Quand les idées percolent

Comment un couple installé aux Philippines a transformé son amour du café en microentreprise

Combien de personnes rêvent d’être payées pour faire ce qu’elles aiment? Un couple d’amateurs de café installé aux Philippines a décidé de commercialiser le fruit de sa passion en créant JRED Food Processing (JRED), une entreprise familiale de transformation du café située au cœur de Malitbog, dans la province de Bukidnon au Mindanao du Nord.

En tant qu’amateurs de café, Rogelio et Judith Saguinhon torréfiaient leurs propres grains et avaient fait découvrir leurs mélanges à leur famille et à leurs amis, qui, à leur grande surprise, en redemandaient sans cesse. C’était excellent pour leurs affaires, mais entre la torréfaction manuelle des grains dans un four en briques et la préparation de commandes plus importantes, il y avait un monde. “Après la torréfaction manuelle des grains, nous devions faire un trajet de près d’une heure et demie jusqu’au Food Innovation Center à Cagayan de Oro au Mindanao du Nord pour faire moudre les grains”, expliquent Rogelio et Judith Saguinhon.

Après la torréfaction manuelle des grains, nous devions faire un trajet de près d’une heure et demie jusqu’au Food Innovation Center à Cagayan de Oro au Mindanao du Nord pour faire moudre les grains.

Rogelio et Judith Saguinhon
Site de la société JRED Food Processing à Poblacion, Malitbog, Bukidnon, District 1. [Photo : avec l’aimable autorisation de JRED Food Processing]

Aujourd’hui, leur principale clientèle se trouve à Cagayan de Oro, où les cafés et les hôtels des environs achètent leur café en vrac. En dépit des difficultés initiales, le couple espère développer ses activités, offrir des possibilités d’emploi à sa communauté et créer d’autres mélanges novateurs pour proposer davantage d’options aux amateurs de café.

JRED élabore des cafés pour tous les goûts. Ses mélanges vedettes, Kape Rogers et Señor Rogelio, combinent robusta, excelsa et mangoustan en poudre. Kape Rogers est un café léger tandis que Señor Rogelio plaira aux amateurs de cafés plus forts.

Le café est conditionné dans des sachets en plastique verticaux refermables qui ont un aspect attrayant. Le mélange Señor Rogelio de JRED est également proposé dans des bouteilles en plastique réutilisables offrant une option d’emballage plus durable tout en préservant l’arôme et la fraîcheur des grains.

Les sachets en plastique verticaux refermables de JRED Food Processing sont pratiques, attrayants et utiles pour les clients. [Photo : avec l’aimable autorisation de JRED Food Processing]

Valoriser une tasse de café grâce à la propriété intellectuelle

Depuis la création de son mélange Kape Rogers en 2017, l’entreprise a bénéficié de divers programmes du Ministère des sciences et des technologies aux Philippines. Ces programmes visent à doter les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) des outils dont elles ont besoin pour affronter la concurrence dans leur secteur d’activité.

FPar exemple, JRED a participé au programme phare de modernisation technologique des petites entreprises (SETUP) du Ministère des sciences et des technologies. SETUP aide les MPME à adopter des innovations technologiques afin de rationaliser leur fonctionnement, d’améliorer leur productivité et de devenir plus compétitives. Grâce au programme SETUP, JRED a bénéficié de conseils d’experts qui lui ont permis de remplir les conditions requises pour obtenir sa licence d’exploitation auprès de l’agence nationale de l’alimentation et du médicament. Grâce à cette aide précieuse, JRED a obtenu sa licence en un an.

L’entreprise a également obtenu des droits de propriété intellectuelle pour son logo, son label et le nom de sa marque, Señor Rogelio, inspiré du nom du propriétaire. Propriétaire d’une marque déposée, le couple jouit désormais de droits exclusifs qui lui permettent d’utiliser la marque pendant au moins 10 ans aux Philippines. “Il nous a fallu presque un an pour acquérir ces droits de propriété intellectuelle compte tenu de la lenteur du courrier postal et des protocoles de publication. Heureusement, le Ministère du commerce et de l’industrie et celui des sciences et des technologies ont pris de nos nouvelles régulièrement. Leur aide a été précieuse”, explique Judith Saguinhon.

Il nous a fallu presque un an pour acquérir ces droits de propriété intellectuelle compte tenu de la lenteur du courrier postal et des protocoles de publication. Heureusement, le Ministère du commerce et de l’industrie et celui des sciences et des technologies ont pris de nos nouvelles régulièrement. Leur aide a été précieuse," explique Judith Saguinhon

Judith Saguinhon, co-founder of JRED

Grâce à ces droits, le couple a pu faire de sa marque un actif rentable. Cette démarche a également renforcé leur confiance dans leur capacité à s’engager dans des partenariats commerciaux plus larges et plus variés pour créer de nouvelles occasions de générer des revenus et ainsi accroître leurs bénéfices.

Ces droits de propriété intellectuelle ont également permis à l’entreprise d’explorer sa créativité et de développer son image, par exemple en créant et en obtenant la protection de nouvelles marques, de nouveaux logos et de nouveaux dessins et modèles de produits. Leurs droits de propriété intellectuelle leur ont permis de différencier leurs produits et services sur le marché local et d’attirer de nouveaux clients. Judith Saguinhon n’a aucun doute quant à l’importance qu’a joué l’enregistrement d’une marque pour l’activité de JRED. “L’enregistrement d’une marque a permis à notre café à l’arôme mangoustan Señor Rogelio d’atteindre une reconnaissance mondiale après des débuts modestes dans une petite ville des Philippines. C’est une réalité, la propriété intellectuelle peut profiter même aux petites entreprises!”

L’enregistrement de la marque a permis à notre café à l’arôme mangoustan Señor Rogelio d’atteindre une reconnaissance mondiale après des débuts modestes dans une petite ville des Philippines. C’est une réalité, la propriété intellectuelle peut profiter même aux petites entreprises!

L’arôme de la réussite

Ce qui n’était au départ que l’amour d’une personne pour le café s’est transformé en une entreprise commerciale à part entière. À l’avenir, le couple prévoit de multiplier les partenariats à Cagayan de Oro et à Bukidnon et d’élargir le marché grâce à la vente de produits sur diverses plateformes en ligne. Tandis qu’ils envisagent de créer des actifs visuels et des dessins et modèles pour différencier leurs produits et services dans l’économie numérique, ils savent qu’ils disposent de moyens pour protéger leur marque.