Le Directeur général, Daren Tang, salue la coopération entre l’OMPI et la Banque islamique de développement lors d’un séminaire virtuel

18 janvier 2021

Le Directeur général, Daren Tang, a ouvert un séminaire virtuel organisé conjointement avec la Banque islamique de développement (BID) en soulignant le soutien permanent de l’OMPI en faveur des efforts déployés par la Banque pour promouvoir les sciences, la technologie et l’innovation, notamment en ce qui concerne la création de 443 centres d’appui à la technologie et à l’innovation et plus de 150 activités pour les universités et les PME dans ses États membres au cours des trois dernières années.

M.Tang a été rejoint par le président de la BID, M. Bandar Hajjar, pour ouvrir le webinaire du 18 janvier 2021 sur le thème “Construire un écosystème d’innovation plus fort en renforçant la propriété intellectuelle”. Les ministres de la recherche et de la technologie/Agence nationale de la recherche et de l’innovation de l’Indonésie et le ministre des sciences et de la technologie de la République fédérale du Nigéria ont participé à ce webinaire, qui a réuni 174 personnes de différentes régions du monde.

“La pandémie actuelle a démontré l’importance de la technologie et de l’innovation.  Plus que jamais, l’innovation est devenue le moteur de la croissance économique et du développement durable.  Les jeunes entrepreneurs, les communautés locales et autochtones et les petites et moyennes entreprises jouent un rôle essentiel dans nos économies”, a déclaré M. Tang dans ses observations liminaires.

“Quel que soit le niveau de développement, les pays adoptent de nouveaux cadres de politique en matière d’innovation ou améliorent les cadres existants.  L’OMPI, pour sa part, s’efforce de mettre en place un écosystème mondial de la propriété intellectuelle inclusif, auquel toutes les parties prenantes de notre communauté mondiale de l’innovation peuvent participer et dont elles peuvent tirer parti”, a déclaré M. Tang.

M. Tang a présenté les projets et programmes de l’OMPI visant à renforcer les capacités d’innovation. Il s’agit notamment de projets conjoints de renforcement des capacités pour les secteurs universitaire et privé dans un certain nombre de pays arabes en 2020, visant à intensifier la collaboration entre les universités et le secteur privé dans la région, ainsi que de projets relatifs à la création d’un environnement propice à l’innovation dans le domaine des marques et des dessins et modèles dans certains États membres.

Le Directeur général a également informé les participants de la création à l’OMPI du nouveau Secteur de la propriété intellectuelle et des écosystèmes d’innovation.  Ce secteur aidera les États membres à élaborer leurs écosystèmes de propriété intellectuelle et d’innovation afin de stimuler la croissance des entreprises et notamment des petites et moyennes entreprises (PME).

“Nous avons noté avec grand intérêt les efforts déployés par la Banque pour faire progresser les sciences, la technologie et l’innovation dans ses 57 pays membres.  Grâce à la mise en œuvre de notre partenariat, nous aiderons nos jeunes et nos entrepreneurs à transformer leurs inventions et leurs œuvres de création en actifs commerciaux.  Cela contribuera grandement à la croissance économique et au développement durable de leurs pays”, a déclaré M. Tang.

Et d’ajouter : “Le mémorandum d’accord récemment mis à jour entre nos deux organisations renforcera, j’en suis convaincu, ce partenariat et nous permettra d’entreprendre un plus large éventail de programmes pour promouvoir l’innovation”.

Le sous-directeur général chargé du Secteur de la propriété intellectuelle et des écosystèmes d’innovation, M. Marco Aleman, s’est exprimé sur le renforcement de la propriété intellectuelle dans les écosystèmes d’innovation.  Il a fait remarquer qu’en tant qu’instrument économique, la propriété intellectuelle renforce la compétitivité des entreprises, encourage les investissements étrangers et oriente les financements en fonction des besoins les plus importants de la société.

Le principal objectif du secteur nouvellement créé sera de fournir un soutien durable à long terme aux fins de l’utilisation de la propriété intellectuelle en tant qu’instrument économique.  Dans son allocution de clôture, M. Aleman a partagé quelques idées pour une future coopération entre la BID et l’OMPI, telles que l’établissement de services de transfert de technologie dans les États membres de la BID et la mise en commun des efforts afin d’élaborer des mécanismes permettant l’utilisation de la propriété intellectuelle en tant que catégorie d’actifs.

Au cours des discussions, plusieurs conférenciers ont souligné à quel point il est important de renforcer la coopération internationale pour assurer une mise en œuvre plus efficace des projets fondés sur l’innovation.  Ils ont évoqué la nécessité de soutenir les start-ups et les PME et de les encourager à utiliser davantage le système mondial de la propriété intellectuelle, d’améliorer le financement de l’innovation au moyen de financements tirés de la propriété intellectuelle et d’encourager et de soutenir financièrement les jeunes générations dans leurs efforts d’innovation et de création.

Ce webinaire a été l’occasion pour les deux institutions de renouveler leur engagement en faveur du renforcement des écosystèmes d’innovation dans les États membres de la BID et de réfléchir aux mesures à prendre pour aider les jeunes et les PME à utiliser la propriété intellectuelle pour développer leurs activités.