World Intellectual Property Organization

Penguin a 75 ans

Février 2011

Depuis ses modestes débuts, en 1935, la société Penguin s’est développée jusqu’à devenir l’une des maisons d’édition les plus appréciées au niveau international, grâce à un catalogue dans lequel figurent certains des auteurs les plus lus de la planète. L’emblématique éditeur, qui a fêté l’an dernier son 75e anniversaire, a notamment publié les écrits des lauréats de 25 prix Nobel, 16 prix Pulitzer et 10 prix Booker. Penguin, qui offre en permanence plus de 5000 titres différents, a des succursales dans 15 pays afin de rester au contact de ses auteurs et de son public. Le groupe accompagne les lecteurs tout au long des étapes de leur vie, en leur offrant un large choix de genres – populaire, littéraire, fiction classique, documentaire, voyage, style de vie, enfants et ouvrages de référence.

Les débuts

Fondée en 1935 par celui qui devait devenir Sir Allen Lane1, la maison Penguin Books a révolutionné le secteur de l’édition grâce au succès de ses livres de poche à bon marché. M. Lane avait eu l’idée de se lancer dans cette aventure en rentrant à Londres après un voyage pour rendre visite à l’auteur Agatha Christie dans le Devon (Angleterre). Déçu par le choix limité de lecture offert à la gare d’Exeter, il avait en effet décidé d’offrir au plus grand nombre des livres de littérature contemporaine de bonne qualité à prix abordable, et cela dans des lieux où l’on ne vendait pas normalement de livres, tels que les gares de chemin de fer et les chaînes de magasins. Il inventa même le “Penguincubator”, la première machine distributrice de livres, qui fut installée au 66 Charing Cross Road à Londres et dans laquelle les passants pouvaient se procurer pour quelques pence quelque chose à lire. Ce fut le commencement de la révolution du livre de poche.

Les premiers livres Penguin firent leur apparition à l’été 1935. Leur centre de distribution était la crypte de l’église Holy Trinity, sur Marylebone Road à Londres, en contrebas de la rue, d’où ils arrivaient sur un toboggan de foire. Ils comprenaient notamment des œuvres d’Ernest Hemingway, André Maurois et Agatha Christie.

La maison Penguin Books doit son succès au fait qu’elle a su reconnaître “l’existence d’un large public de lecteurs pour des livres intelligents”. En offrant à bas prix une littérature contemporaine divertissante et de bonne qualité, elle a fait de ce public “d’emprunteurs de livres des acheteurs de livres”.

Le dessin épuré distinctif de ses couvertures – trois bandes horizontales avec un code de couleur pour celle du haut et celle du bas : orange pour la fiction, bleu pour les biographies et vert pour les romans policiers – est devenu un classique en matière de graphisme, ainsi que la marque des premiers livres de poche. Il était l’œuvre d’un employé de bureau subalterne de 21 ans nommé Edward Young, qui dessina aussi le premier logo au pingouin.


Penguin – une marque
emblématique.  (Photo:
Penguin Group)

L’entreprise se développa ensuite, inaugurant au cours des années de nouvelles marques, dont deux des plus connues furent lancées dans les années 40 : Puffin, une collection de livres non romanesques pour enfants en 1940, et Penguin Classics en 1946.

Encouragée par le succès de la série Puffin, la société décida un an après son lancement de publier des romans pour enfants. L’un de ses premiers titres fut Worzel Gummidge, par Barbara Euphan Todd, qui connut un grand succès. Le dévoilement de la série Penguin Classics, avec la traduction de L’Odyssée d’Homère par E. V. Rieu, mit les textes classiques à la portée du grand public. Cette collection connue dans le monde entier compte désormais quelque 1200 titres (y compris ceux de la série Penguin Modern Classics), de The Epic of Gilgamesh (L’épopée de Gilgamesh), l’une des plus anciennes œuvres de littérature connues, à One Flew Over the Cuckoo’s Nest (Vol au-dessus d’un nid de coucou).

Au début des années 60, la maison Penguin, désormais solidement établie parmi les grands de l’édition et fidèle à ses origines, allait transformer le paysage juridique britannique. La société se vit en effet intenter en 1960 un procès en vertu de la loi sur les publications obscènes pour avoir publié le roman de D. H. Lawrence, Lady Chatterley’s Lover, ouvrage notoire à l’époque pour ses descriptions explicites des relations physiques d’un homme du peuple et d’une femme de l’aristocratie. Penguin se défendit, et l’affaire se conclut par un acquittement. Cette victoire, en plus de marquer un point tournant pour le droit britannique en matière de censure, ajouta encore à la popularité grandissante de l’éditeur et fit exploser les ventes du roman, dont Penguin écoula 2 millions d’exemplaires en six semaines.

