Francis Gurry a dirigé l’OMPI en qualité de Directeur général du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2020.

L’OMPI et la promotion de l’égalité des sexes

Imaginez un monde où l’égalité des sexes serait une réalité. Un monde sans écart de rémunération entre les femmes et les hommes, où toutes et tous seraient respectés de la même manière et où les postes à responsabilité seraient également répartis entre les sexes. Bien que cette réalité soit encore lointaine, nous nous efforçons, à l’OMPI, d’offrir des chances égales à toutes et à tous en encourageant et en aidant davantage de femmes à se lancer dans le domaine de l’innovation et de la créativité et à utiliser le système de la propriété intellectuelle.

Nous reconnaissons la contribution importante que les femmes peuvent apporter en favorisant le progrès humain. Ce n’est qu’en encourageant et en permettant aux jeunes femmes d’exercer leurs talents dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, ainsi que dans le monde des arts, que nous obtiendrons les meilleurs résultats pour répondre aux besoins d’une population mondiale de plus en plus nombreuse et très diversifiée.

Actions en faveur de l’égalité des sexes à l’OMPI

Principale institution du système des Nations Unies chargée des questions de propriété intellectuelle, de technologie et d’innovation, l’OMPI s’efforce de promouvoir l’égalité des sexes en matière d’innovation et de créativité, conformément aux objectifs de développement durable des Nations Unies.

L’OMPI est donc à l’origine d’une série d’initiatives en faveur des femmes dans les domaines de la sensibilisation, du renforcement des capacités et de la direction des activités.

Direction des activités

La capacité de mobilisation est essentielle dans toute campagne visant à réduire l’écart entre les sexes. En 2015, le Directeur général de l’OMPI, Francis Gurry, a été l’un des premiers à faire partie du Réseau des ambassadeurs et ambassadrices de la mixité des genres au niveau international qui vise à promouvoir l’égalité des sexes au niveau institutionnel.

(IMAGE: GENEVA GENDER CHAMPIONS NETWORK)

Ce réseau compte aujourd’hui plus de 200 dirigeants et dirigeantes d’organisations internationales, de missions diplomatiques et d’organisations non gouvernementales. En tant qu’ambassadeur de la mixité des genres au niveau international, le Directeur général s’emploie activement à atteindre des objectifs identifiables en matière d’égalité des sexes et à suivre les avancées dans ce secteur.

Célébrer les réalisations des femmes

Cette année, la campagne pour la Journée mondiale de la propriété intellectuelle sur le thème "Innovation et créativité : les femmes, moteur du changement" célèbre le génie, l’ingéniosité et le courage des femmes qui changent notre monde et œuvrent à la construction de notre avenir.

Améliorer la collecte de données sur l’utilisation du système de la propriété intellectuelle par les femmes

Par exemple, les rapports phares publiés chaque année, tels que les Indicateurs mondiaux relatifs à la propriété intellectuelle et la Revue annuelle du Traité de coopération en matière de brevets, représentent une source à jour et fiable de données sur la place respective des femmes et des hommes dans l’activité internationale en matière de brevets.

Favoriser la participation des femmes grâce aux connaissances en matière de propriété intellectuelle

Depuis 1998, l’Académie de l’OMPI favorise la participation des femmes grâce à son catalogue de programmes de formation et de renforcement des capacités en matière de propriété intellectuelle, en particulier dans les pays en développement, les pays les moins avancés et les pays en transition. Sur les quelque 50 000 étudiants inscrits chaque année au programme d’enseignement à distance de l’Académie de l’OMPI la moitié sont des femmes.

Animated gif with gender statistics

Favoriser l’autonomisation économique des femmes des régions rurales

L'OMPI a aidé plus de 400 femmes des zones rurales du comté de Taita Taveta (Kenya) à obtenir une marque collective pour leurs paniers et à créer une marque régionale pour leurs produits artisanaux. Cela leur a permis de négocier de meilleurs accords avec les intermédiaires, d’augmenter la production, d’obtenir des prix plus élevés pour leurs marchandises et, d’une manière générale, de renforcer leurs moyens de subsistance.

wipo_fitja_baskets3_845
(Photo: OMPI/Shingo Tsuda)
wipo_fitja_baskets5_500
(Photo: OMPI/Shingo Tsuda)

Utiliser des modèles et suivre des pratiques recommandées

La page Web de l’OMPI intitulée "Égalité des genres et propriété intellectuelle" présente des modèles dans le domaine de l’innovation et de la créativité et des pratiques recommandées du monde entier.

Soutenir les inventrices et les entrepreneuses

L’OMPI et ses partenaires organisent chaque année un forum et un atelier à Séoul (République de Corée) dans le cadre du Salon international des inventions d’inventrices de la République de Corée où des femmes de plus d’une vingtaine de pays sont invitées à présenter leurs inventions.

Autonomiser les femmes en matière de gestion de la propriété intellectuelle

Depuis 2013, l’OMPI collabore avec le Gouvernement de la République de Corée et la World Women Inventors & Entrepreneurs Association (WWIEA) pour dispenser une formation en matière de gestion de la propriété intellectuelle. Grâce à cette initiative, des femmes des pays arabes et asiatiques et des pays d’Europe de l’Est ont pu perfectionner leurs compétences dans ce domaine.

Favoriser la créativité et l’innovation en Pologne

Depuis 2008, en sa qualité de coorganisatrice de la Conférence internationale annuelle sur l’innovation et la créativité, l’OMPI collabore avec l’Office polonais des brevets qui joue un rôle de premier plan dans la promotion de la créativité et de l’innovation des femmes dans ce pays.

Favoriser la participation des femmes dans le secteur agroalimentaire à travers l’Afrique

L’OMPI et ses partenaires s’emploient également à faire mieux comprendre aux femmes agronomes en Afrique comment le système de la propriété intellectuelle peut favoriser le développement futur de l’agriculture sur l’ensemble du continent. Dans ce but, l’OMPI et ses partenaires ont organisé à la fin de 2017 une conférence régionale à Casablanca (Maroc) sur le thème "L’innovation et la propriété intellectuelle en tant que moteurs d’un secteur agroalimentaire concurrentiel : favoriser la participation des femmes scientifiques et entrepreneures en Afrique". Quelque 200 chercheuses et entrepreneuses dans le domaine agricole de plus de 50 pays africains ont participé à l’événement.

Faire campagne en faveur de la représentation égale des femmes

Il a fallu plus de 36 ans pour que le taux de participation des femmes aux réunions annuelles des assemblées de l’OMPI atteigne 36%. À ce rythme, la parité entre les sexes parmi les délégués ne sera atteinte qu’en 2035. L’OMPI sensibilise ses États membres et les encourage à prendre des mesures pour "infléchir la tendance" et faire en sorte que l’égalité des sexes devienne une réalité dès que possible.

Sensibiliser au thème "Femmes, innovation et propriété intellectuelle"

Chaque année, l’OMPI organise un débat d’experts sur un sujet lié à l’égalité des sexes, en marge des réunions des assemblées de l’OMPI. C’est l’occasion d’explorer ce qui peut être fait pour favoriser une plus grande diversité et l’inclusion de ce principe dans le développement d’écosystèmes de l’innovation.

La directrice de la recherche de l’Université de Cambridge prend la parole lors du débat d’experts sur le thème "Femmes, innovation et propriété intellectuelle" (Photo: OMPI/Martin)

Autonomiser les femmes dirigeantes dans le domaine de la propriété intellectuelle

L’OMPI organise un atelier à l’intention des déléguées qui assistent aux assemblées de l’OMPI. Cet atelier vise à renforcer l’aptitude personnelle des participantes à diriger, ainsi qu’à les soutenir.

Promouvoir une représentation équilibrée des deux sexes dans le domaine de l’arbitrage

En 2016, le Centre d’arbitrage et de médiation de l’OMPI a lancé son Initiative destinée à promouvoir une représentation équilibrée des femmes et des hommes dans le domaine de l’arbitrage. Aujourd’hui, cette initiative qui vise à promouvoir la représentation égale des deux sexes dans les affaires d’arbitrage compte plus d’un millier de signataires, dont l’OMPI. Elle a pour but de faire prendre conscience aux principaux acteurs dans les milieux internationaux de l’arbitrage de la nécessité de parvenir à une plus grande égalité entre les sexes, en particulier au sein des tribunaux arbitraux.

L’OMPI met davantage l’accent sur l’égalité des sexes

Au sein de l’OMPI, des mesures sont également prises pour créer une culture de sensibilisation et de responsabilisation en matière d’égalité des sexes. En 2014, le Directeur général a lancé la première Politique en matière d’égalité des sexes de l’Organisation PDF, Politique en matière d’égalité des sexes de l’Organisation, en anglais. Il s’agissait d’une étape importante dans l’intégration de ce principe dans la structure de l’Organisation et dans ses programmes, ses activités et ses politiques opérationnelles. Cette politique a également permis de désigner des coordonnateurs pour les questions relatives à l’égalité des sexes dans toute l’Organisation. L’OMPI compte désormais 25 coordonnateurs pour les questions d’égalité des sexes couvrant les principaux domaines de la propriété intellectuelle, tels que les brevets, le droit d’auteur, les marques, les savoirs traditionnels, etc.

À compter de cette année, l’égalité des sexes fait partie intégrante de la vision stratégique de l’OMPI. Les questions relatives à l’égalité des sexes sont désormais ancrées de manière très transparente dans les activités quotidiennes de l’Organisation, les progrès étant suivis sur son site Web.

L’engagement résolu de l’OMPI en faveur de l’égalité des sexes est manifeste. Si de nombreux progrès ont été accomplis, il reste encore beaucoup à faire, non seulement au sein de l’OMPI mais également en collaboration avec ses 191 États membres. Les dirigeants de ces pays se sont engagés à mettre pleinement en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui inclut l’égalité des sexes. Ensemble, nous pouvons atteindre l’objectif d’égalité des sexes dans les domaines de la propriété intellectuelle, de l’innovation et de la créativité dans le monde entier, et nous y parviendrons. Mais si nous voulons profiter de ses nombreux avantages, nous devons agir dès maintenant.