie des bénéfices à des associations travaillant avec des personnes en situation de handicap et à divers projets de solidarité.


Vidéo : David Aguilar explique comment construire et programmer la dernière version de sa prothèse de bras, la MK-V LEGO®.

David a demandé l’autorisation de Disney avant de lancer sa marque solidaire HandSolo, et ce, afin d’éviter tout problème juridique.  En effet, “la similitude phonétique avec le personnage de la saga [Star Wars] exigeait une autorisation que Disney m’a accordée”, explique-t-il.

David et sa famille sont de fervents défenseurs de l’inclusion et de la diversité.  Le père de David, Ferran, a écrit une bande dessinée éducative dans laquelle David est dépeint comme un superhéros qui lutte contre le harcèlement, dont il a lui-même été victime en raison de son handicap.

L’inspiration lui est venue en observant la réaction des enfants face au handicap de son fils.  Lorsque les enfants le voient avec son étonnante prothèse, le regard qu’ils portent sur son handicap change très rapidement;  les préjugés et la stigmatisation disparaissent et leur perception devient plus positive.  L’objectif de la bande dessinée est d’éduquer les jeunes sur le handicap, de changer la manière dont sont perçues les personnes qui ont des capacités différentes et de promouvoir un plus grand respect et une plus grande inclusion et tolérance.

“J’espère qu’en découvrant la manière dont j’ai réussi à surmonter mon handicap, les enfants et les adultes apprendront à croire en leurs rêves, à se battre pour les réaliser et à ne pas s’effondrer face à l’adversité”, déclare David.


Comme le dit Spiderman, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités et j’ai compris avec mon parcours quel était le mien : inspirer, motiver et sensibiliser.

David raconte son touchant parcours d’innovation dans son autobiographie, Piece by Piece, publiée par Penguin Random House et dans le documentaire “Mr. Hand Solo”, nominé à l’édition 2022 des Goya.