L’OMPI lance un programme pour l’Afrique et les PMA financé par le Japon

Geneva, 4 juin 2009
UPD/2009/311

Une réunion de hauts dirigeants et d’administrateurs de la propriété intellectuelle en provenance de 36 pays africains, qui s’est tenue à Pretoria (Afrique du Sud) les 26 et 27 mai 2009 afin d’examiner l’importance de la propriété intellectuelle en tant que catalyseur du développement économique et commercial, a marqué le lancement d’un programme financé par le Japon en vue de promouvoir l’utilisation de la propriété intellectuelle en Afrique et dans les pays les moins avancés (PMA).  

Cette manifestation, organisée par l’OMPI en coopération avec les gouvernements sud‑africain et japonais, s’inscrit dans le programme de fonds fiduciaires japonais en faveur de l’Afrique et des PMA administrés par l’Organisation. Cette réunion de deux jours a été l’occasion pour les participants d’étudier l’éventail des options de politique générale disponibles pour créer un cadre propice à l’utilisation et à la gestion efficaces des actifs de propriété intellectuelle. 
 
Des experts en propriété intellectuelle du Japon, de la Malaisie, du Kenya, de l’Éthiopie, de l’Afrique du Sud, de l’Organisation régionale africaine de la propriété intellectuelle (ARIPO), de l’OMPI et de la Banque mondiale ont passé en revue différents thèmes, dont l’information en matière de brevets en tant qu’instrument pour l’innovation;  le transfert de technologie;  l’utilisation de la propriété intellectuelle au service de la compétitivité des entreprises;  la commercialisation des actifs de propriété intellectuelle;  les services à valeur ajoutée des offices de propriété intellectuelle; le financement de la recherche scientifique et de l’innovation;  et le développement de la propriété intellectuelle dans une perspective régionale.
 
Les participants ont également examiné des propositions concrètes d’activités futures destinées à être mises en œuvre dans le cadre du programme de fonds fiduciaires et ont exprimé leurs remerciements au Japon pour sa générosité à cet égard.  
 
L’ambassadeur du Japon en République sud‑africaine, M. Toshiro Ozawa, le président‑directeur général du CIPRO (Companies and Intellectual Property Registration Office), M. Keith W. Sendwe, représentant le gouvernement sud‑africain, et un haut représentant de l’OMPI ont présidé à l’inauguration de la manifestation.
 
Depuis 1987, le Japon a soutenu plusieurs projets administrés par l’OMPI au moyen de fonds extrabudgétaires, ce qui lui permet de partager son expérience en matière d’utilisation de la propriété intellectuelle aux fins de la création de richesses, de l’amélioration de la compétitivité et du développement économique.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél