Breveter l’air pur

Nom:EnviroScrub Technologies Corporation
Pays / Territoire:États-Unis d'Amérique
Droit(s) de P.I.:Brevets
Date de publication:28 juillet 2009
Dernière mise à jour:16 septembre 2015



La technologie de EnviroScrub élimine jusqu'à 99% d'azote et les émissions de soufre
(Photo: EnviroScrub)

Généralités

Les combustibles fossiles sont à l’origine de la plus grande partie de l’électricité consommée aux États-Unis d’Amérique : le charbon, le gaz naturel et le pétrole représentent 70% de l’ensemble de l’énergie électrique. Or, leur combustion dégage des oxydes d’azote (NOx) et/ou des oxydes de soufre (SOx) qui doivent être éliminés des émissions pour éviter la pollution de l’air, les pluies acides et le smog.

L’installation et l’exploitation des technologies actuelles d’extraction du NOx, du SOX et du mercure (Hg), comme la réduction catalytique sélective et la désulfuration des gaz de combustion, sont coûteuses, n’éliminent que 90% des émissions d’oxydes et sont à l’origine de déchets dangereux.

En 2000, EnviroScrub Technologies Corporation, une entreprise basée au Minnesota dont le siège se trouve à l’heure actuelle à Escondido, Californie, a été créée dans un but précis : devenir le numéro un mondial sur le marché lucratif de l’élimination des polluants cibles SOX/NOX/Hg provenant de la combustion de combustibles ordinaires et des émissions industrielles.

Parmi d’autres méthodes d’épuration de l’air, l’entreprise a mis au point une technologie de captage par voie sèche appelée Pahlman Process, qui élimine jusqu’à 99% des émissions à un coût peu élevé et sans produire de déchets dangereux.

Recherche-développement

EnviroScrub Technologies a mis au point et a fait breveter diverses inventions qui lui ont permis de progresser de façon remarquable dans la conception de techniques d’épuration de l’air. La plus remarquable est le procédé connu sous le nom de “Pahlman Process™”, qu’elle a acquis au tout premier stade de son élaboration.

Le Pahlman Process, qui utilise une forme hybride de MnO2, une poudre minérale noire, mise au point par l’équipe de recherche-développement d’EnviroScrub Technologies, élimine les polluants de type NOx et SOx au moyen d’un seul procédé par voie sèche en une, deux ou plusieurs étapes, s’avérant ainsi plus efficace que tout autre système actuellement disponible sur le marché.

Selon les estimations, le capital initial et les coûts d’exploitation requis par cette technique de “nettoyage à sec” sont inférieur et légèrement supérieurs, respectivement, à ceux des solutions classiques existantes. En outre, au lieu de créer des matières dangereuses et de poser des problèmes connexes de manipulation et d’élimination, le Pahlman Process permet l’élaboration de sous- produits industriels commercialisables servant à fabriquer des engrais, des produits chimiques ou des explosifs.

 


Une unité de démonstration installée sur un semi-remorque de 48 pieds pouvant être transportée pratiquement n’importe où aux États-Unis d’Amérique ou au Canada montre à des consommateurs potentiels le fonctionnement de la technique du Pahlman Process par voie sèche (photo : EnviroScrub)

Brevets

La stratégie d’EnviroScrub Technologies en matière de brevets est cohérente et dynamique. L’entreprise a obtenu plusieurs brevets aux États-Unis d’Amérique et des brevets nationaux et régionaux grâce à l'utlisation du système international de dépôt des demandes de brevet établi par le Traité de coopération en matière de brevets (PCT) pour son procédé d’élimination des polluants, pour la production et la régénération de composés du corps absorbant dont elle est propriétaire ainsi que pour des procédés de filtrage de l’eau.

L’entreprise estime que le système du PCT (Traité de coopération en matière de brevets) administré par l’OMPI l’a aidée à faire protéger ses technologies dans le monde entier. Elle mentionne deux caractéristiques du PCT qui ont beaucoup pesé dans sa décision d’utiliser ce système : la qualité des rapports internationaux de recherche et d’examen établis dans le cadre du PCT et le report du paiement de certaines taxes perçues au titre de la phase nationale jusqu’à 30 et 31 mois.

Le PCT présente également l’avantage d’être simple et commode à utiliser grâce à sa procédure unique pour le dépôt de demandes de brevet produisant des effets dans plusieurs pays simultanément. De plus, le système prévoit plusieurs mesures conviviales et à sécurité intégrée qui donnent à l’utilisateur la possibilité de remédier à d’éventuelles erreurs.

EnviroScrub Technologies a demandé l’ouverture de la phase nationale au titre du PCT dans un certain nombre de pays, notamment par l’intermédiaire de l’Office européen des brevets et de l’Office eurasien des brevets. Elle a obtenu son premier brevet international (pour les pays de la région Eurasie) en octobre 2003. Ce brevet lui confère une protection dans la Fédération de Russie, pays qui est le cinquième consommateur de charbon du monde.

Partenariats

EnviroScrub Technologies, qui a mobilisé plusieurs millions de dollars des États-Unis d’Amérique provenant d’investisseurs privés, s’emploie activement à développer et à commercialiser son procédé par voie sèche, le Pahlman Process, auprès de centrales électriques et d’entreprises industrielles du monde entier, à qui il concède également des licences. La société a noué des partenariats stratégiques avec de grandes entreprises de l’industrie de l’énergie, comme Minnesota Power et Air Cure.

La commercialisation de sa technologie à l’échelle mondiale devrait s’étendre également à des pays en développement, en particulier ceux qui dépendent des combustibles fossiles, comme l’Inde et le Nigéria. À cet effet, la société a conclu des accords de licence avec Nooter/Eriksen.

EnviroScrub Technologies investit une grande partie de ses ressources financières dans des activités de recherche-développement menées par des organismes de recherche universitaires rattachés à des établissements tels que l’Université du Dakota du Nord (reconnue internationalement pour ses compétences spécialisées en matière de systèmes évolués de production d’énergie) et l’Université du Minnesota à Duluth (réputée pour ses travaux de recherche appliquée sur les minéraux et d’autres ressources naturelles).

Protéger sa technologie sur tous les marchés par la procédure unique de dépôt de demandes de brevet

En déposant des demandes de brevet par le biais du mécanisme du PCT, EnviroScrub Technologies a bénéficié d’une protection internationale pour ses procédés novateurs, ce qui lui a permis à son tour d’explorer en toute sécurité de nouveaux marchés et de rechercher des partenaires afin de commercialiser le Pahlman Process à l’échelle mondiale.