World Intellectual Property Organization

WIPO GREEN : un lieu d’échange incontournable dédié aux “technologies vertes”

Février 2014

Philip Stevens, Division des défis mondiaux, OMPI

En guise de contribution aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique, l’OMPI a récemment déployé la nouvelle plate forme d’échange en ligne WIPO GREEN dédiée aux “technologies vertes”. WIPO GREEN, dont le projet pilote a été lancé en 2012 (cf. WIPO GREEN : Faciliter la diffusion des technologies vertes), vise à accélérer le développement et le déploiement des technologies vertes dans le monde en mettant en relation les fournisseurs de technologies et prestataires de services avec les personnes en quête de solutions innovantes pour répondre aux défis environnementaux qu’elles doivent relever.

“Notre objectif est que WIPO GREEN devienne une plate forme incontournable en matière de technologies vertes”, a déclaré M. Francis Gurry, Directeur général de l’OMPI, à l’occasion du lancement de la plate forme en novembre 2013. “Les technologies vertes innovantes ont un rôle important à jouer dans la lutte contre le changement climatique”, a t il ajouté, en expliquant que le principal objectif de WIPO GREEN était de “permettre un échange de technologies au profit de technologies respectueuses de l’environnement en exploitant l’énorme puissance de l’Internet pour créer une audience mondiale de consommateurs et un marché potentiel pour les fournisseurs”.

Notre capacité à faire face au changement climatique et à parvenir à un développement durable repose sur la croissance économique, laquelle va de pair avec l’environnement et non à l’encontre de l’environnement. Les solutions innovantes en matière de technologies vertes peuvent nous aider en nous permettant de faire plus avec moins de moyens, en nous permettant, par exemple, de développer et d’utiliser d’autres modes de production d’énergie, des technologies induisant des économies d’énergie et de nouveaux modes de transport ou bien d’employer des pratiques agricoles et forestières plus durables.

La lampe portable à LED et énergie solaire JS-30 MOB de Sunlite est équipée d’un chargeur de téléphone portable et élimine le recours au kérosène. Chaque lampe remplace 30 lampes au kérosène dangereuses et permet d’éviter les émissions néfastes de plus six tonnes de carbone sur sa durée de vie de cinq ans. Cette technologie est disponible sur la plate-forme WIPO GREEN. (Photo: www.sunlite-solar.com)

Stimuler l’innovation et promouvoir la diffusion

L’enjeu consiste à la fois à stimuler l’innovation et à permettre la diffusion rapide des nouvelles technologies respectueuses de l’environnement dans le monde entier, y compris dans les pays en développement, où les besoins sont les plus importants.

“WIPO GREEN fait partie des efforts déployés pour que les technologies, le transfert de technologies et l’innovation fassent partie de la promesse d’un accord international sur le changement climatique”, a souligné M. Achim Steiner, directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). “La transition vers une économie verte, à faible émission de carbone, dépend de la capacité des pays en développement d’avoir accès aux technologies de pointe, d’être en mesure également de mettre à profit les investissements consentis proportionnellement aux besoins de transformation”, a déclaré M. Achim Steiner. “Nous espérons que ce lieu d’échange dédié aux technologies durables sera un nouveau moyen d’intégrer la technologie à l’équation, en ouvrant la voie à de nouvelles possibilités de transition.”

WIPO GREEN est un outil d’échange qui contribue à relever les redoutables défis liés au changement climatique. WIPO GREEN “encourage le déploiement des technologies dans les pays en développement afin de permettre à ces pays de sauter l’étape du développement à forte intensité de carbone et de passer directement à l’étape de la croissance propre écoénergétique. C’est en mettant en relation les acteurs à la pointe dans le domaine des technologies et les dirigeants nationaux à la recherche de solutions technologiques et en soutenant les transactions qui permettent de transformer les propositions de solutions technologiques en applications concrètes que l’on y parvient”, a déclaré Mme Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

La serre aquaponique mobile fabriquée à partir de conteneurs de transport recyclés, conçue pour une efficacité maximale afin de créer des systèmes semi-fermés pour l’agriculture urbaine (www.greentowersusa.com). Cette technologie est disponible sur la plate-forme WIPO GREEN. (Photo: ecaVert Sarl)

Combler le fossé entre les besoins et les solutions

WIPO GREEN est composé d’une base de données et d’un réseau d’acteurs opérant dans le domaine des technologies vertes par le biais de la chaîne de valeur de l’innovation. WIPO GREEN met en relation les propriétaires de technologies respectueuses de l’environnement avec des personnes ou des entreprises qui cherchent à commercialiser, autoriser ou distribuer une technologie.

