Réussir un Transfert de technologie par le biais d’une entreprise dérivée

Nom:Tele-Rilevamento Europa
Pays / Territoire:Italie
Droit(s) de P.I.:Brevets, Marques
Date de publication:21 juillet 2010
Dernière mise à jour:16 septembre 2015

Généralités

L’École polytechnique de Milan (“Polimi”) est réputée pour l’utilité et l’innovation de ses technologies mises au point par ses groupes de recherche-développement. En 1985, les professeurs Fabio Rocca et Claudio Prati ont créé un groupe de recherche-développement afin d’étudier la possibilité d’utiliser des données recueillies par des satellites radars à synthèse d’ouverture (“SAR”) pour établir des cartes de surface mesurant les déformations du sol. Au début, les données disponibles ne provenaient que d’un seul satellite américain, mais au fur et à mesure qu’elles augmentaient, le groupe est devenu un acteur principal dans le domaine de la recherche relative aux techniques de radars interférométriques à ouverture synthétique fondées sur des satellites (“InSAR”), appliquées pour mesurer les mouvements du sol.


Exemple de carte indiquant les déformations du sol en Sicile (Italie), établie à l’aide de la technique RP (Photo : TRE)

Alessandro Ferretti, ingénieur à Polimi, est devenu membre du groupe en 1996. Il a mené deux importants projets de recherche analytique sur des images synthétiques afin de déterminer si le niveau de précision de l’InSAR pouvait être amélioré. Ses recherches ont révélé qu’il était possible de mesurer au millimètre près le déplacement des points de référence des radars et des points de miroir situés sur la surface de la Terre (par exemple, les bâtiments, les canalisations d’eau, les gros rochers, etc.), appelés réflecteurs permanents (RP).

Ces recherches ont débouché sur la mise au point de la technique RP – outil unique qui détecte, mesure, surveille différents phénomènes géophysiques (notamment, les affaissements, les soulèvements, les glissements de terrain, les failles sismiques, etc.) et vérifie la stabilité de structures individuelles, en fournissant des mesures précises des déplacements du sol à l’aide de données du SAR obtenues au moyen de détecteurs fixés sur des satellites. Cette technique de précision fournit des mesures et une reconstitution des mouvements de terrain bien plus exactes que celles des techniques traditionnelles de l’InSAR. Elle permet de prévenir les dégâts que peuvent causer les glissements de terrain et d’autres phénomènes géologiques, et constitue un outil technologique efficace et sophistiqué pour surveiller la stabilité des bâtiments, des ponts et d’autres structures essentielles.

Brevets

En mai 1999, Polimi a obtenu un brevet italien pour sa technique RP et a entamé la procédure visant à protéger son invention dans un certain nombre de pays étrangers, en déposant, à la fin de 2000, une demande internationale en vertu du système du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) au Canada, dans l’Union européenne, au Japon et aux États-Unis d’Amérique. Depuis, Polimi poursuit les démarches en vue de breveter ses inventions, et a déposé plus d’une centaine de demandes selon le PCT.

Concession de licences

En mars 2000, Polimi a créé sa première entreprise dérivée, Tele Rilevemento Europa (“TRE”), titulaire exclusif pour tous les pays de la licence d’exploitation de cette technique de pointe dans le secteur commercial. Les raisons pour lesquelles une entreprise dérivée a été créée aux fins de la commercialisation de cette technique sont multiples :


Le logo TRE représente l’innovation dans la technologie de cartographie des déformations du sol (Photo : TRE)

  • la technique RP est une technique à forte intensité en connaissances, qui exige un niveau élevé de savoir-faire spécialisé dont les plus grands experts sont les chercheurs et les inventeurs eux-mêmes;
  • la technique RP a permis de créer un nouveau marché et un nouveau type de services;
  • l’université a l’esprit d’entreprise et accorde une grande importance à la participation des inventeurs au capital; et
  • l’interaction et liens étroits entre les inventeurs et l’université.

Grâce à la création de cette entreprise dérivée, chaque partie prenante au processus de transfert de technologie a atteint son propre objectif. Premièrement, l’université a pu exploiter son brevet en ayant la certitude que son partenaire industriel mettrait tout en œuvre pour se positionner sur le marché de la manière la plus efficace possible. Deuxièmement, les inventeurs sont devenus des chefs d’entreprise bénéficiant d’avantages financiers au double titre des redevances de brevet et des recettes nettes de l’entreprise dérivée. Enfin, la société dérivée peut utiliser la technique brevetée, le savoir-faire et la marque de l’université comme garantie scientifique du service et du produit proposés, tout en continuant de s’appuyer sur Polimi pour la recherche fondamentale et la création de fonds supplémentaires pour la recherche.


Exemple de l’utilisation de la technique RP pour mesurer la déformation du sol au fil du temps sur un champ de pétrole situé au Moyen-Orient (Photo : TRE)

Commercialisation

La technique RP est une technique protégée, commercialisée et fournie au public et aux secteurs privés par TRE sous le nom de PSInSARTM. Consciente des multiples applications et du marché que la technique RP pourrait exploiter, TRE la commercialise en mettant l’accent sur les aspects notables qui la différencient des méthodes plus traditionnelles.

