Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

Le directeur général élu s’exprime sur l’importance du Plan d’action de l’OMPI pour le développement

Genève, 8 juillet 2008
PR/2008/558

M. Francis Gurry, qui a été désigné par le Comité de coordination de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) pour devenir le prochain directeur général de l’Organisation, a souligné, le 7 juillet 2008, lors de la cérémonie d’ouverture de la session du Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) de l’OMPI, son engagement en faveur d’une mise en œuvre efficace du Plan d’action de l’OMPI pour le développement, promettant de superviser personnellement cet important chantier dans l’avenir.

Prenant la parole à l’invitation de l’Ambassadeur Trevor Clarke, président du CDIP, M. Gurry a déclaré : “Je tiens à vous assurer de nouveau de l’importance que j’accorde au Plan d’action pour le développement. Son adoption par consensus constitue une réalisation majeure ”. M. Gurry a ajouté que ce plan était “une occasion idéale d’examiner le rôle de la propriété intellectuelle au service du développement et sa contribution à la réduction du déficit de connaissances et du fossé numérique”. Il a indiqué : “Je suis fermement convaincu qu’une mise en œuvre réussie du Plan d’action pour le développement est essentielle au succès futur de cette Organisation”. M. Gurry a aussi souligné le défi important que représente l’établissement d’un programme de travail “garantissant une mise en œuvre appropriée du Plan d’action pour le développement”.
 
“Le Plan d’action pour le développement n’est pas simplement une question de renforcement des capacités”, a déclaré M. Gurry au CDIP, comité créé par l’Assemblée générale de l’OMPI en octobre 2007 qui tient actuellement sa deuxième session (7‑11 juillet 2008). “La dimension du développement doit être prise en considération horizontalement dans toute l’Organisation”, a‑t‑il ajouté. M. Gurry a indiqué qu’il envisageait de superviser personnellement les travaux relatifs au Plan d’action pour le développement, “non seulement pour mettre en lumière son importance mais aussi parce qu’il convient d’assurer la coordination de l’ensemble des activités de l’Organisation en ce qui concerne ce plan d’action”.
 
Actuellement vice‑directeur général de l’OMPI, M. Gurry a expressément mentionné des propositions visant à améliorer l’accès des instituts de recherche et des universités de pays en développement à l’information technologique figurant dans les documents de brevet et les articles scientifiques ainsi que l’utilisation efficace qu’ils pourront en faire. Il a aussi évoqué la nécessité de renforcer l’infrastructure et la capacité des offices de propriété intellectuelle des pays en développement pour leur permettre de jouer un rôle plus actif dans l’économie du savoir.
 
M. Gurry a assuré les délégations que les ressources budgétaires nécessaires seraient disponibles pour appuyer la mise en œuvre des propositions figurant dans le Plan d’action pour le développement.
 
Lors de sa première session, tenue du 3 au 7 mars 2008, le CDIP a fait avancer ses débats sur la mise en œuvre du Plan d’action de l’OMPI pour le développement. Il a également adopté son règlement intérieur et examiné en détail l’élaboration d’un programme de travail pour la mise en œuvre des recommandations approuvées par l’Assemblée générale. On trouvera de plus amples informations à l’adresse : https://www.wipo.int/pressroom/fr/articles/2008/article_0012.html.

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Division de l’information et des medias de l’OMPI:
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Mél