La base de données WIPO GREEN propose une liste étoffée de produits, de services et d’actifs de propriété intellectuelle dans le domaine des technologies vertes. Environ un millier de technologies issues de partenaires tels que l’Association of University Technology Managers (AUTM) et l’East Africa Climate Innovation Network (EACIN) ont été mises en ligne sur la plate forme jusqu’à présent.

Le réseau WIPO GREEN compte à ce jour 35 partenaires couvrant tout un éventail de secteurs, à savoir des organisations internationales, des multinationales, des petites et moyennes entreprises (PME) et des organisations non gouvernementales du monde entier.

La structure verticale végétalisée développée par l’Université de Genève (Suisse) permet de dégrader efficacement les effluents de pesticides. Cette technologie est disponible sur la plate-forme WIPO GREEN (Photo: Université de Genève)

Surmonter les obstacles à la diffusion

La plate-forme WIPO GREEN vise à surmonter certains des obstacles difficiles qui entravent souvent la diffusion et l’adoption rapides et à grande échelle des technologies vertes indispensables. En insufflant une plus grande transparence sur le marché des technologies vertes, elle cherche à promouvoir des échanges plus actifs permettant d’appliquer à tel endroit des solutions qui fonctionnent déjà ailleurs dans le monde. “Cette plate-forme permet à la fois aux fournisseurs et aux demandeurs de technologies de communiquer et de comprendre et savoir quelles technologies sont disponibles et quels sont les moyens d’y accéder”, fait observer M. Zitouni Ould-Dada, chef du pôle Technologies du PNUE.

En s’inscrivant à www.wipo.int/green, les utilisateurs peuvent mettre en ligne leurs technologies et parcourir le catalogue d’actifs disponibles. Les particuliers, les entreprises ou d’autres organisations peuvent également signaler leurs besoins non satisfaits et ainsi augmenter leurs chances de se connecter avec un interlocuteur en mesure de les aider.

L’inscription donne accès aux informations sur les technologies inscrites au catalogue, y compris aux conditions d’utilisation, aux arrangements relatifs à la propriété intellectuelle et à des dessins et spécifications détaillés (le cas échéant). L’utilisation de la plate-forme – qu’il s’agisse de mettre en ligne une technologie ou de signaler un besoin – est gratuite. Toutes les technologies intégrées dans la base de données WIPO GREEN demeurent la propriété des titulaires de droits, qui négocient les conditions de licence appropriées avec ceux qui cherchent à utiliser leur technologie.

Les entreprises peuvent en tirer profit

L’adhésion à WIPO GREEN procure de multiples avantages. Ainsi, pour les chefs d’entreprise, les entreprises et les fournisseurs de technologies vertes, le fait d’être inscrit à la base de données confère à leurs produits une visibilité mondiale, ce qui les aide à attirer des partenaires et des financements. M. Paul Needham, président et co-fondateur de SIMPA Energy India, une société qui vend des services d’énergie solaire aux communautés rurales de l’Inde pauvres en énergie, fait observer que “WIPO GREEN nous procure l’atout et l’occasion inespérés d’avoir accès à un réseau d’acteurs mondiaux. La technologie que nous avons développée s’applique au monde entier, mais nous ne disposons pas des ressources qui nous permettraient de la développer à l’échelle mondiale par nos propres moyens. Le réseau WIPO GREEN nous donnera accès à la fois à des partenaires commerciaux, des preneurs de licence potentiels et des investisseurs potentiels, ce qui nous aidera à développer notre innovation à l’échelle mondiale”.

Pour les fournisseurs de technologie, les possibilités de pénétrer de nouveaux marchés et d’améliorer leur réputation écologique sont significatives. “Le Japon est un innovateur de premier plan dans le domaine des technologies vertes, et WIPO GREEN représente une occasion vitale pour les entreprises japonaises d’être à l’avant-garde des efforts mondiaux de lutter contre le changement climatique”, a souligné M. Takeshi Ueno, président de l’Association japonaise pour la propriété intellectuelle (JIPA), qui représente plus de 1200 entreprises japonaises et constitue un partenaire de WIPO GREEN depuis le lancement du projet. “La JIPA s’emploie à faire en sorte que les entreprises qui comptent parmi ses membres puissent tirer profit de WIPO GREEN pour étendre leur influence”, a-t-il ajouté.

Les chercheurs universitaires ont tout à y gagner

Les chercheurs universitaires ont également tout à gagner à participer à WIPO GREEN. “Je suis convaincu que WIPO GREEN et le portail Global Technology Portal (AUTM) permettront à des milliers de technologies vertes créées dans les universités de faire l’objet d’une concession de licences, d’un développement ou d’un partage et contribueront de manière significative aux économies des pays en développement et aux efforts de changement climatique déployés à l’échelle de la planète”, a déclaré M. Sean Flanigan, président de l’AUTM.

