Transcription de l’interview vidéo avec Microsoft au sujet du système de Madrid

"Microsoft est une entreprise que se fondait sur les droits de propriété intellectuelle. Par l’innovation, les brevets, les droits d’auteur et les marques, elle a protégé ses produits et ses services dans le monde entier. Les marques sont une partie importante de cette démarche. Des études indépendantes ont montré que la valeur de la marque Microsoft s’approche des 60 milliards de dollars. C’est donc l’un des principaux atouts de l’entreprise..

Lorsque Microsoft cherche à enregistrer ses marques, elle dépose une demande d’enregistrement de marque pour les États Unis d’Amérique et cette demande est également valable pour les autres pays utilisant le système de Madrid.

Si un pays n’est pas signataire du système de Madrid, nous devons déposer la demande auprès de son office national.

Mais nous aimons utiliser le système de Madrid en raison de son efficacité et de son bon rapport qualité prix.

  • Ce système permet de déposer des demandes en anglais à l’échelle mondiale. Il nous offre également des avantages pour l’avenir en ce qui concerne le délai de renouvellement. Nous apprécions vraiment la possibilité d’opérer en ligne au moyen d’un outil simple et dans lequel il est facile de naviguer. Le système offre également des informations complètes et très utiles.
  • Par ailleurs, l’OMPI est très efficace lorsqu’il s’agit de nous envoyer des courriers électroniques pour nous tenir informés de toutes les modifications relatives aux taxes d’enregistrement des pays membres.
  • Le Protocole de Madrid a eu un effet remarquable aux États Unis car il donne aux propriétaires de marques la possibilité de disposer d’un système central de dépôt d’une utilisation facile et d’un très bon rapport coût efficacité.
  • Durant les deux ou trois années durant lesquelles nous avons augmenté le nombre de dépôts selon le système de Madrid que nous utilisons, nous avons constaté que les coûts de nos demandes internationales d’enregistrement diminuaient de quelque 40%.

Je pense qu’il serait encore plus important pour les PME d’utiliser le système de Madrid. Alors que Microsoft recherche constamment des moyens rentables de faire des affaires, nous disposons de ressources que les PME n’ont peut être pas. Et nous sommes présents dans de nombreux pays.

Je conseille aux entrepreneurs de s’assurer qu’ils ont dûment acquis les droits relatifs à un nom avant de le placer sur le marché.

Aux États Unis, le système de marques exige une plus grande précision que dans d’autres pays en ce qui concerne les descriptions de produits et de services. Lorsque vous avez originellement déposé votre demande aux États Unis, cette description de produits et de services s’applique à tous les pays que vous avez cochés sur la demande déposée au titre du système de Madrid.

Nous sommes très confiants dans le fait que les descriptions de nos produits et services bénéficieront d’une protection appropriée, quel que soit l’endroit vers lequel nous élargissons nos activités. Ce n’est donc pas quelque chose qui nous a posé problème.

La notion d’attaque centrale a été soulevée par d’autres propriétaires de marques aux États Unis, notamment en tant que moyen dissuadant d’utiliser le système.

Si une opposition est formée à l’encontre d’une demande déposée dans le pays d’origine et que cette opposition finit par l’emporter, tout le château de cartes peut s’effondrer. Étant donné que cette option est rarement employée, nous avons déterminé que cela ne devrait pas nous dissuader d’avoir recours au système de Madrid, en raison de son efficacité et de son bon rapport qualité prix.

Nous n’avons pas besoin d’être encouragés à utiliser le système davantage; son utilisation pour le dépôt de demandes internationales est devenue la norme pour nous."