Windpact : une technologie brevetée de protection contre les impacts

Présentée par l’Office des brevets et des marques des États-Unis d’Amérique (USPTO)

Shawn Springs a été professionnel de la National Football League (NFL) pendant plus de 10 ans avant de crééer Windpact, une société de technologie et de sciences appliquées spécialisée dans l’analyse, la conception et la mise en œuvre de solutions de protection contre les impacts. (Photo : © Avec l’aimable autorisation de Jay Premack/USPTO)

Windpact est une entreprise privée ayant son siège à Leesburg, en Virginie (États-Unis d’Amérique). Cette société de technologie et de sciences appliquées se consacre à l’analyse, la conception et la mise en œuvre de solutions de protection contre les impacts afin d’améliorer la sécurité des personnes. Son principal produit est le “Crash Cloud”, un matériau intégré aux casques ou aux sièges des conducteurs de véhicules pour absorber et disperser l’énergie reçue lors d’un choc.

Le PDG et fondateur de l’entreprise, Shawn Springs, ancien défenseur de la National Football League (NFL) pour les équipes de Washington, de Seattle et de Nouvelle Angleterre, a un intérêt personnel pour la sécurité. Retraité de la NFL, il a décidé de rechercher des moyens d’empêcher les traumatismes crâniens chez les footballeurs. Il s’est intéressé à la technologie utilisée dans un siège pour enfant Safety 1st® que lui avait offert Ken Duffy, l’un de ses amis. Duffy lui a donné un coussin du siège auto pour qu’il le teste. Ayant compris que les chocs reçus par les joueurs de football américain étaient comparables à ceux subis lors d’un accident de voiture, Shawn a conclu que cette technologie pouvait être appliquée aux casques de football. Il a ensuite rencontré les responsables de Dorel, la société mère de Safety 1st®, dont la technologie n’était brevetée que pour les sièges auto. Avec la bénédiction de Dorel, Shawn Springs a pu concrétiser sa vision et étendre cette technologie à de nouveaux domaines.

En 2011, Shawn Springs a déposé la marque Windpact aux États-Unis d’Amérique (marque américaine n° 5 281 738) dans l’objectif de trouver une solution pour atténuer les effets des collisions. Avec l’aide de ses avocats et de ses collègues, il a déposé une demande de brevet (brevet américain n° 8 863 320 B2) afin de protéger son droit d’appliquer la technologie de rembourrage à des casques. Shawn Springs a également obtenu une marque pour le nom donné à cette technologie, à savoir Crash Cloud (marque américaine n° 5 342 065). Il a ensuite déposé une deuxième demande de brevet (brevet américain n° 10 039 338 B2) pour la technologie de protection du casque, et ce brevet a été délivré en 2018.

L’un des dessins de brevet (à gauche) pour la technologie Crash Cloud (brevet américain n° 8 863 320) donne une représentation tridimensionnelle du dispositif de rembourrage. Le logo Windpact apparaît sur le dessus du dispositif. Shawn Springs (à droite) présente le fonctionnement de la technologie Crash Cloud en comprimant le rembourrage entre ses doigts. (Photo : © Avec l’aimable autorisation de Jay Premack/USPTO).

Une fois son brevet reçu en 2014, Shawn Springs a recruté des ingénieurs, des concepteurs et des scientifiques de renommée mondiale spécialisés dans l’étude des impacts et les matériaux utilisés pour disperser l’énergie et améliorer la protection. Pour la recherche et les essais, il a pu compter sur un réseau de scientifiques et d’ingénieurs du Virginia Tech Helmet Lab et du Ballistic Loading and Structural Testing Lab de l’Université d’État de Caroline du Nord. Ceux-ci ont compris que grâce à un ajustement du débit d’air et du type de mousse utilisée, la technologie Crash Cloud était efficace pour disperser de multiples impacts et pouvait être appliquée à de nombreux domaines. Le système breveté Crash Cloud de Windpact absorbe l’énergie par compression, puis l’évacue par des ouvertures avant de se regonfler rapidement en agissant comme un ressort.

En utilisant un nouveau type de mousse et en contrôlant le débit d’air, le Crash Cloud peut être adapté à un grand nombre d’impacts en situation réelle. Cela inclut l’intégration de la technologie dans des casques, mais aussi des habitacles de véhicules (par exemple, appuis-tête ou revêtements de plafonds de voitures) et d’autres solutions de protection par rembourrage (par exemple, protection de la zone thoracique ou des genoux). Les technologies et processus exclusifs mis au point par Windpact génèrent des changements radicaux dans la conception de produits. La technologie de Windpact se veut non intrusive, légère et adaptable, afin de ne pas entraver les performances de ses utilisateurs.

Windpact s’adresse principalement aux secteurs sportif, militaire et automobile. Parmi les produits et collaborations actuels, citons les casques et masques classiques et novateurs Evoshield pour les receveurs de base-ball, les casques Hummingbirds pour les joueuses de lacrosse et les casques de combat tactique de l’armée américaine. À l’avenir, la société prévoit de collaborer à la conception d’équipements de protection industrielle et avec les secteurs des sports de neige, du cricket, des sports équestres, du cyclisme et du motocross. L’entreprise met également au point des revêtements intérieurs pour les automobiles. Grâce à ces succès, cette start-up génère désormais des revenus.

Windpact a été primée aux concours HeadHealth Tech Challenge II et 1st and Future de la NFL. Shawn Springs est l’exemple même du chef d’entreprise qui a compris que le fait d’investir dès le départ dans une stratégie solide de propriété intellectuelle était essentiel au succès d’une entreprise.