Le système international des marques célèbre son 1,25 millionième enregistrement - Micromax, grande entreprise indienne spécialisée dans l’électronique, dépose cette demande historique

Une grande entreprise indienne de produits électroniques de consommation a déposé la 1,25 millionième demande d’enregistrement international d’une marque selon le système de Madrid pour l’enregistrement international des marques de l’OMPI.

La ministre indienne du commerce et de l’industrie, Nirmala Sitharaman, a remis un certificat à Micromax Informatics Limited pour cet enregistrement historique, lors d’une cérémonie organisée à New Delhi le 20 juillet 2015.  Amitabh Kant, responsable du Département de la politique et de la promotion industrielles (DIPP), et Naresh Prasad, sous-directeur général et chef de Cabinet de l’OMPI, ont aussi assisté à la cérémonie.

De gauche à droite: M. A. Didar Singh, secrétaire général de la FICCI - M. Amitabh Kant, secrétaire du département de la politique et de la promotion industrielles, Ministère du commerce et de l’industrie - M. Sidharth Birla, président sortant de la FICCI, président de Xpro India Ltd. – Mme Nirmala Sithraman, ministre d’État du commerce et de l’industrie (independent charge) - M. Vineet Taneja, PDG de Micromax Informatics Ltd. - M. Naresh Prasad, sous-directeur général et chef de Cabinet de l’OMPI - M. Rajiv Aggarwal, secrétaire adjoint du département de la politique et de la promotion industrielles (photo : © FICCI/K.Suhag).

Mme Sitharaman s’est déclarée très fière qu’une entreprise indienne soit titulaire de l’enregistrement de cette marque composée du nom de la société.  “Micromax n’est pas seulement l’une des principales entreprises indiennes de produits électroniques de consommation, elle est également l’une des plus grandes entreprises de téléphonie mobile dans le monde”, a-t-elle ajouté.  “L’enregistrement selon le système international des marques est le signe que l’entreprise souhaite développer ses marchés d’exportation.  Nous espérons que d’autres entreprises indiennes et d’autres titulaires d’enregistrements de marques exploiteront l’ensemble des possibilités offertes par le système de Madrid”.

M. Kant (DDIP), responsable du projet “Make in India” et auteur de “Branding India – An Incredible Story”, a souligné l’importance de la création de marques dans la stratégie commerciale d’une entreprise. “Les sociétés indiennes investissent de plus en plus dans la création de marques et le système des marques facilite les actions dans ce domaine”. M. Kant s’est félicité de l’utilisation croissante du système de Madrid par les entreprises indiennes et de l’enregistrement historique détenu par Micromax.

“Au niveau mondial, l’investissement dans la création de marques augmente et nous sommes heureux que des sociétés du monde entier choisissent le système international pour protéger leurs marques sur les marchés d’exportation”, a indiqué M. Prasad.  Il a précisé que, si l’Inde n’a adhéré au système de Madrid que récemment, les utilisateurs indiens l’utilisent déjà de plus en plus pour faire enregistrer leurs marques dans plusieurs pays.  “L’innovation abordable est une spécialité de la marque Micromax.  L’utilisation du système de Madrid, moyen efficace et rentable d’obtenir des enregistrements de marques sur les marchés d’exportation, vient renforcer cette stratégie commerciale avisée”.

Dans cette courte vidéo, le directeur du marketing de Micromax,
fabricant indien d’appareils électroniques grand public, explique
comment le système de Madrid aide l’entreprise à réaliser ses
ambitieux projets de développement à l’international.

Le directeur général de Micromax Informatics Limited, Vineet Taneja, a déclaré que la protection des marques jouait un rôle central dans la stratégie commerciale de l’entreprise, précisant que “l’enregistrement international d’une marque est la première étape d’une stratégie de création de marques sur les marchés à l’échelle mondiale”.  Il a ajouté que le système de Madrid avait offert des possibilités uniques de développement commercial rentable au-delà des frontières de l’Inde.  “Le système de Madrid est la voie qui a été choisie par Micromax en raison de la facilité qu’elle présente concernant l’enregistrement et la gestion continue de la marque”.  M. Taneja a précisé ceci : “L’innovation n’est pas nécessairement synonyme de prix élevés et le système de Madrid est un excellent outil qui nous permet de limiter les coûts”.

Le président sortant de la Fédération des chambres indiennes de commerce et d’industrie (FICCI), Sidharth Birla, a reconnu l’importance du rôle du système de Madrid dans la promotion et le renforcement du commerce indien.  “Le système d’enregistrement international des marques rassemble bon nombre des principaux partenaires commerciaux de l’Inde et représente un moyen pratique d’assurer la protection avant l’exportation ou le lancement de campagnes de commercialisation dans ces pays.  La stratégie commerciale de Micromax est un très bon modèle que d’autres entreprises indiennes pourraient imiter”.

La cérémonie, organisée à la FICCI, a été suivie d’un séminaire sur le système de Madrid co-organisé par le DIPP et l’OMPI qui a rassemblé quelque 120 représentants d’entreprises indiennes et leur a permis d’échanger leurs points de vue sur les avantages de l’utilisation du système de Madrid, solution flexible permettant aux titulaires d’enregistrements de marques d’obtenir et de maintenir la protection de leurs marques sur plusieurs marchés d’exportation.  En juillet 2015, le système de Madrid permettait de demander l’enregistrement de marques dans 111 pays simultanément.

Compte tenu de l’économie en plein essor de l’Inde et du nombre croissant de marques indiennes reconnues au niveau mondial, le pays a le potentiel nécessaire pour être l’un des principaux utilisateurs du système de Madrid, aux côtés de grands partenaires commerciaux tels que la Chine, l’Union européenne, le Japon, la République de Corée et les États-Unis d’Amérique.  L’augmentation du nombre de demandes d’enregistrement international d’une marque est un signe prometteur qui reflète l’orientation croissante des entreprises indiennes vers l’exportation et témoigne de la volonté de protéger efficacement les marques sur les principaux marchés étrangers.

Les utilisateurs indiens actuels du système de Madrid demandent la protection de leurs marques sur les principaux marchés d’exportation.  À leur tour, les petites et grandes entreprises de ces grands pays commerciaux utilisent le système de Madrid pour désigner l’Inde dans leurs enregistrements internationaux.  Depuis qu’elle a adhéré au système d’enregistrement international des marques, le pays a fait l’objet de plus de 15 000 désignations.