La technique RP offre une large gamme d’applications et d’avantages; elle permet notamment :

  • d’évaluer les facteurs de risque en ce qui concerne les inondations, les glissements de terrain, les affaissements, les tremblements de terre, l’activité volcanique et la pollution atmosphérique et aquatique;
  • de surveiller les zones à risque et d’actualiser les cartes géographiques y relatives;
  • d’évaluer immédiatement et rapidement les dégâts;
  • de surveiller la subsidence du sol dans les zones à faible densité de végétation (par exemple, en milieu urbain);
  • de vérifier la stabilité d’un bâtiment;
  • de déterminer l’ampleur de l’instabilité du sol et la vitesse du mouvement correspondant;
  • de faciliter la planification des principaux travaux d’équipement en déterminant les couloirs stables pour la mise en place d’infrastructures telles que des gazoducs, des lignes de transmission, des autoroutes et des chemins de fer; et
  • de mesurer les déformations de failles présismiques.

Recherche-développement

Le brevet accordé sur la technique RP a marqué la naissance d’un nouveau domaine de recherche-développement à Polimi qui reste d’actualité. Consciente que son atout principal était son équipe d’ingénieurs, qui possédait de vastes connaissances techniques dans le domaine de la télédétection par radar, Polimi a placé les inventeurs et les chercheurs initiaux de la technique RP au cœur de TRE. Fort d’une expérience de plus de vingt ans dans la recherche, le personnel de TRE est doté de compétences à la fois en matière de télédétection par radar et de traitement des signaux, de satellites de télédétection, de systèmes d’information géographique (SIG) et de techniques de l’information, qui favorisent l’innovation par le biais de la recherche. TRE consacre toujours beaucoup de recherches et d’investissements à la technique RP en vue d’améliorer les instruments d’analyse, d’adapter la technique à d’autres détecteurs dotés de capacités d’exploitation différentes et de demeurer en tête de la course.


Brevet de la technique RP (tel qu’il figure dans la demande de brevet PCT n° PCT/EP2000/003741, recherche effectuée dans PATENTSCOPE®)

En outre, TRE complète ses activités commerciales en élargissant les recherches universitaires de Polimi sur la technique RP à la recherche-développement appliquée en vue d’offrir des produits sophistiqués et nouveaux. TRE aspire à devenir la plus grande société mondiale spécialisée dans les services de traitement de données recueillies par des satellites SAR. Pour y parvenir, TRE mène des activités de recherche-développement appliquée sur des technologies fondées sur les SAR et améliore en permanence sa gamme de services efficaces et de grande qualité. Dix ans après la mise au point de PSInSAR, TRE a créé SqueeSAR™, qui constitue un nouveau progrès dans l’analyse de données obtenues par satellite et une révolution en ce qui concerne les capacités d’observation de la Terre. SqueeSAR n’utilise pas la technique RP et s’appuie plutôt sur des réflecteurs distribués, qui permettent de détecter les mouvements du sol avec la même précision que la technique RP, mais dans des zones de débris, dans le désert et dans des terres non cultivées.

Marques

La technique RP a d’abord été commercialisée sous le nom de PSInSAR et porte désormais le nom de SqueeSAR (étant donné que l’algorithme PSInSAR est maintenu et transformé dans le nom SqueeSAR™).

Les marques de la technique RP de Polimi, PSInSAR et SqueeSAR, sont associées à la technologie de TRE. La technique RP de Polimi et PSInSAR sont enregistrées à l’échelle internationale dans le cadre du système de Madrid.

Résultats commerciaux

TRE qui, à l’origine, était un groupe de recherche de Polimi est devenue la plus grande entreprise spécialisée dans le traitement de données obtenues par SAR au niveau mondial. Les services offerts par TRE sont désormais indispensables pour les sociétés de pétrole et de gaz qui recherchent des techniques innovantes de surveillance des réservoirs, pour les institutions publiques chargées de la sécurité publique, pour la gestion de l’urbanisme et des infrastructures urbaines et pour les entreprises d’ingénierie géotechnique travaillant pour le compte de ces organisations.

La technique RP étant une nouvelle source d’information complétant les instruments traditionnels d’étude des mouvements du sol et d’enquêtes sur le terrain, elle n’a aucun concurrent direct et est extrêmement rentable (elle ne requière qu’une fraction des coûts liés à une enquête traditionnelle). Cela a permis à TRE de croître et de passer de sept employés en 2000 à 22 en 2010. Les services de TRE sont de plus en plus demandés, ce qui l’a poussée, en 2008, à ouvrir, au Canada, une branche axée sur l’Amérique du Nord. Les clients de TRE vont des gouvernements municipaux européens aux organisations situées en Italie, en France, au Japon et en Indonésie, en passant par des entreprises internationales. Dans le domaine de la recherche, TRE collabore également avec des universités, notamment l’université de la Californie (Berkeley), et des organisations, telles que Norway Geological Survey.

Le cycle de la propriété intellectuelle à l’œuvre

L’exemple de TRE illustre le fonctionnement du “cycle de la propriété intellectuelle” : la création, la protection et la commercialisation d’une nouvelle technologie, qui se traduit par une croissance financière pour les créateurs et leur permet de mener des recherches et de créer de nouvelles technologies et possibilités. Dans le cas de TRE, la technique RP a été inventée, puis protégée par des droits de propriété intellectuelle et a fait l’objet d’accords de licence conclus avec une entreprise dérivée qui a été chargée de sa commercialisation, ce qui a créé des fonds destinés à la recherche-développement d’une nouvelle technologie, SqueeSAR™, dont la commercialisation crée davantage de fonds pour d’autres recherches et de nouvelles innovations.