Avantages pour les chefs d’entreprises de technologies vertes des pays en développement et des pays émergents

WIPO GREEN aide également les chefs d’entreprises de technologies vertes des pays en développement. Ainsi, pour Mme Bernice Dapaah, directrice exécutive de Ghana Bamboo Bikes Initiative, une entreprise qui utilise le bamboo pour fabriquer des bicyclettes de qualité et sans danger pour l’environnement, l’adhésion à WIPO GREEN promet un meilleur accès aux marchés mondiaux, un soutien en matière d’acquisition de la protection des droits de propriété intellectuelle correspondants et une assistance permettant d’accéder à la technologie dont son initiative a besoin et de se la procurer pour pouvoir répondre à l’énorme demande de bicyclettes en bambou. De même, ceux qui sont à la recherche d’une solution qui réponde à leurs besoins dans le domaine des technologies vertes peuvent utiliser la base de données pour décrire leurs besoins et ainsi augmenter de manière significative leurs chances de voir ces besoins satisfaits. La liste de technologies vertes innovantes, d’actifs de propriété intellectuelle et d’experts de la base de données WIPO GREEN constitue également une ressource utile pour les investisseurs qui cherchent à échafauder et à conclure des transactions dans le domaine des technologies vertes. M. Omer Hiziroglu, directeur général de la société turque Inovent, qui commercialise des technologies embryonnaires, a déclaré : “nous pourrons certainement envisager d’avoir recours à WIPO GREEN si nous ne sommes pas capables de perfectionner une technologie et si nous avons besoin de soutien, de savoir-faire ou de brevets supplémentaires pour créer une offre séduisante que nous pourrons vendre et aider à sa diffusion”.

Le système de régulation automatique de l’enveloppe des bâtiments (SABER) répond au besoin croissant de logements écoénergétiques à l’échelle mondiale. Grâce à une toute nouvelle collaboration interdisciplinaire entre la bio-ingénierie et l’architecture, des chercheurs de l’Université de Berkeley ont développé une nouvelle technologie de capteurs destinés à équiper les membranes extérieures des bâtiments. Réagissant aux modifications de l’environnement, ces capteurs contrôlent automatiquement l’humidité et la température des bâtiments. Cette technologie est disponible sur la plate-forme WIPO GREEN. (Photos: Université de Californie, Berkeley)

Une large gamme de services de soutien

En plus d’être la vitrine de technologies vertes spécifiques, WIPO GREEN aide ses membres à puiser dans les ressources disponibles en matière de financement, de formation et autres services professionnels tels que les services mondiaux dans le domaine de la propriété intellectuelle et les programmes de renforcement des capacités de l’OMPI. Ainsi, le Centre d’arbitrage et de médiation de l’OMPI propose un tarif réduit aux utilisateurs de WIPO GREEN.

Outre le fait qu’elle propose les services de l’OMPI, la plate-forme héberge également une liste accessible en ligne de prestataires de services (spécialistes de la concession de licences, conseilleurs financiers, etc.) qui peuvent aider les fournisseurs de technologies vertes à commercialiser plus rapidement leurs produits et leur ouvrir de nouveaux marchés.

Conférer plus de poids aux mécanismes internationaux de lutte contre le changement climatique

WIPO GREEN vient compléter et étoffer d’autres mécanismes internationaux similaires tels que le Centre et le Réseau des technologies climatiques (CRTC), né des négociations qui ont eu lieu dans le cadre de la seizième Conférence des Parties à la CCNUCC tenue à Cancun (Mexique) en décembre 2010. “WIPO GREEN et le CRTC ont besoin l’un de l’autre”, a déclaré M. Ould-Dada, “ensemble, ils parviennent à cerner quelles sont les synergies et les domaines de collaboration, ce qui permet aux pays de bénéficier de l’assistance technique et des services de conseil proposés par les deux initiatives”, a-t-il ajouté. “WIPO GREEN est un bon moyen d’aider les pays à améliorer leur capacité d’innovation et à accéder à l’assistance technique et à la formation, notamment dans les domaines importants des brevets et de la propriété intellectuelle.”

Le développement et la diffusion à grande échelle des technologies vertes innovantes jouent indéniablement un rôle central dans les efforts d’atténuation et d’adaptation fournis par la communauté internationale pour faire face au changement climatique. WIPO GREEN représente un important catalyseur de l’innovation et de la diffusion des technologies vertes dans la mesure où il rassemble dans un même lieu les technologies à tous les stades de développement – de la recherche en amont aux produits commercialisables (sans oublier tous les stades intermédiaires) – et les rend accessibles à la prise de licence, à la collaboration, aux coentreprises et à la vente. L’adoption d’une démarche ascendante fondée sur des partenariats et des réseaux vise à aider à faire en sorte que tous les pays puissent tirer profit des innovations passionnantes qui voient le jour dans le domaine des technologies vertes.

Explorez l'OMPI