Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

L’OMPI s’associe à des acteurs et à des musiciens pour promouvoir les droits des artistes interprètes ou exécutants

Genève, 24 septembre 2009
PR/2009/608

Le 23 septembre 2009, l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) a signé un accord avec la Fédération internationale des musiciens (FIM) et la Fédération internationale des acteurs (FIA) en vue d’appuyer les efforts déployés pour améliorer la reconnaissance des contributions importantes apportées par les acteurs et les musiciens dans le monde. 

L’accord, signé par le directeur général de l’OMPI (Francis Gurry), le président de la FIA (Agnete G. Haaland) et le président de la FIM (John Smith), vise notamment à contribuer à l’amélioration du statut des artistes interprètes ou exécutants dans les pays en développement.
 
Cet accord souligne les liens existant entre la propriété intellectuelle, le monde du travail et les préoccupations particulières des travailleurs culturels, sous l’angle du développement et de la diversité culturelle. Il prévoit l’organisation d’activités communes visant à renforcer les réseaux des artistes interprètes ou exécutants et à améliorer leur statut économique et juridique et des actions de sensibilisation à la nécessité de soutenir les artistes interprètes ou exécutants. Les acteurs et les musiciens jouent un rôle essentiel dans le développement du potentiel créatif de tous les pays, notamment des pays en développement. On s’attend aussi à ce que cet accord encourage l’appui à la protection des artistes interprètes ou exécutants au niveau international. 
 
Les négociations relatives à un traité sur la protection des interprétations ou exécutions audiovisuelles se sont trouvées dans une impasse en décembre 2000, du fait de l’absence d’accord sur la question de la cession des droits par l’artiste interprète ou exécutant au bénéfice du producteur.  Depuis, l’OMPI a mené de longues consultations au niveau international en vue d’élaborer des documents d’information sur les divergences marquantes, d’améliorer la diffusion de l’information et de faire mieux comprendre la situation des artistes interprètes ou exécutants. Des consultations menées récemment entre les États membres à Genève ont permis d’organiser un débat ouvert sur cette question qui reste à l’ordre du jour de l’Assemblée générale de l’OMPI. 
 
La FIA et la FIM rassemblent respectivement des syndicats de musiciens et d’acteurs de toutes les régions du monde. À elles deux, elles représentent plusieurs centaines de milliers d’artistes interprètes ou exécutants professionnels qui travaillent dans le domaine du son et de l’audiovisuel. 
Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél