Fournir des médicaments traditionnels à un prix abordable

Nom:Fame Pharmaceuticals
Pays / Territoire:Myanmar
Droit(s) de P.I.:Marques, Modèles industriels
Date de publication:31 août 2010
Dernière mise à jour:10 juillet 2012


La spiruline qui est utilisée dans de nombreux
produits de la société Fame (photo : Lara Torvi)

Généralités

La médecine traditionnelle a joué un rôle majeur dans l’histoire du Myanmar. Si le recours à la médecine moderne a considérablement augmenté, les médicaments restent difficilement accessibles à une majorité de la population en raison de leurs prix prohibitifs et de la difficulté à se les procurer, particulièrement, dans les zones rurales. En outre, lorsque ces médicaments sont disponibles, bon nombre de personnes sont réticentes à les utiliser pour des raisons culturelles et du fait des inquiétudes que suscite le risque d’effets secondaires. Les médicaments de la médecine traditionnelle, ou médecine douce, sont utilisés depuis des générations, sont plus abordables et faciles à trouver, même dans les zones rurales. Par conséquent, la médecine traditionnelle joue toujours un rôle majeur dans les soins médicaux au Myanmar.

En 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rédige la Déclaration sur la promotion de la santé en Asie du Sud-est au XXIe siècle (la Déclaration), dans laquelle les États membres définissent leurs propositions en matière de réforme de la santé. Un thème majeur de cette déclaration est celui de la médecine traditionnelle, et les pouvoirs publics de Myanmar prennent des mesures visant à augmenter le rôle que joue cette médecine traditionnelle en tant que solution alternative naturelle et acceptée au niveau international par rapport à la médecine moderne. Dans le cadre de cette initiative, le Ministère de l’industrie et le Ministère de la santé de Myanmar visent à promouvoir des politiques qui sont avantageuses pour les entreprises pharmaceutiques dans le domaine de la fabrication de médicaments traditionnels de haute qualité. Parmi les entreprises qui bénéficient de la mise en œuvre de ces politiques, il convient de mentionner la société privée pharmaceutique FAME, à Yangon, qui fabrique et commerciale des médicaments à base de plantes naturelles traditionnelles.

À Myanmar, conformément à la loi de 1992 sur les médicaments, ces derniers ne peuvent être produits que par des usines appartenant à l’État afin de garantir leur qualité et de réduire les risques pour la santé. En 1994, la société Fame commence ses activités comme distributeur autorisé de médicaments produits par la Myanmar Pharmaceutical Factory (usine pharmaceutique du Myanmar) (MFP), une des deux usines appartenant à l’État qui produit des médicaments vendus sur ordonnance. Parallèlement à la volonté du gouvernement de promouvoir la médecine traditionnelle, en 2002, l’entreprise Fame commence à produire des médicaments de médecine traditionnelle comme substituts des médicaments importés plus onéreux. La grande qualité et les faibles coûts des produits permettent à cette entreprise de se forger une bonne réputation, et la marque Fame devient très prisée. Cette entreprise est aujourd’hui le principal fabricant de médicaments de médecine douce au Myanmar et parallèlement son activité à l’exportation est très fructueuse.

Recherche-développement

L’entreprise va profiter des conditions avantageuses réservées au secteur de la santé suite à la Déclaration de l’OMS, pour créer un groupe de recherche en 1997 dans le but de concevoir des médicaments traditionnels respectant les normes de qualité internationales. C’est ainsi que la société Fame crée son premier produit, la Pluvimine, mélange de vitamines produit à partir de la spiruline (algue microscopique contenant de nombreux nutriments) cultivée au Myanmar. La production pilote démarre en janvier 2001, et dès février 2002 elle atteint le stade de la grande échelle. La Pluvimine connaît un grand succès, et les travaux de recherche-développement (R-D) se poursuivent pour créer des médicaments traditionnels pour six maladies importantes : la diarrhée, le diabète, la dysenterie, l’hypertension, la malaria et la tuberculose. D’autres produits vont également rencontrer un succès semblable et la R-D de l’entreprise, axée sur la médecine traditionnelle, devient la pierre angulaire de l’activité commerciale de la société Fame, et le pilier de sa croissance.

La société Fame continue de mettre en œuvre la technologie moderne dans ses programmes de R-D pour innover et découvrir de nouveaux médicaments biologiques de qualité, conformément aux recommandations de la Déclaration pour le traitement de nombreux troubles communs. La nature biologique des produits de cette entreprise a une importance particulière pour les consommateurs. La médecine traditionnelle est largement répandue au Myanmar, et par conséquent, de tels produits biologiques ne peuvent que rassurer les consommateurs, en leur garantissant qu’il s’agit de produits sans danger et semblables à ceux qui sont utilisés depuis des générations. La société Fame a particulièrement veillé à ce que sa R-D conçoive des médicaments biologiques qui répondent aux attentes et aux besoins des consommateurs. Elle cherche d’ailleurs à donner d’elle davantage l’image d’une ferme biologique que d’une entreprise pharmaceutique. En mars 2010, Fame reçoit la certification du Groupe d’agriculture biologique du Myanmar, qui reconnaît ainsi que cette entreprise respecte les exigences de production des cultures biologiques.

Les recherches effectuées en matière de procédés d’extraction, d’études d’efficacité et de contrôle qualité sont inhérentes au succès de la R-D de cette entreprise. La promotion de nouveaux médicaments s’appuie également sur la création de partenariats et de coopérations. En outre, la société Fame travaille avec des scientifiques et des chercheurs de l’Université de Yangon, l’Université technologique de Yangon et la Section de recherche médicale du Ministère de la santé. Cette entreprise fait également appel à des laboratoires dotés d’une technologie d’avant-garde en Allemagne, en Suisse et aux États-Unis d’Amérique pour la mise en œuvre de ses procédés d’essais et de contrôle qualité.

Dans le cadre de ses activités de R-D, Fame publie également des revues mensuelles sur les plantes médicinales et les maladies qu’elles permettent de traiter. Avec l’aide de certains programmes spécialement organisés, ces publications permettent de sensibiliser le public aux avantages de l’utilisation de médicaments traditionnels. L’entreprise partage également les résultats de sa R-D avec des médecins et des patients au cours de séminaires, d’ateliers, de conférences, et d’expositions. Des séminaires locaux et internationaux sont également organisés pour dispenser une formation aux employés et aux chercheurs afin de maximiser l’efficacité de la R-D et des contrôles qualité.


La médecine traditionnelle continue de jouer un rôle majeur
au Myanmar (photo : Leon Meerson)

Savoirs traditionnels

Selon les croyances traditionnelles au Myanmar, il existe 96 maladies qui affectent l’homme. La médecine et les savoirs traditionnels au Myanmar sont réputés soigner toutes ces maladies à l’aide d’ingrédients, frais ou séchés, comme des racines, des tiges, des feuilles, des bourgeons et des fleurs. La médecine traditionnelle du Myanmar, qui tire ses sources de systèmes de médecine semblables dans les pays voisins, s’est enrichie de traditions, de pratiques adaptées et de pratiques différentes au cours des siècles.

La médecine traditionnelle est toujours appliquée par la majorité de la population, comme complément, voire même comme substitut de la médecine moderne. Les savoirs traditionnels de la médecine indigène sont transmis par les ancêtres, et sont mis en œuvre par le biais d’expériences et de croyances traditionnelles sur l’action des plantes médicinales. Les pouvoirs publics de Myanmar jouent un grand rôle pour la conservation des savoirs traditionnels par le biais de leur enseignement dans diverses institutions depuis 1976. En 2001, l’Université de médecine traditionnelle est habilitée à décerner des diplômes universitaires sanctionnant quatre années d’études en médecine traditionnelle. Au milieu des années 2000, le pays compte environ 16 000 praticiens de médecine traditionnelle dans le pays.

Marques, habillage commercial et dessins industriels

L’un des principaux facteurs de succès de la société Fame est un nom de marque forte, étayée par des produits innovants. Pour protéger le nom de sa marque et ses produits contre tout risque de copie et de contrefaçon, la société Fame enregistre le nom de chaque nouveau produit qu’elle élabore auprès de l’Office des marques du Myanmar. La société Fame a enregistré plus de trente marques, la première étant l’association de vitamines Pluvimine. L’habillage commercial constitue également un facteur important car il permet aux consommateurs d’identifier rapidement les produits de Fame. La copie des dessins et modèles d’emballage représente la contrefaçon la plus fréquente. Pour cette raison, la société Fame enregistre tous les dessins et modèles d’emballage auprès de l’Office des marques du Myanmar et utilise également une technologie spéciale de lutte contre la contrefaçon pour la réalisation de ses emballages.

Des demandes d’enregistrement de marques et de dessins et modèles sont également déposées pour les marchés internationaux ciblés, et la société Fame possède en interne un service de gestion de la propriété intellectuelle chargé de superviser toutes les demandes déposées au niveau national et international.

