La Plate forme des parties prenantes lance un projet visant à faciliter l’accès des déficients visuels aux œuvres publiées

Genève, 23 octobre 2010
PR/2010/668

Une initiative sans précédent, visant à permettre aux déficients visuels et aux personnes ayant des difficultés à lire les textes imprimés d’accéder plus facilement aux œuvres publiées, a été annoncée le 23 octobre 2010 à New Delhi (Inde), lors de la cinquième réunion de la Plate‑forme des parties prenantes de l’OMPI.  Cette plate‑forme, qui a été créée en janvier 2009 pour examiner les besoins particuliers et les préoccupations des titulaires de droit d’auteur et des personnes souffrant d’un handicap de lecture, rassemble des représentants de la communauté des déficients visuels ainsi que des éditeurs.  Elle a approuvé le lancement, le 1er novembre 2010, du projet TIGAR (Trusted intermediary global accessible resources) qui permettra aux éditeurs de mettre leurs titres à la disposition des intermédiaires de confiance. Ces intermédiaires de confiance créeront des œuvres dans des formats accessibles et les partageront entre eux et avec des bibliothèques spécialisées.

D’après les estimations, seuls 5% du million de titres imprimés chaque année dans le monde sont accessibles aux quelque 340 millions de personnes atteintes de cécité, de déficience visuelle ou ayant des difficultés de lecture des textes imprimés. Des organismes spécialisés du monde entier, comme les bibliothèques pour les aveugles, s’emploient à reproduire à grands frais ces livres au format Daisy, en braille, ou encore sous forme sonore ou numérique. Le projet TIGAR est le fruit d’une collaboration étroite entre l’OMPI et des organismes représentant les auteurs, les éditeurs et les personnes aveugles ou malvoyantes, notamment l’Union mondiale des aveugles (UMA) et l’Union internationale des éditeurs et constitue la promesse d’un accès à une plus large gamme de livres sous un format accessible. L’OMPI fournira un appui technique pour ce projet.

M. Francis Gurry, directeur général de l’OMPI, qui a assisté à la réunion des parties prenantes à New Delhi, a déclaré “L’OMPI a le plaisir d’annoncer le lancement de cette collaboration novatrice et sans précédent entre le secteur privé et des organisations d’intérêt public, qui vise à permettre aux déficients visuels et aux personnes ayant des difficultés à lire les textes imprimés d’accéder plus facilement aux œuvres publiées”. Il a ajouté que “la réussite de ce projet – qui représente un partenariat mondial efficace pour le développement – nécessitera l’engagement et l’investissement de toutes les parties concernées”. Le directeur général a également précisé que la Plate‑forme des parties prenantes constitue un complément important aux travaux actuellement entrepris dans le cadre du Comité permanent du droit d’auteur et des droits connexes de l’OMPI (SCCR), dont l’objectif est l’établissement d’un cadre juridique multilatéral dans le domaine des limitations et exceptions en faveur des déficients visuels.

Grâce à un ensemble de services de bibliothèque et d’offres des éditeurs, le projet TIGAR garantit que les personnes ayant des difficultés de lecture des textes imprimés – dans les pays en développement et les pays développés – bénéficieront du même accès aux œuvres publiées que les personnes capables de lire ces textes. Le projet TIGAR permettra aux personnes ayant des difficultés de lecture des textes imprimés et aux déficients visuels d’accéder aux contenus sur des réseaux répartis leur permettant de disposer des œuvres publiées dans des formats accessibles. 

Le premier transfert de livres dans un format accessible devrait avoir lieu à la mi-2011.  

Pour plus de renseignements, on peut s’adresser à la Section des relations avec les médias (OMPI) :
  • Tél: (+41 22) 338 81 61 / 338 72 24
  • Tlcp: (+41 22) 338 81 40
  • Mél