World Intellectual Property Organization

Débusquer le piratage : Les aventures de Flo et Lucky

Juin 2007

Flo (à droite) et Lucky, dressés à flairer des chargements dissimulés de DVD piratés (Photo MPA)
Flo (à droite) et Lucky, dressés à flairer des chargements dissimulés de DVD piratés (Photo MPA)

En Malaisie, les nouveaux champions de la lutte contre le piratage de films et d’œuvres musicales n’ont que trois ans, mais ils se sont déjà fait un nom. Je vous présente Flo et Lucky.

Les deux labradors noirs, qui sont sans doute les premiers chiens jamais dressés à détecter des polycarbonates et d’autres produits chimiques servant à fabriquer les disques optiques, sont déployés par les services répressifs malaisiens aux points de franchissement de la frontière et dans les centres de stockage de marchandises pour détecter les chargements de CD ou DVD piratés. S’ils ne peuvent pas faire la distinction par l’odeur entre un disque légitime et une copie piratée, ces chiens s’y entendent à merveille pour débusquer des disques dissimulés dans des compartiments invisibles ou dans des chargements non enregistrés. 

Intitulé Opération débusquement en tandem, le projet novateur de la Malaisie est appuyé par la Motion Pictures Association (MPA), qui regroupe six des principales sociétés de cinéma de Hollywood. La MPA a investi 17 000 dollars dans les chiens, dont huit mois de dressage en Irlande du Nord, confié à une personne qui, habituellement, dresse des chiens à la détection des explosifs.

À la une de l’actualité

Ce tandem a d’ores et déjà acquis la célébrité. Lors d’un point de presse organisé en mars dans le principal entrepôt malaisien de fret aérien, les chiens ont montré aux journalistes présents de quoi ils étaient capables, ce qui leur a valu des articles fort élogieux dans la presse internationale. Les chiens ont continué de faire la une des journaux au cours des semaines qui ont suivi en menant des opérations coup de poing à Johor ahu et à Kuala Lumpur, qui se sont soldées par 14 arrestations et la saisie de 1,3 million de DVD piratés. 

*
En 10 minutes, ils peuvent fouiller un conteneur dont l’inspection prendrait toute une journée à leurs collègues humains. (Photo MPA)

Flo et Lucky ont entamé une première période d’essai d’un mois pour évaluer l’efficacité de l’entrée d’unités canines dans les services de police malaisiens. “C’est rentable et c’est aussi très efficace du point de vue de la gestion du temps”, a noté le ministre malaisien du commerce intérieur, M. Shafie Apdal, en expliquant qu’il ne fallait aux chiens que 10 minutes pour vérifier le contenu de conteneurs dont l’inspection prendrait toute une journée aux membres des services répressifs.

Le premier vice‑président de la MPA et directeur régional pour l’Asie et le Pacifique, Mike Ellis, a souligné la découverte dans des perquisitions récentes de matériel de pédopornographie en même temps que de films piratés. “Le piratage est souvent lié à d’autres activités insidieuses”, a‑t‑il dit. “Les consommateurs doivent savoir que leurs achats de films piratés financent les opérations illicites des pirates, qui peuvent aussi tirer profit de la distribution de pédopornographie.” 

Les associations de malfaiteurs contre‑attaquent

Les associations de malfaiteurs locales n’ont pas tardé à essayer de neutraliser l’unité canine d’élite. Le gouvernement malaisien a signalé que les chefs de ces associations avaient mis à prix la tête des chiens en offrant 100 000 ringgit (29 000 dollars). Flo et Lucky bénéficient à présent d’une protection rapprochée.

 

Le crime organisé n’est pas parvenu à berner les chiens en pulvérisant des produits chimiques sur les DVD piratés ou en les plaçant dans des paquets de savon. Une cachette illicite découverte par les chiens en avril était remplie de charbon de bois : les malfaiteurs avaient sans doute cru que cela absorberait l’odeur du polycarbonate.

Après le succès de la première période d’essai, le gouvernement malaisien a décidé de prolonger indéfiniment l’Opération débusquement en tandem. Les pays voisins, de leur côté, suivent l’opération avec intérêt. Lucky et Flo se sont déjà rendus par avion aux Philippines, où ils ont aidé les services répressifs à saisir quelque 300 000 DVD piratés dans trois centres commerciaux de Manille connus pour la vente de films et de musique piratés.

“Ce n’est qu’un jeu pour eux. Ils font juste ce qu’on leur demande pour obtenir leur récompense”, dit leur dresseur. Et comment les récompense‑t‑on lorsqu’ils trouvent les disques? “Ils peuvent jouer avec une balle de tennis à mâcher.”

Explorez l'OMPI