Un an plus tard, en 1961, Penguin Books faisait son entrée sur la Bourse de Londres, avec un taux de sursouscription de 150 fois l’offre.

En 1967, une nouvelle collection Allen Lane The Penguin Press permettait à Penguin de publier à la fois des livres de poche et des livres brochés. En 1970, après le décès de son fondateur Sir Allen Lane, la société fut rachetée par le groupe de presse international Pearson. Elle continue à se développer depuis et reste “une force majeure et vitale du secteur de l’édition”.

Tout au long de son histoire, la société Penguin a adopté – souvent avant tout le monde – les nouvelles technologies permettant de suivre le rythme rapide du changement dans le domaine de l’édition de livres.

Dans les années 60, l’avènement de techniques telles que la photocomposition et l’impression lithographique offset ont réduit radicalement les coûts d’impression et ouvert la voie à l’arrivée de la photographie ainsi qu’à de nouvelles approches en matière de graphisme de couvertures de livres de poche.


La première application
payante pour enfants de
Penguin. (Photo: Penguin Group
)

Une trentaine d’années plus tard, en 1993, la maison lançait Penguin Audiobooks, “mettant à la disposition d’une clientèle d’auditeurs une variété de titres classiques et contemporains enregistrés par les meilleurs acteurs”. Plus de 300 de ces titres sont actuellement disponibles sur CD ou sous forme d’eAudiobooks téléchargeables.

Penguin a aussi été le premier éditeur de livres à avoir un site Web (www.Penguin.co.uk) et le premier à ouvrir, en 2001, un magasin en ligne connu sous le nom de ePenguin.

L’arrivée des technologies numériques est porteuse, pour l’industrie de l’édition de livres comme pour tant d’autres, de profondes transformations. Elle entraîne la nécessité de rechercher des solutions pour tirer de la valeur et des revenus d’un marché numérique en évolution rapide, de profiter de l’évolution des technologies et d’atteindre de nouveaux lecteurs par des moyens non traditionnels. Comme l’explique John Makinson, président-directeur général du groupe Penguin, “notre industrie se transforme rapidement, et le nouveau paysage nous oblige à faire les choses différemment. La technologie numérique modifie l’édition de livres dans sa forme, ce qui crée des possibilités nouvelles extraordinaires, mais exerce aussi des contraintes sans précédent sur nos coûts et nos méthodes de travail traditionnelles. Nous devons donc maintenir notre avance, ajoute-t-il, si nous voulons croître et prospérer”.

Avec un portefeuille d’environ 15 700 titres eBook disponibles dans le monde entier sur de multiples plates-formes, les affaires numériques de Penguin se portent bien. Les nouvelles technologies permettent à la société de connecter les lecteurs en ligne avec leurs auteurs favoris, et de mettre des livres à leur disposition sous la forme qu’ils préfèrent. La société a lancé en 2010 un certain nombre d’initiatives numériques dont notamment les suivantes :

  • un partenariat avec Apple : lors du lancement du iBookstore et de l’iPad, au mois d’avril, Winnie the Pooh, de l’auteur A. A. Milne, était préchargé sur l’appareil;
  • le lancement de la première application (“app”) payante du groupe : Topsy & Tim Start School par Ladybird (qui fait partie du groupe Penguin) aide pas à pas les nouveaux écoliers et leurs parents à s’adapter aux changements de vie qu’entraîne une première expérience scolaire;
  • le lancement de l’application Spot Goes to School pour iPad, qui marque le trentième anniversaire de ce populaire livre pour enfants : une histoire interactive dans laquelle les enfants sont conviés à une expérience de lecture amusante et captivante, dans laquelle ils doivent soulever les pans d’une scène pour découvrir des mots de vocabulaire cachés;
  • le lancement par Penguin U.S., en collaboration avec Starz LLC, d’une révolutionnaire édition “amplifiée” du livre de Ken Follet The Pillars of the Earth (Les Piliers de la Terre), contenant des séquences vidéo, des ajouts graphiques et de la musique originale de la série télévisée réalisée par la chaîne Starz sur la base du livre.

Penguin U.K. a réalisé une autre première en 2010, en publiant le deuxième volume de l’autobiographie de Stephen Fry2, The Fry Chronicles, en cinq formats différents (livre broché, livre audio, application, eBook et eBook amplifié). Ce livre populaire, qui s’est hissé au premier rang des ventes tous formats confondus, permet au lecteur de choisir sous quelle forme il souhaite le lire.