Commercialisation

Tous les produits de la société Fame sont fabriqués dans son usine de Yangon, qui est reconnue au plan international pour la qualité de ses systèmes de production et de gestion. En 2009, l’entreprise obtient la certification ISO 9001 :2008 pour ses systèmes de gestion de la qualité, ISO 14001 :2004 pour sa gestion environnementale, et OHSAS 18001 :2007 pour ses systèmes d’hygiène et de sécurité au travail et plus précisément dans ses services de recherches, développement et fabrications de produits de médecine douce. Environ 250 employés travaillent dans l’usine, ce chiffre comprenant les scientifiques, les médecins, les pharmaciens, les biochimistes, les botanistes, les microbiologistes et les spécialistes de médecine traditionnelle. 90% des matériaux de fabrication proviennent de sources nationales, dont le jardin d’herbes médicinales de l’entreprise situé au nord du Myanmar. La société Fame compte 10 bureaux et pharmacies situés dans les grandes villes de Yangon, Mandalay et Tuangyi. Ses produits sont distribués dans plus d’un millier de sites pharmaceutiques dans tout le pays. Les produits de la société Fame sont également distribués au niveau international en Asie du Sud-est et dans d’autres pays comme l’Allemagne, le Japon et la République de Corée.

Les produits de l’entreprise Fame se divisent en cinq classes : les produits à base de spiruline, les herbes médicinales, les médicaments à base de miel et de produit des abeilles, des produits de consommation et des produits cosmétiques. Outre la Pluvimine Fame, d’autres produits à base de spiruline comprennent de la Spiru-C (complément alimentaire antioxydant) et Spiru-Garlic (agent réducteur du cholestérol). Cette entreprise se situe en tête des producteurs de produits à base d’herbes médicinales dont certains comprennent le Diarstat (médicament antidiarrhéique), Dia-herb (antidiabétique) et Plasmogine (contre la malaria). En ce qui concerne les médicaments à base de miel et de produits des abeilles, les principaux produits de Fame comprennent la Gelée royale, agent antivieillissement, et le miel Tinospora, agent anti-inflammatoire. Les produits de consommation à base d’herbes médicinales comprennent la crème dermatologique Neem et Nemoder, un antiseptique naturel. Les produits cosmétiques de l’entreprise sont commercialisés sous le nom de Ladymax et comprennent des produits comme une crème antirides et un gel contre le vieillissement cutané.

Questions sociales

La commercialisation des produits Fame a eu une incidence sociale positive sur la capacité de la population à avoir accès aux médicaments au Myanmar. En raison du rôle important joué par la médecine traditionnelle et du prix prohibitif des médicaments occidentaux importés, pour se soigner les populations ont eu accès à des médicaments de médecine douce à des prix abordables. La mise en œuvre de la médecine traditionnelle prend de plus en plus d’importance, et par conséquent, les produits de haute qualité et sûreté dans ce domaine sont essentiels. La société Fame a pu résoudre de nombreux problèmes sociaux au Myanmar grâce à ses produits. Elle a permis à de nombreuses personnes de prendre soin de leur santé alors que sans ces produits elles auraient été privées de soins médicaux.

Résultats commerciaux

Après avoir initialement commencé comme distributeur local de MFP, la société Fame est aujourd’hui un des principaux fabricants de médicaments de médecine douce au Myanmar et jouit également d’une place importante sur les marchés internationaux avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 2 millions de dollars É.-U. En 2006, la grande qualité de ses produits lui vaut la certification de l’OMS pour le respect des normes relatives aux bonnes pratiques de fabrication. Ses innovations lui permettent de remporter de nombreux prix, comme le 4th Century International Quality Era Award (prix international du IVe siècle de qualité) en 2002, le prix d’or d’Asie en 2002 également, et le Trophée d’or pour la technologie et la qualité en Suisse en 2004. La société Fame est devenue internationalement connue pour ses produits innovants, en un laps de temps relativement court.

Répondre à un besoin à ce jour non satisfait

Dans de nombreuses régions du Myanmar, les populations ont toujours eu des difficultés à avoir accès à la médecine moderne, en raison des conditions économiques. La société Fame a reconnu la nécessité de concevoir des solutions alternatives viables par rapport aux médicaments importés onéreux. Elle a pu utiliser les ressources abondantes naturelles du Myanmar pour élaborer des médicaments traditionnels abordables auxquels peut avoir accès la majeure partie de la population. Cette entreprise a su non seulement assurer son expansion tant au niveau national qu’international par le biais de sa propriété intellectuelle innovante, mais elle a permis également d’améliorer les conditions de santé d’une population qui sans elle n’aurait eu accès à aucune médecine.