World Intellectual Property Organization

Tout beau, tout propre - Saigon Cosmetics Corporation

Il y a environ vingt-huit ans, naissait une petite entreprise dénommée Saigon Cosmetics Corporation (SCC). Aujourd'hui, celle-ci est considérée comme le leader des cosmétiques au Viet Nam. La SCC est spécialisée dans la fabrication de parfums, de shampooings, de savons et autres produits nettoyants. Outre le marché vietnamien, les produits de la SCC sont aussi commercialisés en Australie, au Cambodge, en Chine, aux États-Unis d'Amérique, au Laos, en Mongolie, au Myanmar, en Nouvelle-Zélande, aux Philippines, en Russie, à Taiwan et en Thaïlande. Outre la fabrication de ses propres produits, la SCC a conclu des accords avec des fabricants de cosmétiques étrangers pour distribuer leurs produits de maquillage et de soins corporels au Viet Nam.

Même si plusieurs facteurs sont à l'origine de la réussite actuelle de la SCC, l'entreprise est convaincue que sa prise de conscience précoce de la nécessité d'utiliser efficacement le système de la propriété intellectuelle a joué un rôle clé dans la réussite que chacun lui reconnaît aujourd'hui.

La reconnaissance du produit et la loyauté d'une vaste clientèle sont des conditions nécessaires à la réussite sur le marché hautement compétitif des cosmétiques. La SCC en a rapidement pris conscience et s'est lancée dans une stratégie axée sur les questions relatives à la propriété intellectuelle. Dès 1991, la SCC s'est efforcée de retirer les fruits d'une utilisation efficace de la propriété intellectuelle.

En faisant appel à des conseils compétents en propriété intellectuelle, la SCC s'est assurée que ses produits étaient juridiquement protégés par la propriété intellectuelle avant de les lancer sur le marché. De fait, la SCC possède aujourd'hui 200 titres de propriété intellectuelle, notamment des marques, des dessins et modèles industriels et des licences d'exploitation des droits de propriété intellectuelle de tiers. En outre, la SCC possède 40 titres de propriété intellectuelle et autres contrats de licence dans 15 pays étrangers.

Certaines demandes d'enregistrement de marques ont été déposées à l'étranger dans le cadre de l'Arrangement de Madrid concernant l'enregistrement international des marques. Cela a notamment été le cas de l'une des marques phares de la SCC, dont la demande d'enregistrement a été déposée dans cinq pays grâce au système de Madrid. Ce système donne au propriétaire de la marque la possibilité de protéger sa marque dans plusieurs pays en déposant une demande unique auprès d'un seul office, dans une seule langue et en payant une seule série de taxes dans une seule monnaie. Toutefois, rares sont encore les partenaires étrangers de la SCC qui adhèrent au système de Madrid. En outre, plusieurs pays vers lesquels la SCC exporte ses produits adhèrent au Protocole de Madrid alors que le Viet Nam a adhéré à l'Arrangement de Madrid (on trouvera des précisions sur l'Arrangement et le Protocole de Madrid à l'adresse http://www.wipo.int/madrid/fr/index.html), ce qui contraint la SCC à déposer une demande de protection distincte dans chaque pays par l'intermédiaire des offices nationaux de propriété intellectuelle.

Toutes ces activités ont permis à la SCC de conserver l'exclusivité de l'utilisation de ses marques et dessins et modèles industriels et de renforcer la reconnaissance de ses produits par les clients, tout en fidélisant une clientèle de plus en plus nombreuse. Dans le même temps, la SCC a veillé à ne pas porter atteinte aux droits de propriété intellectuelle des tiers.

Cependant, la réussite ne va pas sans difficultés, et l'exemple de la SCC ne déroge pas à la règle. Ces difficultés tiennent notamment au temps et aux ressources nécessaires pour obtenir un enregistrement et suivre l'exercice et assurer l'application des droits de propriété intellectuelle acquis. La SCC a été confrontée à un certain nombre d'atteintes à ses droits de propriété intellectuelle commises par des individus ou des sociétés qui cherchaient à les exploiter gratuitement. Des difficultés existent sur les marchés tant nationaux qu'étrangers et la SCC a parfois eu beaucoup de mal à faire valoir ses droits de propriété intellectuelle contre les contrefacteurs.

Toutefois, une chose est claire pour les dirigeants de la SCC : s'ils n'avaient pas investi dans la protection de leurs actifs de propriété intellectuelle, il aurait été bien plus facile pour les contrefacteurs de tirer profit de l'ingéniosité, de la créativité et de la réputation de la société, ce qui aurait compromis, voire empêché, son accession au premier rang des fabricants de cosmétiques au Viet Nam. Par ailleurs, il aurait aussi été malaisé pour la SCC de conclure des contrats de licence avec des sociétés étrangères de cosmétiques pour faciliter la distribution de leurs produits de maquillage et de soins au Viet Nam.

Pour de plus amples informations sur Saigon Cosmetic Corporation, veuillez vous adresser à :

Mme Ivy Phuong Tran

Directrice Marketing

Siège : 1099 Tran Hung Dao St., Dist. 5, Ho Chi Minh City, Viet Nam

Tél. : (84.8) 8366977 (ext. 231) – Tlcp. : (84.8) 9235181

Internet : www.saigoncosmetics.com

Mél. : info.scc@az.com.vn

Explorez l'OMPI