“Penguin Community”, une nouvelle communauté de lecteurs basée sur le Web, a également été lancée en 2010 aux États-Unis d’Amérique. Les lecteurs peuvent y configurer leur profil en fonction de leurs goûts littéraires, devenir des “fans” de tel ou tel livre ou auteur, échanger avec d’autres lecteurs ayant des intérêts similaires et poster leurs commentaires sur divers forums de discussion sur des livres et auteurs donnés.

Le groupe Penguin

Le groupe Penguin publie aujourd’hui sous un large éventail de marques et collections prestigieuses, dont notamment :

  • Dorling Kindersley, éditeur de livres dynamiques de voyage, référence et pour enfants, racheté en 2000;
  • Frederick Warne, connu en particulier pour ses titres de Beatrix Potter, racheté en 1983;
  • Ladybird;
  • Penguin;
  • Puffin;
  • Rough Guides, éditeur dans le domaine du voyage et de la musique, racheté en 2002.

 

Un engagement indéfectible en faveur de la promotion de la créativité


Évolution du logo Penguin. (Photo: Penguin Group)

Le groupe continue de favoriser l’engagement pratiqué “de longue date” par Penguin pour trouver et développer de nouveaux auteurs contemporains et les faire connaître par le public. C’est ainsi qu’il a notamment mis sur pied le Prix Penguin d’écriture africaine, qui “vise à mettre en lumière la diversité des talents d’écriture du continent africain et à mettre à la disposition d’un plus large public de nouveaux livres africains de fiction et de littérature non romanesque”. Une autre initiative dans ce sens a été la création aux États-Unis d’Amérique du Amazon Breakthrough Novel Award, qui a attiré en 2010 des milliers de candidats du monde entier. De la même manière, le programme éditorial récemment publié de Penguin Chine prévoit la sortie, chaque année, de cinq à huit ouvrages chinois de fiction et de littérature non romanesque.

Le 75e anniversaire de Penguin Books a été pour le groupe l’occasion de renforcer la visibilité de sa marque par tout un éventail d’activités organisées à travers la planète, et notamment :

  • lancement par Penguin Australie de 75 Popular Penguins, comprenant des classiques tels que Northanger Abbey et Robinson Crusoe ainsi que des titres de certains des auteurs australiens les plus connus et les plus populaires;
  • lancement aux États-Unis d’Amérique de la série Ink, composée de six classiques Penguin illustrés par les artistes tatoueurs et illustrateurs contemporains le plus réputés, et Penguin 75, une collection illustrée des meilleures couvertures de livres Penguin américains, avec des commentaires d’auteurs, stylistes et artistes;
  • lancement par Penguin U.K. de sa collection Penguin Decades de romans des années 50, 60, 70 et 80, dont chaque élément “est considéré comme un monument de la narration littéraire”. Ces très belles éditions sont “une célébration de l’extraordinaire tradition graphique de Penguin” et s’inscrivent dans le droit fil de “la culture d’Allen Lane consistant à mettre des œuvres littéraires de grande qualité à la portée de tous”;
  • au Canada, l’anniversaire a été marqué par le lancement d’une collection Allen Lane intitulée The History of Canada;
  • le Brésil a vu le lancement de la collection des Classiques en langue portugaise, grâce à un accord de partenariat avec le grand éditeur brésilien Companhia das Letras;
  • Penguin India a souligné l’événement en assurant sa visibilité aux grands événements littéraires que sont notamment le Festival littéraire de Jaipur, la Foire mondiale du livre de New Delhi et le festival littéraire “Spring Fever” de la maison Penguin, ainsi que par le lancement de la campagne “Your Favorite Penguin” et d’un palmarès intitulé “75 Best Books List”.

La maison Penguin veut être un vrai “foyer de la lecture”, où les lecteurs de tous les âges peuvent trouver leur bonheur, quels que soient leurs centres d’intérêt. Son prestigieux catalogue d’auteurs, “inégalé dans sa diversité, sa profondeur et sa qualité “, est un véritable gotha de l’industrie. Souhaitons que le pingouin distinctif noir et blanc sur fond orange qui a façonné le paysage de la littérature populaire du passé continue à prospérer dans l’avenir.

________________________
1  L’éditeur a été anobli en 1962.
2  Stephen Fry est un acteur, scénariste, auteur, dramaturge, journaliste, poète, comédien, présentateur de télévision et réalisateur britannique.

Explorez l'OMPI